Les souris ont la peau tendre
de San-Antonio

critiqué par MAGGUIL, le 22 septembre 2010
( - 41 ans)


La note:  étoiles
Et je ne connaissais pas San-Antonio !
San-Antonio est envoyé en Belgique où il doit retrouver son contact : un patron de bistrot. Mais arrivé sur place il le retrouve mort avec une épée à travers la taille. San-Antonio doit alors retrouver qui a tué son contact mais aussi savoir pourquoi cette jeune fille a glissé cette pellicule dans sa poche. S'ensuivent alors péripéties sur péripéties, la police et des tueurs à gages sont lancés à ses trousses mais San-Antonio ne manque pas de réparties et d'imagination.

Je ne connaissais pas encore San-Antonio, honte à moi d'avoir passé tout ce temps sans en lire un. C'est du roman de chez roman, un langage exceptionnel, des phrases à mourir de rire à toutes les pages. C'est à lire avec délectation !
Pas de panique S.A est là. 6 étoiles

Notre San-Antonio part en mission à la panne en Belgique, il est envoyé par les services secrets de Londres, pour démasquer un traître. Mais hélas, son contact se fait épingler comme un papillon avec une épée. Mais une belle inconnue lui glisse dans la poche un appareil photo. Dans cette aventure, il rencontrera des anciens amis (la gestapo) et surtout il fera de nouvelle conquête féminine sans oublier des torgnoles et des cadavres.
Le style qui est facile à lire et une histoire ou l’on s’ennuie pas. Avec des jeux de mots et l’humour que nous aimons. Mais je conseille de lire avant ‘Laissez tomber la fille’ pour plus de précision.

Lilule - baalon - 48 ans - 11 août 2012