In nomine de Éric Giacometti, Jacques Ravenne

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Lalie2548, le 27 octobre 2010 (Inscrite le 7 avril 2010, 32 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (39 022ème position).
Visites : 2 235 

Première enquête de l'inspecteur Antoine Marcas!

Des hérétiques brûlés sur un bûcher, une jeune femme tuée dans son appartement, un homme se faisant brûler avant de sauter dans l’Imperial Hall où des centaines de personnes sont réunies pour une soirée. Qu’est-ce qui peut bien relier ces différents événements ?

Voici l’intrigue que nous propose ce petit livre assez bien écrit où l’on rencontre pour la toute première fois l’inspecteur Antoine Marcas. On va y découvrir comment il est devenu franc-maçon.

J’ai bien aimé ce livre qui est le premier pour moi de ces auteurs. Cependant, je trouve qu’on s’emmêle un peu dans les divers événements car à chaque chapitre on change de lieu. C’est un peu déroutant. Je me demande si ce livre n’est pas tout simplement trop petit et que de ce fait tout est trop « résumé ». Je n'appellerais pas ça un grand thriller mais une bonne intrigue à découvrir. C’est dommage car l’histoire aurait vraiment pu être beaucoup plus captivante à mon avis.

A lire pour les personnes qui veulent découvrir la première histoire de l’inspecteur Marcas. Moi, je vais essayer de lire les suivantes en espérant être un peu plus passionnée car je pense sincèrement que les intrigues peuvent être très intéressantes.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Au nom de quoi ?

5 étoiles

Critique de Mimi62 (Arras, Inscrit le 20 décembre 2013, 64 ans) - 2 juin 2017

L'atmosphère d'intrigues s'installe dès les premières pages.
Les chapitres se succèdent et nous promènent dans l'espace et dans le temps. Bien évidemment, on pressent que tous ces éléments vont se croiser à un moment ou un autre.
La persécution des hérétiques pour le saut dans le temps, une vente aux enchères de documents anciens pour assurer la transition entre les époques, un crime avec un signe mystérieux et un attentat par un homme suicide pour l'espace.
Le tout finit par s'articuler mais le souci des auteurs de garder cette ambiance mystérieuse fait que le déroulement de l'histoire reste par moment également un mystère pour le lecteur. Il est plusieurs fois nécessaire de relire des passages pour comprendre le déroulé. Les explications en fin de livre sont un réel plus et il peut être opportun de les lire avant d'entamer la lecture du roman en lui-même.
On finit par comprendre les implications et les intentions de chacun mais la fin reste cependant un point d'interrogation pour moi. Je ne comprends pas la décision de l'inspecteur ni le geste du commanditaire.
Si l'intronisation de l'inspecteur Markas dans le monde des francs-maçons permet de placer le personnage pour les autres romans, on ne comprend pas ses motivations ni le cheminement qui l'y a amené.

Les auteurs précisent bien que ce roman est le résultat d'un premier jet écrit avant la série des "Inspecteurs Markas" et qu'il a été repris pour servir d'introduction à la série. C'est donc un croisement entre premier écrit et suite des autres écrits. Cette ambiguïté explique peut être pourquoi ce roman paraît "boîteux".
Je comprends l'intérêt qu'il pouvait y avait à placer ce livre, même court, mais si l'idée du roman introductif est bonne, la réalisation ne l'est pas. On n'apprend strictement rien sur l'inspecteur Markas, pas plus que sur le milieu des francs-maçons. Sur ce point les notes en fin d'ouvrage sont les plus instructives.

J'ai tenu à le lire avant d'entreprendre la lecture de la série car j'apprécie de respecter l'ordre chronologique d'écriture ce qui permet de vivre l'évolution des personnages. Pour ce cas précis, si je ne regrette pas ma lecture, je ne sais si je dois la conseiller... hormis à ceux qui suivent les mêmes "protocoles" que moi.

Il me reste à espérer que les prochains ouvrages sont plus structurés que celui-ci.

Raté

1 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans) - 8 avril 2015

J'ai découvert le duo Giacometti/Ravenne et leur personnage principal Marcas le commissaire franc-maçon par le biais du roman "Apocalypse" il y a quelques années, puis du reste (hormis "Le Règne Des Illuminati", le dernier en date, pas encore lu, mais c'est prévu pour very soon), récemment, et il ne me restait donc (mis à part le dernier en date) que ce petit "In Nomine" de 120 pages à lire. Une nouvelle longue, ou novella, parue bien après les débuts du duo dans l'écriture (mais écrite en partie avant l'écriture du "Rituel De L'Ombre", qui fut le premier roman du duo), et proposant la première aventure de Marcas, pas encore commissaire, pas encore franc-maçon non plus.
L'idée de faire une préquelle aux romans est, sinon originale, du moins intéressante et agréable. Le problème, c'est qu'avec 120 pages (et encore, un peu moins, disons, 110 pages) au compteur, imprimées en caractères relativement grands, et avec autant de personnages différents qui s'entremêlent, c'est difficile de réussir son pari.

Avec un roman de 400 pages ou plus, aucun souci, tous les romans de Giacometti et Ravenne alternent les époques et les lieux, les personnages, de chapitre en chapitre, et on s'y retrouve. Quand on a affaire à un texte aussi court (lisant vite, je l'ai bouffé en une heure, pendant ma pause-repas), il faut, évidemment, faire simple : peu de personnages, de lieux, intrigue sobre. Ici, niveau intrigue, c'est pour le moins bâclé, l'enquête policière, malgré un meurtre et un attentat, est quasiment inexistante. Malgré mon affection pour les romans du tandem, et pour leur personnage emblématique, je n'ai tout simplement pas accroché, j'ai même détesté cet opuscule qui n'apporte strictement rien, si ce n'est qu'on voit apparaître pour la première fois le 'frère obèse' (présent dans chaque roman, sinon) et que l'on découvre un Marcas encore jeune, pas initié mais s'apprêtant à l'être, et résolvant sa première enquête de meurtre.
C'est peu, même pour 120 pages.

A ne réserver qu'aux grands fans de la série Marcas.

Mais encore ?

5 étoiles

Critique de Stitch (, Inscrit le 18 octobre 2013, 29 ans) - 3 août 2014

Difficile de se faire une idée du bouquin... En effet, il est d'abord extrêmement court, et ensuite beaucoup trop résumé. On y découvre donc Antoine Marcas, flic et franc-maçon, le personnage principal à qui Giacometti et Ravenne vont faire vivre de multiples aventures dans une saga ésotérique, plongé au coeur de son premier meurtre, d'un caractère on ne peut plus brutal et mystérieux...

Les auteurs ont voulu revenir sur ce premier récit pour expliquer aux lecteurs l'intronisation de Marcas dans la franc-maçonnerie. Seulement, ils n'ont fait qu'effleurer cette enquête qui aurait pu se révéler bien plus complexe et captivante. Le fond y était, c'est la forme qui fait défaut. Néanmoins, de par sa taille ridicule, on ne peut pas vraiment être objectif...

J'attends donc impatiemment de lire les prochaines aventures d'Antoine Marcas afin de me forger une réelle opinion.

Bonne lecture !

Difficile à comprendre

5 étoiles

Critique de Mayfair (Distroff, Inscrite le 30 mars 2007, 44 ans) - 21 août 2012

Pour commencer je n'aime pas les passages intempestifs d'une époque à l'autre. Beaucoup de personnages interviennent et on finit par mélanger un peu.
Tout le long du roman on nous parle des transparents dont on ne comprend pas qui ils sont. N'y connaissant absolument rien à la franc-maçonnerie, jusqu'à la fin j'ai supposé qu'il s'agissait de leur vocabulaire interne. Il faut finalement lire les annexes du roman pour comprendre que c'est une invention pure et simple.
Je n'ai pas particulièrement apprécié, alors qu'avant de commencer je pensais lire une sorte de roman comme je les aime (thriller ésotérique).

Pour commencer

9 étoiles

Critique de HildegardeVonBeaumont (Beaumont, Inscrite le 21 novembre 2008, 49 ans) - 23 juillet 2012

Pour ceux qui commencent la lecture des livres de Ravenne et Giacometti, c'est un bon début. Je l'ai lu vite ( normal, il est si petit) mais il m'a mise dans l'ambiance du thriller ésotérique, du coup : j'attaque le deuxième.
J'ai beaucoup aimé celui-là, même si j'ai eu du mal à faire le rapprochement avec le premier chapitre et que je n'ai compris l’enchaînement qu'avec la lecture de "l'à propos" de la fin... sinon c'était parfait ! j'ai passé un bon moment de lecture.

La première de Marcas

6 étoiles

Critique de Nothingman (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 37 ans) - 29 juin 2011

Au XIe siècle, dans le comté de Toulouse, Raoul de presle conduit des hérétiques au bûcher. Au moment de plonger dans les flammes, aucune crainte ne semble émaner de ces Cathares.
Au XXe siècle, une femme est sauvagement assassinée dans son appartement, une salamandre gravée sur le ventre. A Londres, un jeune homme s'immole et saute dans la verrière de l'imperial hall durant une manifestation culturelle. L'incendie qui en découle provoque un carnage.
A Paris, Antoine Marcas est chargé de l'enquête, qui va l'emmener dans la sphère de l'occultisme et des rites francs-maçons...
Ce petit prequel aux autres oeuvres du duo Giacometti-Ravenne ne fait qu'une centaine de pages. Tout va un peu trop vite dans cette première enquête de l'inspecteur Marcas. Manquent pour moi la profondeur et le souffle des autres romans.

Forums: In nomine

Il n'y a pas encore de discussion autour de "In nomine".