Les maîtres de l'orge tome 1 : Charles, 1854 de Francis Vallès (Dessin), Jean Van Hamme (Dessin)

Les maîtres de l'orge tome 1 : Charles, 1854 de Francis Vallès (Dessin), Jean Van Hamme (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Jules, le 7 mars 2002 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (3 017ème position).
Visites : 2 182  (depuis Novembre 2007)

La passion de la bière et l'évolution d'une industrie

Cette BD est tellement connue que je suis étonné qu'elle ne soit pas déjà critiquée sur le site. Les dessins de Van Hamme sont excellents et le scénario très bien construit. Au travers de cette histoire en sept volumes, nous allons découvrir l'évolution de l’industrie de la bière en Belgique, comme en Hollande, en Allemagne, en France, au Canada etc.
L'évolution des techniques est une chose, mais nous verrons également comment et pourquoi les petites entités de production ont été amenées à disparaître pour céder la place à de gigantesques entités internationales. Au travers de cette évolution particulière à un produit, nous comprendrons l'évolution économique globale de nos pays. L'histoire générale est aussi très loin d'être absente de ce scénario.

Nous sommes en Ardennes en 1854. Charles Steenfort est un jeune « moinillon » dans une abbaye qui produit de la bière. Il est passionné par cette fabrication et suit son apprentissage avec beaucoup d’attention. Un jour, il rencontre une jolie jeune fille dénommée Adrienne. Il succombera à ses charmes et abandonnera l'abbaye, mais non sans emporter ses secrets.
Il propose à son ami d'enfance, Franz Texel, qui a un peu de biens, de s'associer pour produire une nouvelle bière. Ils achètent du matériel d'occasion et s'installent dans la grange de la maison de Franz. Mais le brasseur De Ruiter, installé à Dorp depuis longtemps, ne voit pas tout cela d’un bon œil ! Or, Louis Steenfort, frère de Charles et bon à rien, travaille chez De Ruiter et reçoit des instructions bien précises de son patron : Charles et Franz doivent abandonner !
Malgré toutes les difficultés qu’ils vont rencontrer, ils réussiront à faire une bonne bière et s'en verront récompensés. Mais tout ne sera pas aussi simple pour les deux associés, ni pour Charles Steenfort. Les choix qu’il va faire seront lourds de conséquences bien des années plus tard, tant sur le plan familial que sur le plan des affaires.
Cette histoire va nous faire traverser le temps jusqu’en 1997.
Cette BD a fait l’objet d’une série télévisée française, pas mal du tout, ainsi que d’une politique marketing particulièrement efficace…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Charles, 1854 [Texte imprimé] [scénario de] Van Hamme [dessins de] Vallès
    de Van Hamme, Jean (Illustrateur) Vallès, Francis (Illustrateur)
    Glénat / Collection Grafica (Grenoble).
    ISBN : 9782723414258 ; EUR 13,50 ; 30/10/1992 ; 50 p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Trop court ?

7 étoiles

Critique de Bernard2 (ARAMITS, Inscrit le 13 mai 2004, 68 ans) - 23 février 2010

Oui, Bluewitch et Jules, une BD, c'est bien court ! Alors si vous avez aimé cette histoire, précipitez-vous sur le livre (Les Steenfort, maîtres de l'orge). Sur 380 pages, fort bien écrites, on retrouve Charles, tout aussi fourbe et avide de pouvoir. Et là, on a le temps de savourer...

Eh, oui !

9 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 5 mai 2003

Bluewitch a tout à fait raison de souligner la (trop) grande rapidité de lecture d'une BD. Surtout que le prix de celles-ci se rapproche de plus en plus de celui d'un livre qui procure un plaisir bien plus long en proportion ! Mais nous sommes dans la quadrichromie et le papier glacé... A cela il faut ajouter que le temps des dessinateurs/scénaristes est un peu passé. Nous trouvons aujourd'hui très souvent le dessinateur, le scénariste et même le "coloriste". Tous ces gens doivent s'y retrouver, mais le résultat n'a non plus plus rien à voir avec un album Lucky Luke ou Tintin de l'époque. quand nous prenons un "Julien Boisvert", un "Sept vies de l'épervier", un "Plume au vent", un "Black Hills", le résultat est vraiment autre chose ! J'apprécie, mais bien souvent je résiste à la tentation de mettre de tels montants pour une BD par rapport à un livre. Aussi beaux soient-ils !

Un début de saga passionnant

9 étoiles

Critique de Bluewitch (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 38 ans) - 5 mai 2003

Jules a très bien noté toutes les qualités de ce premier tome. Un scénario captivant, original, qui nous plonge dans la genèse d'une brasserie, les sacrifices qu'elle exige, le rude travail qu'elle impose et les passions qu'elle suscite.
Les dessins sont superbes. Le personnage central fascinant dans sa détermination et, hélas, son égoïsme.
Le seul inconvénient est que l'intensité de cette BD n'a d'égal malheureusement que la rapidité avec laquelle elle est parcourue... A lire absolument!

Bière belge...

9 étoiles

Critique de Patman (, Inscrit(e) le 5 septembre 2001, 55 ans) - 7 mars 2002

A qui le dis-tu cher Leura ! Mais il est de ces mystères des coproductions qui resteront à jamais insondables. La BD en tout cas est superbe et le scénario en béton. Van Hamme a une véritable plume d'écrivain, il s'est d'ailleurs déjà essayé au roman, sans grand succès hélas. La dessus, j'me r'prend une bière...belge bien sûr !

De la bière belge ou française?

8 étoiles

Critique de Leura (--, Inscrit le 29 janvier 2001, 66 ans) - 7 mars 2002

Oui, c'est une excellente série que nous conseille Jules, avec un dessin somptueux, à la hauteur du scénario de VAn Hamme. Une chose m'a surpris: c'est que dans l'adaptation télévisée qui en a été faite, on ait mis le village de Dorp en France, coproduction oblige. Si les Français étaient capables de faire de la bonne bière, ça se saurait, non?

Forums: Les maîtres de l'orge tome 1 : Charles, 1854

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les maîtres de l'orge tome 1 : Charles, 1854".