Aspic, tome 1 : La Naine aux ectoplasmes
de Thierry Gloris (Scénario), Jacques Lamontagne (Dessin)

critiqué par PPG, le 22 mai 2010
(Strasbourg - 43 ans)


La note:  étoiles
Début très prometteur, affaire à suivre...
Voilà un premier tome qui n'a l'air de rien de prime abord, mais qui pourrait au final faire partie d'une grande série. A la lecture on en est maintenant convaincu. Celle-ci est très plaisante et nous embarque dans le Paris du début du 20ème siècle à la rencontre d'un détective expert et méticuleux (Auguste Dupin), et de sa jeune apprentie (Flora) dotée d'un caractère plutôt explosif. Si Dupin enquête sur la disparition d'une naine médium réputée, Flora tente de résoudre avec malice une toute autre affaire. On n'en doute pas un seul instant : les chemins se croiseront dans ces enquêtes en parallèle.

La présentation assez classique, technique et conventionnel du métier de détective, laisse malgré tout entrevoir l'irruption d'un surnaturel et d'un ésotérisme intriguant et divertissant. Notons aussi l'humour qui y règne et quelques planches qui font froid dans le dos (celles concernant l'affreuse société secrète). Un sympathique mélange, agrémenté de superbes dessins d'une grande précision : les perspectives sont intéressantes, tout comme certains portraits aux expressions saisissantes. De plus, les couleurs réalisées par le dessinateur québécois sont magnifiques : palettes très variées, grand effet de puissance. L'entame de la planche n°17 où la scène se déroule au marché du samedi matin est somptueuse et mérite de s'y attarder de longues minutes.

Aspic, Détectives de l'étrange est une série prometteuse, comportant de grandes qualités. Maintenant, elle doit confirmer par un second opus, ce qui n'est pas toujours le cas dans certaines séries. Mais restons positif ! Rendez-vous dans un an ou deux !