Le mystère de la patience
de Jostein Gaarder

critiqué par Jfp, le 4 juillet 2010
(La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)


La note:  étoiles
joker gagnant
Un roman-puzzle totalement hors du commun, qui fait du bien aux neurones. Road-movie, fantastique, policier, conte philosophique, tous les genres se mêlent pour le plus grand plaisir du lecteur. Basé sur un jeu de 52 cartes (plus le joker, personnage principal), ce roman à clé nous vient du froid. Il entremêle l'histoire de Hans-Thomas, un adolescent norvégien en voyage avec son père à la recherche d'une mère descendue vers le soleil, et celle d'une histoire incroyable de nains perdus au milieu d'une île déserte. La frontière entre réel et imaginaire disparait, au profit d'un message philosophique résumé en une phrase "celui qui dévoilera le destin devra y survivre". Comprenne qui pourra, mais on se laisse facilement bercer par ce double récit agrémenté des délicieuses gravures sur bois de Sophie Dutertre. De la belle oeuvre, inclassable mais de la lecture de laquelle on sort avec un regard neuf sur le monde qui nous entoure. Une réussite...
Plaisant 5 étoiles

Un livre plaisant mais hélas je ne parviens pas à accrocher avec cet auteur.
J'étais resté sur un bémol avec Le Monde de Sophie et le Château des Pyrénées. Ici certes le monde imaginaire d'un jeu de cartes est parfaitement transposé par l'auteur, quelques passages très réussis mais... je reste sur un mais !

Monocle - tournai - 60 ans - 3 octobre 2013


Prise dans le tourbillon... 9 étoiles

De cette mise en abyme. Nous suivons Hans-Thomas dans la recherche de sa maman et dans la lecture d'un ouvrage reçu au détour d'une traversée de l'Europe.

Les personnages sont très attachants et l'histoire se lit très agréablement. L'auteur, Jostein Gaarder, a été professeur de philosophie et distille peu à peu sa vision de la vie et des choses et personnes qui nous entourent via un prisme philosophique sans pour autant que ça ne pèse la lecture. Bien au contraire. Bref, ce conte vécu tout au long d'une traversée de l'Europe est brillant. A conseiller pour tous les âges!

MEloVi - - 35 ans - 7 février 2012