Isabel de Bavière de Alexandre Dumas

Isabel de Bavière de Alexandre Dumas

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Romans historiques

Critiqué par Killeur.extreme, le 15 août 2010 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 35 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 1 965 

Le premier essai de roman historique d'Alexandre Dumas

Ecrit en 1835, année où le nom d'Alexandre Dumas est surtout connu comme dramaturge étant l'auteur d'"Henri III et sa cour", premier drame romantique un an avant le "Hernani" de Victor Hugo, et d'"Anthony", cependant Dumas publie également dans les journaux des poèmes, des impressions de voyages, des nouvelles, on lui demande également d'écrire des chroniques historiques pour faire découvrir aux lecteurs, qui lisent de plus en plus les journaux, l'Histoire de France.

Pour sa première (et dernière je crois d'après les bibliographies de Dumas) il choisit le règne de Charles VI, époque de trouble politique puisque le roi Charles VI perd la raison lors d'une campagne militaire et se retrouve incapable de régner, ses oncles se partagent la régence, mais les intérêts privés l'emportent sur ceux de la France et la Guerre civile fait rage pendant des années, mettant dans des camps opposés le roi qui n'est lucide que par période, et son fils, le futur Charles VII qui sera couronné grâce à Jeanne d'Arc, mais ça c'est une autre histoire.

Autant le dire tout de suite, ce roman n'est pas le meilleur écrit par Dumas, son plus grand défaut c'est un nombre vraiment élevé de personnages, certains apparaissent dans un chapitre et reparaissent trois chapitres plus loin et chacun des personnage a des intérêts personnels donc il faut être attentif et ne pas perdre le fil.

Par contre, ce roman prouve à ceux qui doutent que Dumas soit le véritable auteur des "Chefs d'œuvres" qu'il a publié entre 1844 et 1848 y verront ici des scènes contées avec la verve qui le caractérise
exemples : un collecteur d'impôts qui a abusé de ses fonctions risque d'être condamné à la pendaison donc il n'avoue rien, un vieillard, qui s'est proposé à la ville pour le faire avouer, lui conseille d'avouer ses crimes et de faire croire qu'il est en plus hérétique pour être jugé par l'Eglise au lieu d'être jugé par le pouvoir royal, cet aveu le fait condamner à la fois à la pendaison et au bûcher, on apprend que le collecteur d'impôts avait violé la fille du vieillard.
Autre exemple: dans un chapitre on voit le bourreau de Paris prendre part de manière active à l'extermination du parti adverse, plus tard il est envoyé pour une exécution importante et au moment où il aiguise la lame de son épée qui servira à couper la tête du condamné, son aide interloqué lui apprend qu'il a été nommé à sa place pour l'exécuter lui à cause de son zèle lors des affrontements, l'ex-bourreau aiguise à nouveau son épée, puisqu'elle doit servir contre lui il faut qu'elle coupe bien.

Je déconseille ce roman à ceux qui veulent découvrir Alexandre Dumas, car il n'en est qu'au début et même si il annonce les chefs d'œuvres qui feront sa gloire et il vaut mieux commencer par ceux là, par contre je le recommande à ceux qui le connaissent déjà bien, ainsi que des romans comme "Le capitaine Paul", "le capitaine Pamphile" et "Pauline" qui sont un peu du "Dumas avant Dumas".

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Isabel de Bavière [Texte imprimé], roman Alexandre Dumas texte établi par Alain Toupin
    de Dumas, Alexandre Toupin, Alain (Editeur scientifique)
    Coda
    ISBN : 9782849670590 ; EUR 22,00 ; 23/11/2008 ; 299 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Isabel de Bavière

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Isabel de Bavière".