L'iris de Suse de Jean Giono

L'iris de Suse de Jean Giono

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Jules, le 1 mars 2002 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (20 351ème position).
Visites : 3 781  (depuis Novembre 2007)

Une autre vue de la Provence

Nous sommes en 1904. Un surnommé Tourniquet, ou Tringlot, ancien condamné aux travaux forcés militaires, est en fuite dans la campagne provençale. Il a quitté Toulon quelques jours auparavant et nous ne connaissons rien des raisons qu’il a de fuir comme s'il avait le diable aux trousses. Manifestement, cet homme a de la technique, de l'habitude. Il sait ce que c’est que d’être poursuivi.
Il ne se déplace que dans le plus grand silence et il devine ses poursuivants. L’un il l’appelle « Cachou » car il en mange tout le temps et cette odeur se repère. L'autre c'est « Porte-clefs » car il ne cesse de faire du bruit en manipulant celui-ci. Grâce à cela, il leur échappe sous nos yeux alors qu’il n'en est qu'à une dizaine de mètres. Cachou et Porte-clefs ne se rendront compte de rien.
Tringlot file loin et change d'apparence. Sur une petite route, il tombe sur un énorme troupeau de moutons mené par trois hommes. Le chef des meneurs est un homme déjà d’un certain âge, Louiset, crevant de douleurs au ventre sur le bord du chemin. Tringlot s'en occupe et le mène jusqu’à l’étape du soir. Là, l'autre va lui proposer de les aider à mener ce vaste troupeau jusque dans les hauts alpages. Pourquoi pas ?… Il sera bien mieux caché là-bas que dans les vallées ou les petits villages. Et nous montons haut, très haut dans la montagne.
Un autre monde s’ouvre ainsi à lui, avec d’autres valeurs, d’autres règles, d'autres problèmes, d'autres dangers et d'autres amitiés. Il y a aussi les bourgades, comme Mons et Villard avec leurs attraits et leurs risques. Mais il va surtout découvrir que la montagne aussi a ses passions et ses secrets, ses personnages hors du commun, comme la baronne de Quelte, Murataure, Anaïs, l'Absente, Casagrande.
Quand, des mois plus tard, son ami Louiset va quitter la montagne avec tout son troupeau, Tringlot y restera encore un petit temps, tellement il est envoûté par certains de ces personnages.
Mais pourquoi fuyait-il, et fuit-il toujours ?…Louiset a bien deviné qu'il a un secret, mais il l'estime trop pour lui demander quelque chose.
Giono nous livre ici un superbe tableau de la haute Provence et des montagnes. L’intrigue avance constamment sur deux tableaux et nous découvrirons que cette Provence n’était pas toujours un lieu aussi paisible qu'il ne l'a décrit dans bien d’autres livres.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • L'Iris de Suse [Texte imprimé] Jean Giono
    de Giono, Jean
    Gallimard / Collection Folio.
    ISBN : 9782070365739 ; EUR 7,30 ; 31/12/1998 ; 296 p. ; Poche
  • L'Iris de Suse [Texte imprimé] Jean Giono
    de Giono, Jean
    Gallimard
    ISBN : 9782070270361 ; EUR 14,70 ; 25/02/1970 ; 248 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Tringlot de Provence...

8 étoiles

Critique de Lecassin (Saint Médard en Jalles, Inscrit le 2 mars 2012, 61 ans) - 31 janvier 2013

1904, à Toulon, Tringlot, ancien condamné aux travaux forcés, s'échappe au nez et à la barbe de ses deux poursuivants : Cachou et Porte-clefs repérables et repérés qu'ils sont, l'un précédé d'une odeur de cachou qu'il consomme en quantité, l'autre par le bruit des clés qu'il manipule constamment dans sa poche.
On le retrouve dans la campagne provençale où il croise Louiset, malade, qui mène un troupeau aux alpages ; et qui lui demande de l'aide… Alors nous montons haut, très haut dans la montagne. C'est pour Tringlot la découverte de la montagne et, par la force des choses, d'une autre vie peuplée de personnages insolites et parfois inquiétants : Murataure, Anaïs, l'Absente, Casagrande, la Baronne, la Belle Marchande...
« L'iris de Suse » est le dernier roman de Jean Giono publié de son vivant. On y retrouve les grands thèmes chers à l'auteur, mais aussi la montagne provençale, personnage à part entière du récit. le style, plus dépouillé que jamais rappelle néanmoins les premiers ouvrages tels que « Colline », « Un de baumugnes » ou « Regain » ; malgré la critique qui évoque un côté opéra bouffe, probablement du fait de certains personnages pour le moins « baroques ».
Un bien beau texte.

Forums: L'iris de Suse

Il n'y a pas encore de discussion autour de "L'iris de Suse".