La fille électrique
de Giampaolo Simi

critiqué par Sahkti, le 3 avril 2010
(Genève - 45 ans)


La note:  étoiles
Obscures coulisses du crime
Rosa est italienne, a la trentaine et vient d'être affectée à la brigade anti-criminalité. Une jeune femme qui a longtemps cru, gamine, qu'elle était dotée de super pouvoirs, parce que le soir dans leur chambre, quand son frère Diego éteignait la lumière, Rosa brillait dans le noir. Elle avait aussi le pouvoir de recharger les piles rien qu'en les tenant dans ses mains. Jusqu'au jour où le mystère se révéla ne pas en être un et où les illusions tombèrent les unes après les autres. Alors la police, parfois, pour garder les pieds sur terre, il n'y a rien de tel. Surtout lorsque la première mission confiée dans ces nouvelles fonctions consiste à protéger Daniele Mastronero, un garçon caïd de dix-huit ans dont les aveux pourraient faire tomber pas mal de beau monde. Mastronero est accusé du meurtre de deux fillettes mais Rosa n'y croit pas et lui promet de régler tout ça si il la conduit à Saro Incantalupo, chef de gang en cavale. Pour cela, Rosa et Daniele doivent prendre la tangente, fuir à travers l'Europe pour mettre la main sur ce mafieux que tout le monde veut. Peu à peu, des liens se nouent, des destinées déchirées se rapprochent et les surprises ne se font pas attendre. Le méchant n'est pas toujours celui qu'on croit et les collègues de Rosa ne semblent pas tout blancs.

Une scénario pas vraiment original, du déjà vu mais qu'importe dans le cas présent, car l'écriture de Giampaolo Simi réussit à faire oublier cela pour permettre au lecteur de se plonger rapidement au coeur des personnages, de leurs âmes et tourments, pour vivre avec eux, cette folle cavalcade. Avec de ci de là, des doutes alors qu'on pense détenir la vérité. On se laisse facilement entraîner avec les protagonistes, humains, attachants. Il y a des points d'humour qui allègent une ambiance oppressante, une bonne dose de mélancolie aussi et puis ce suspense qui finit par prendre possession du livre jusqu'à l'ultime dénouement.
Un roman dense, soutenu, qui se lit avec plaisir.