Le déclin du mensonge
de Oscar Wilde

critiqué par Oburoni, le 31 juillet 2010
(Waltham Cross - 37 ans)


La note:  étoiles
"La Vie imite l'Art"
"Le déclin du mensonge" est un essai, très court, dans lequel Oscar Wilde défend sa vision radicale de l'Art.

Présenté sous forme d'un dialogue entre deux personnages, Cyril et Vivian ( les noms de ses fils, au passage ), il n'est pas difficile de reconnaitre en Vivian, qui a la part belle, le propos de Wilde que Cyril tente vainement, pauvrement, de contre-argumenter.

C'est que Vivian/Oscar Wilde n'y va pas de main-morte : pour lui en effet "la Vie imite l'Art".

Explication : la vie en elle-même est rude, monotone, pleine de défauts, faiblesses que l'Art, heureusement, parce qu'il vise la perfection et le sublime, permets d'effacer, mieux, de transcender. Ecrivain, il donne un exemple simple : il cite des personnes de son entourage qui, après avoir été marquées profondément par un livre et des caractères fictifs, essayent de vivre comme ces caractères, polir leur vie pour la rendre le plus proche possible de ce qui est, à la base une fiction. Absurde ? Non, parce que pour lui c'est là que réside l'essence même de l'Art : nous sauver des aspects les plus moroses de l'existence, idéaliser tout ce dont il s'inspire. N'est-ce pas ce que faisaient les artistes de l'Antiquité, qu'il admire profondément ?

Il va même au-delà : aller à l'encontre de cette conception de l'Art, par exemple en la retournant ( affirmer que l'Art consiste à imiter la Vie ) n'est ni plus ni moins qu'un "mensonge", dont les répercussions sont pourtant terribles pour toute création artistique. Il critique ainsi les auteurs Réalistes et Naturalistes, en vogue a l'époque, qui, pour lui, n'ont tellement rien compris à ce que doit être l'Art, en pervertissant l'essence même, qu'ils n'ont aucun avenir; leur mensonge ne pouvant qu'être condamné au déclin.

Le style précieux est parfois lourd, une lourdeur qui rend quelques arguments un peu obscurs à déchiffrer, mais ce petit texte ravira malgré tout les fans du dandy, qui y trouveront des clés afin de mieux comprendre sa démarche et son oeuvre.