La vie de château
de Jean-Bernard Naudin, Christiane de Nicolay-Mazery

critiqué par Jules, le 25 décembre 2000
(Bruxelles - 74 ans)


La note:  étoiles
Quelle beauté, quel charme !
La vie de château !. Qui n’en rêve pas ?… Alors, ne rêvez plus et vivez la pendant quelques heures…
Je dis quelques heures, parce que je sais que ce livre restera longtemps sur la table basse du living, ou sur votre table de nuit. Quelle merveille !… Il arrive souvent que de beaux livres restent longtemps sans bouger, entre deux autres, sur une étagère de la bibliothèque. Ce ne sera certainement pas le sort de celui-ci. Oui, il ira, après un temps, dans votre bibliothèque. Mais soyez certain qu’il en ressortira et qu'il retrouvera la lumière, le plaisir de sentir vos doigts tourner délicatement ses pages et la caresse de vos yeux sur son papier. Des photos à vous faire rêver !…S’il est vrai que la nature n’est belle que parce qu'il y a les yeux des hommes pour la contempler, ici elle a vraiment mis ses plus beaux atours pour nous remercier d’être là…
Et les intérieurs, le mobilier, les tables, la vaisselle. Nous sommes invités à un dîner " Au Lude ". on peut rêver… cela ne coûte que le prix du livre… mais quel spectacle !. On assiste aux préparatifs, depuis les attelages, la confection des bouquets, la cuisine. Les musiciens ont pris place, l’entrée est éclairée, les bougies allumées, les plats dressés. On nous attend. Et puis, pourquoi pas une chasse à courre à Brissac ?… Non ! Je ne veux pas voir tuer l’animal, mais bien voir le spectacle offert par les chiens et les équipages prêts à partir… Nous avons aussi droit à un spectacle vénitien à Neuville et un noîl à Brécy…
Nos yeux, remplis de merveilles, se ferment et notre esprit vagabonde lentement, prolongeant ce doux sentiment intérieur que nous offre toute la magie du beau.