Sillage, tome 2 : Collection privée
de Jean David Morvan (Scénario), Philippe Buchet (Dessin)

critiqué par Jean Loup, le 12 février 2002
(Vaulx en Velin - 46 ans)


La note:  étoiles
Retour de la gamine de l'espace
Recueillie par Sillage après sa découverte sur une planète convoitée par une race extraterrestre en mal de terres, Nävis s'est intégrée à cette gigantesque communauté intergalactique. Elle est l'objet d'attention et de convoitise. Ce consul séducteur est-il aussi sympathique que sa première rencontre avec l'héroïne le laisse présager ? En tout cas, Nävis se retrouve embringuée dans une intrigue mouvementée...
J'avais beaucoup apprécié le premier volume de cette jeune série, qui mêlait astucieusement humour, action et réflexion (l'esclavage, le sacrifice d'une personne pour en sauver plusieurs, etc). "Collection privée" est nettement un ton en dessous. Nävis est parfois un peu agaçante, capricieuse et immature. Il y a quelques écarts de langage qui n'apportent franchement rien à l'ambiance ("ta gueule" notamment). Et puis, c'est le scénario dans son ensemble qui est moins réussi. L'intrigue met du temps à décoller : les dix premières planches sont une longue mise en place. On peut aussi regretter la mort expédiée de certains protagonistes de l'affaire (voir planche 44).
Sur le plan graphique, en revanche, c'est toujours aussi bon. Philippe Buchet sait soigner le look de ses personnages, notamment les méchants qui sont très réussis. Les couleurs sont bien employées, on retrouve des tons dominants sur des séquences entières.
Pas mal, malgré tout, ce second tome. Mais espérons que le prochain retrouvera le niveau du premier, c'est-à-dire au-dessus de la BD de SF moyenne.
Collection privée 8 étoiles

C'est un bon deuxième tome pour la série Sillage. J'ai trouvé le personnage principal très intéressant. C'est une petite femme avec un caractère bouillant qui ne s'en laisse pas imposer. Elle doit affronter cette fois consul Atsukau qui la veut dans sa collection privée.

Les dessins sont très beaux. C'est exactement le genre que j'aime. Les couleurs font très modernes et s'éloignent du terne d'avant les années 1990.

L'histoire est très bien et l'auteur prend son temps pour développer l'intrigue. Il y a aussi beaucoup d'action, ce que j'aime bien.

Exarkun1979 - Montréal - 39 ans - 20 mars 2013


Laureline moderne 4 étoiles

J’ai toujours autant de mal avec les dessins qui ne sont Franchement pas dans un style que j’aime et pourtant j’avoue volontiers que Buchet a un beau coup de crayon. Dans cet album, Nävis tente de trouver sa place au sein du sillage. Un convoi spatial recherchant de nouvelles planètes habitables. C’est l’occasion de rencontrer des dizaines de créatures toutes plus bizarres les unes que les autres qui m’ont beaucoup fait penser aux bestiaires de Valérian. D’ailleurs la comparaison ne s’arrête pas la puisque Nävis pourrait très bien être la petite sœur de Laureline avec son caractère volcanique et indépendant et ses tenues excentriques. Malheureusement l’histoire n’est pas vraiment intéressante et j’ai eu bien du mal à terminer ce deuxième tome. Une série pas vraiment faite pour moi.

Kabuto - Craponne - 59 ans - 3 novembre 2011


Les premiers pas de Nävis sur Sillage 9 étoiles

Présentation de l'éditeur

"Navire amiral de la Constituante, croiseurs d'interventions, astronefs amiraux, frégates de guerre, bidonnefs, téléportails, navettes de maintenance, prisonefs, vaisseaux pirates...
Ils sont des millions à constituer un formidable convoi spatial lancé à la recherche de nouvelles planètes exploitables. Dans ce convoi nommé SILLAGE se côtoient toutes sortes de peuples d'origines et de croyances multiples. Mais une race y demeurait inconnue : les êtres humains. Et puis débarqua Nävis! Tentant de s'adapter à sa nouvelle vie sur le convoi, Nävis va vite se rendre compte qu'elle possède un pouvoir unique : nul ne peut lire dans son esprit! Or, les races qui cohabitent sur Sillage se divisent en deux catégories : les psypassifs et les psyactifs, ces derniers possédant la capacité de lire dans les pensées des premiers.
Le consul Atsukau est capable, lui, d'influencer les actions de ses contemporains selon ses propres désirs ! Attiré par la beauté et la spontanéité de la jeune humaine, il tentera tout pour la faire entrer dans sa collection privée."

Un deuxième tome qui confirme l'impression laissée par le premier. Fraîcheur et légèreté. De superbes couleurs, un scénario de plus en plus captivant, une Nävis toujours aussi séduisante...On entre vraiment dans ce monde riche d'imagination comme par enchantement. Les personnages sont remarquablement conçus et dessinés, et si la suite de la série est à la hauteur du début, il reste encore bien du plaisir à prendre en s'immergeant dans l'univers de Sillage.

Oguz77 - - 42 ans - 28 janvier 2010