Voici venir le Fiancé de Gabriel Matzneff

Voici venir le Fiancé de Gabriel Matzneff

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Dirlandaise, le 17 mars 2010 (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 63 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 432 

L'heure des bilans

Très beau roman de monsieur Matzneff, roman de la maturité, de la nostalgie, de l’amitié et surtout du temps qui passe, de la vieillesse inévitable et de l’heure des bilans.

Pour bien apprécier celui-ci, il est essentiel à mon avis d’avoir lu les romans précédents de l’auteur car nous retrouvons tous les personnages rencontrés dans son œuvre romanesque soient l’écrivain Nil Kolytcheff, l’avocat Béchu, le vieux professeur de lettres à la retraite Alphonse Dulaurier, la baronne Adélaïde Cramouillard, le cinéaste quinquagénaire Raoul Dolet, l’archimandrite Philippe Carderie, le père Guérassime, Nathalie de la Fère et quelques autres.

Nous les retrouvons donc quelques années plus tard alors qu’ils sont tous assez âgés et aux prises avec différents problèmes et ennuis plus ou moins sérieux. La jeune maîtresse de Raoul Dolet, Delphine, lui en fait voir de toutes les couleurs et l’abreuve de sms désespérés et délirants entre deux séances torrides de baise. Nil Kolytcheff décide de se débarrasser de toutes les lettres et photos de ses amantes et d'en faire don à la Bibliothèque de la Mémoire. Il vend ses précieux livres lus et relus maintes et maintes fois à un libraire afin de « faire de la place » comme il dit. Nathalie de la Fère vit une relation intense et passionnée avec Lioubov, une jeune fille taciturne et aux antipodes de sa précédente flamme. Enfin, tous ont avancé dans la vie et on peut constater l’évolution ou la non-évolution de chacun d’eux. C’est tout à fait charmant et je trouve que monsieur Matzneff fait preuve d’une belle maîtrise de son art dans cette œuvre aboutie, très profonde malgré le ton primesautier et rempli d’humour qui caractérise si bien cet écrivain.

C’est aussi un roman à forte connotation religieuse. La religion orthodoxe a toujours occupé une place importante dans la vie de Gabriel Matzneff et ici, il semble qu’elle soit de plus en plus présente, comme si l’auteur cherchait un sens à sa vie et craignait le jugement de son créateur. J’ai noté beaucoup de références et d’auteurs cités entres autres « L’échelle sainte ou les degrés pour monter au ciel » de saint Jean Climaque dont on peut retrouver le texte sur internet et qui semble fort admirable comme lecture. Lire monsieur Matzneff, c’est s’instruire auprès d’un homme d’une haute culture et en même temps d’une candeur et d’une sincérité désarmantes qui m’ont toujours touchée au plus haut point et l’ont rendu cher à mon cœur malgré le mal qu’on peut dire de lui.

Enfin, un beau roman sur l’amitié, la dolce vita, les plaisirs physiques, intellectuels et spirituels tout à la fois. Une sorte d’adieu à la vie qui parfois m’a étreint le cœur et m’a laissé une boule dans la gorge à la lecture de certains passages particulièrement émouvants. Cette lecture vient clore sa production romanesque et je continue donc à explorer son œuvre avec ses essais, ses récits et ses journaux intimes. Quand j’aime…

"Voici venir le Fiancé au milieu de la nuit, bienheureux le serviteur qu'il trouve éveillé ; indigne est celui qu'il trouve assoupi ! Ô mon âme, garde-toi de t'abandonner au sommeil, de peur d'être livrée à la mort et bannie du Royaume."

Tropaire des matines du lundi saint

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Voici venir le Fiancé

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Voici venir le Fiancé".