Les coeurs fêlés de Gayle Forman

Les coeurs fêlés de Gayle Forman
( Sisters in sanity)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Mimi29, le 20 mai 2010 (Inscrite le 19 mai 2010, 35 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (13 370ème position).
Visites : 3 454 

Rébellion

Présentation de l'éditeur
N'avez-vous jamais fait ce rêve étrange et glaçant : celui où vous savez pertinemment que vous n'êtes pas folle mais où personne autour de vous ne semble du même avis ?

Pour Brit, du haut de ses seize ans, ce cauchemar devient réel quand son père la conduit de force à Red Rock, un centre de redressement qui prétend mater les enfants rebelles. Brit doit y suivre une thérapie pour guérir des maux qui n'existent que dans la tête de son père.
Dans cet enfer d'humiliations et de brimades, Brit se raccroche à des amies qui vont l'empêcher de sombrer dans la folie. Des amies qui vont l'aider à survivre. Ensemble elles vont se redresser. Ensemble elles vont résister.
Les Coeurs fêlés est un formidable roman d'amitié, cette amitié qui seule permet de tout supporter, de tout affronter et surtout de tenter l'impossible : devenir soi-même.


Commentaire:
Quand on ouvre ce livre, on se retrouve plongé dans le monde de Brit, jeune adolescente ayant une apparence rebelle, et un comportement pouvant pousser à la faire passer pour une fille peu fréquentable ... Cheveux rouges avec mèches noir, tatouages, piercings, passe ses soirées dehors ... Elle se sent exclue de sa famille, comme si elle appartenait à un autre monde. Elle déteste sa belle-mère, et son père ne fait rien pour l'aider, lui disant même d'appeler cette dernière "Maman".
Envoyée dans un camp de redressement pour son comportement rebelle, Brit y découvrira un traitement inhumain et sera confrontée à des personnes peu aimantes
Mais elle fera également la connaissance de V, Martha, Babe et Cassie qui vont devenir plus que des amies mais des sœurs .

Tout au long de l'intrigue, on voit Brit évoluer, jusqu'à finalement prendre sa vie en main.

Ce roman m'a permis de me replonger dans l'adolescence, tout en évitant les clichés du genre. Les personnages sont tous très attachants, et une fois commencé, je ne l'ai plus lâché jusqu'à la fin.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Manque de Folie ... mais bien

8 étoiles

Critique de Matou (, Inscrite le 30 octobre 2012, 29 ans) - 30 octobre 2012

Très beau livre. Et quel personnage rebelle qu'est Brit.
On reconnaît la fougue de l'adolescence.
Assez facile à lire, ce pendant il manque un petit quelque chose pour être complètement transporté par son univers.
Mais livre à lire!

Quand une belle amitié naît de la captivité

7 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 48 ans) - 6 mars 2012

Malgré une lecture intéressante et émouvante, j'ai parfois eu un peu de mal à entrer en phase avec le récit. Il manque quelque chose pour qu’on puisse être totalement emporté, un petit supplément d’âme peut-être.
Et puis on s’interroge sur la nécessité de placer Brit dans un établissement censé « redresser » des jeunes filles difficiles. En effet, même si Brit se révèle être une ado parfois un peu rebelle, elle n'est nullement le genre de jeune fille que l'on placerait dans un endroit aussi "pénitentiaire" que Red Rock.
Je ne comprends pas que le père de Brit se pose aussi peu de questions sur l'internement qu'il impose à sa fille et sur les conditions éprouvantes de cette captivité. Certains thèmes auraient mérité d’être plus développés comme la folie de la mère de Brit, qui est seulement survolée à mon sens.
Cependant les descriptions de ces pseudos centres éducatifs font vraiment froid dans le dos. Les méthodes employées ne sont destinées qu’à briser les personnalités de ces jeunes filles, pour en faire des robots bien obéissants. Certains passages sont tous simplement hallucinants de cruauté.
Même si je l’ai trouvé un niveau en dessous de Si Je reste du même auteur, j'ai malgré tout passé un bon moment de lecture en compagnie de ces Cœurs Fêlés, et de leur amitié aussi touchante qu’émouvante et qui va s’avérer si salvatrice.

divertissement et réflexion

9 étoiles

Critique de CHALOT (, Inscrit le 5 novembre 2009, 73 ans) - 18 août 2011


Peut-on se sortir de l'enfermement ?

Quand son père la conduit par « surprise » au centre éducatif fermé de Red Rock, la jeune Brit est désemparée....Pourquoi l'a t-on placée ici ?
Serait -elle folle aux yeux de son père parce qu'elle est punk et différente ?
A t-il peur qu'elle devienne schizophrène comme sa mère ?
En attendant elle est là dans un vrai milieu carcéral dit éducatif où la réalité dépasse la fiction.
On se croirait au 19 ème siècle dans les bagnes pour enfants sauf qu'aujourd'hui les violences physiques ont laissé place aux violences psychologiques.
Cette « école » bien spéciale est là pour briser celles et ceux qui sont différents, les révoltés, les homos...les fugueuses.
Les trois premiers mois de ce « séjour » sont pris en charge par l'assurance santé et si les parents n'ont pas le moyen de payer, leur fille a droit à une guérison miraculeuse !?
Ce que Red Rock veut , c'est que Brit se transforme « en une espèce d'automate obéissant, qui ne s'opposerait jamais à sa belle mère, approuverait tout ce que dit son père, et ne ferait jamais rien de « rebelle », du genre se tendre les cheveux et jouer dans un groupe ».
Rien n'est joué...La solidarité entre les quelques filles qui résistent au système implacable est peut être une planche de salut....
L'histoire est une fiction, certes mais les centres de redressement existent .
Des garçons et des filles sont parfois conduits de force dans des institutions comme celle décrite par l'auteure. Parfois ce sont les parents qui pensent bien faire et parfois c'est la société elle même, c'est à dire ses juges qui décident pour la famille.
Les équipes qui interviennent dans ces centres sont trop souvent là pour punir et mater les élèves et non pour les aider à se reconstruire...
Naturellement, d'autres entités réellement éducatives existent, elles ont une autre finalité.

Jean-François Chalot

Une belle ode à la difficulté d'être adolescent, incompris de la masse parentale.

6 étoiles

Critique de Mcchipie (, Inscrite le 16 mai 2007, 44 ans) - 6 juillet 2010

5 jeunes filles se lient d'amitié pour survivre à Red Rock, un centre de redressement pour jeunes filles, où on leur reproche surtout d'être des adolescents.
J'avoue que certains passages m'ont mouillé les yeux. Ce roman est plein d'amour et d'amitié. sacré souffle de vie plein d'espoir.

Forums: Les coeurs fêlés

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les coeurs fêlés".