Tant que brillera le jour de Agatha Christie

Tant que brillera le jour de Agatha Christie
(While the Light Lasts and Other Stories)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Nouvelles

Critiqué par Nance, le 25 août 2010 (Inscrite le 4 octobre 2007, - ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (38 963ème position).
Visites : 2 444 

Palette intéressante

Ce recueil contient neuf nouvelles qu’Agatha Christie a écrites au début de sa carrière. Plusieurs de ces nouvelles ont été réutilisées pour d’autres nouvelles et romans de l’auteure.

Hercule Poirot fait son apparition à deux reprises. J’ai beaucoup aimé, certaines nouvelles m’ont même fait forte impression au point de vue dramatique (Le point de non-retour, En dedans d’une muraille), ce qui est assez rare pour moi avec ses romans.

Dans mon édition (Éditions du Masque), chaque nouvelle était suivie d’une postface donnant de plus amples informations.

La maison des rêves : Un jeune homme, poussé à travailler dans les finances par sa famille, rêve un jour d’une maison blanche étonnamment belle. Le jour même, il doit aller dîner chez son patron, dont la fille est secrètement amoureuse. C’est aussi à ce dîner qu’il rencontrera la sombre Allegra. Mystérieux et ça se lit bien. Belle entrée dans le recueil. 3/5

La comédienne : Une comédienne ayant changé d’identité se fait retrouver par une ancienne connaissance qui lui fait du chantage. Une nouvelle moyenne, prévisible. 2/5

Le point de non-retour : Tout le monde voyait Claire et Gerald ensemble, y compris secrètement Claire, sauf qu’un beau jour, Gerald se marie à la belle Viviane. Que va-t-il se passer quand Claire apprend que Viviane mène une double vie ? Personnellement, c’est ma préférée du recueil, ça m’a même fait penser à Le jugement de Kafka. Dure comme nouvelle. 4.5/5

Une aventure de Noël : La vieille miss Endicott reçoit plein d’invités la soirée de Noël, plusieurs jeunes personnes et le détective Hercule Poirot. Juste avant le dîner, Poirot reçoit un avertissement inquiétant. Aussi, pendant ce temps, les jeunes veulent jouer un tour au célèbre détective belge... C’est inattendu, peut-être trop inattendu, j’ai l’impression que l’auteure a trichée encore une fois... 3.5/5

Le dieu solitaire : Un homme et une femme font connaissance au Musée devant la statue d’un dieu inconnu peu populaire. Bien écrit, mais prévisible. Christie elle-même trouvait la nouvelle d’un sentimentalisme achevé. 2/5

L’or de Man : Bon concept, unique en son temps, mais l’histoire n’a pas le même niveau. La nouvelle la plus spéciale du recueil, mais je trouve que l’histoire est trop au profit du concept pour se suffire à elle-même. Pour promouvoir le tourisme sur l’Île de Man, on a eu l’idée d’organiser une réelle chasse au trésor. On a donné à Christie comme commission d’écrire la légende et cinq épisodes fournissant chacun un indice. 3.5/5

En dedans d’une muraille : Everard est un peintre prometteur. Il est cependant plus connu comme étant le mari de la sculpturale (et calculatrice) Isobel Loring. Le narrateur va un jour voir un de ses vernissages avec le portrait de la belle Isobel, mais une esquisse vole la vedette. C’est ainsi que le narrateur va nous parler de Jane Haworth. Une autre nouvelle forte du recueil, mais la toute fin m’a déçu. 4/5

Le mystère du bahut de Bagdad : Autre apparition de Poirot et Hastings est le narrateur, comme on y est habitué. Un meurtre mystérieux, mais d’apparence limpide, fait la une de la presse : un homme a été retrouvé mort dans un coffre chez son meilleur ami, secrètement amoureux de sa femme. On demande au détective d’aller au bout de l’histoire. Un suspense bien dosé, l’histoire a un bon dénouement et les personnages sont attachants. 4.5/5

Tant que brillera le jour : Une femme qui s’est remariée à un homme riche voit resurgir son premier mari qu’elle croyait mort. Une idée réutiliser pour un roman. Je l’ai trouvé bien, mais un peu prévisible. 3/5

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une autre facette d'Agatha Christie

6 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 36 ans) - 22 mars 2012

Ces 9 nouvelles, très différentes, nous font connaître une autre facette d'Agatha Christie et c'est là leur principal intérêt tant la qualité n'est pas toujours au rendez-vous... Si certaines nouvelles ne sont pas dénuées d'intérêt, A. Christie a tout de même bien fait d'investir le filon du roman policier pour lequel elle reste inégalable.

1) La maison des rêves : 0,5/5
Rien compris, aucun intérêt (ça démarre mal)

2) La comédienne : 2,5/5
Un peu plus intéressant, mais le stratagème est vraiment très naïf, difficile de s'y laisser prendre.

3) Le point de non retour : 4/5
Intéressante tension psychologique entre 2 femmes où les rôles semblent s'inverser. Pas mal

4) Une aventure de Noël : 3/5
L'idée est intéressante et change des canons habituels des aventures avec Poirot. Malheureusement un peu trop rapide de sorte qu'on a du mal à situer les personnages. Le roman tiré de cette nouvelle est plus intéressant.

5) Le dieu solitaire : 1/5
Un début prometteur mais la fin gâche vraiment tout! Qu'est ce qui lui a pris? Une histoire qui n'a rien à faire dans ce type de recueil.

6) L'or de Man : 3,5/5
Une chasse au trésor palpitante pour vanter le tourisme sur l'ile de Man. On s'y laisse prendre mais ce qui fait la force des romans d'A. Christie, le mécanisme de déduction est absent et ne connaissant pas les lieux on a du mal à apprécier les énigmes. En outre, le meurtre est vraiment anecdotique et sans intérêt. Un peu dommage.

7) En dedans d'une muraille : 4/5
Une bonne surprise! La psychologie des personnages est bien fouillée et on comprend peu à peu ce qui se trame! Mais comme Nance la fin m'a un peu déçu

8) Le mystère du bahut de Bagdad : 5/5
Une nouvelle policière courte mais tout y est: on comprend vite l'intrigue et les personnages! Et comme d'habitude l'effet de surprise est au rendez-vous même si tout est logique! Chapeau l'artiste! A. Christie n'est jamais aussi bonne que quand elle met Poirot en scène!

9) Tant que brillera le jour : 2/5
Une femme qui a perdu son premier amour passionné se remarie avec un homme riche pour lequel elle n'éprouve pas grand chose. Mais quand elle apprend que son premier époux n'est finalement pas mort, elle n'a plus si envie que ça de repartir avec lui et de délaisser son confort matériel.
L'idée de départ est séduisante mais à mon avis fort mal exploitée! C'est trop rapide, il y avait beaucoup mieux à en tirer! Décevant!

Note moyenne arrondie à 3/5, 5 nouvelles globalement intéressantes sur 9. Moyen + donc

Je n'ai pas trop accroché

5 étoiles

Critique de PA57 (, Inscrite le 25 octobre 2006, 34 ans) - 2 juillet 2011

Parmis les différentes nouvelles, certaines sont bien, d'autres pas mal, et d'autres franchement moyennes.
Je crois que je préfère largement les romans de Christie que ses nouvelles, car les nouvelles vont trop vite, on n'a pas le temps de cerner les personnages, d'entrer dans l'histoire.

Forums: Tant que brillera le jour

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Tant que brillera le jour".