La petite épouse
de Wilfrid Simon

critiqué par Pascale Ew., le 13 août 2010
( - 52 ans)


La note:  étoiles
L'horreur de la réalité
Ne vous fiez pas au titre et à la couverture de ce livre, cette histoire n’a rien de poétique. Comment peut-on écrire autant d’horreurs, même si elles sont vraies. C’est vraiment trop dur !
Yun a douze ans lorsque sa mère la vend à une ‘tante’. Cette petite Cambodgienne est arrachée à sa vie insouciante - même si son père et un de ses frères sont décédés - et est plongée dans la prostitution à Bangkok. Et toutes les horreurs qui vont de pair... L’auteur ne nous fait grâce d’aucun détail, d’aucune atrocité, pendant des pages et des pages. Il est extrêmement dur de lire ce livre jusqu’au bout. La seule chose à laquelle le lecteur peut se raccrocher, c’est que cela ne peut durer ou être pire...
Il n'empêche que je me pose des questions sur les motivations d'un écrivain pour rédiger une histoire si violente physiquement et moralement. Trop, c'est trop ! Même si c'est bien écrit, est-il nécessaire d'être aussi écoeurant pour faire réagir ?