Mes mémoires de Alexandre Dumas

Mes mémoires de Alexandre Dumas

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Killeur.extreme, le 15 mars 2010 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 35 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 1 712 

Les mémoires d'un écrivain et de son époque

Cette édition est l'intégrale de "Mes Mémoires" publiée par Dumas dans les années 1850, cette œuvre monumentale (2 tomes de 1200 pages chacun, 264 chapitres + un quid Dumas véritable bible sur Dumas de 300 pages) relate la vie de Dumas de sa naissance, avec la biographie de ses parents, et se termine en 1833, Dumas promet une suite qu'il n'écrira jamais.

Ces Mémoires, bien que quelque fois approximatives (Dumas selon son habitude a tendance à se donner le bon rôle, se présenter de manière positive au lieu de le faire de manière objective) car Dumas se fie beaucoup à sa mémoire et aux témoignages de ses contemporains, bien que certains faits soient appuyé par des sources plus sérieuses (journaux, papiers officiels) et les passages historiques sont relatés avec une plus grande rigueur ("Nous ne faisons pas du roman"). L’édition contient également certaines objections auxquelles Dumas répond preuves à l'appui.

Dumas n'a pas l'ambition uniquement de raconter sa vie, il veut restituer son époque, il y parle de littérature, peinture, théâtre, les conflits entre les actrices et avec les auteurs la censure, les procès qui en découlent, la politique: il revient en détail sur la chute de Napoléon, la mort de Louis XVIII, la chute de Charles X, Dumas raconte aussi son rôle dans les émeutes ainsi que celui de plusieurs autres partisans qui ont accompli des actes de bravoure pour instaurer la république en France, l'accession au pouvoir par Louis-Philippe, Dumas raconte toutes les manœuvres politiques des libéraux pour que Louis-Philippe accepte le pouvoir et la manière dont ils sont récompensés, toute la tentative de la Duchesse du Barry pour reconquérir le trône de France en 1832 (relatée dans « Vendée et Madame », il fait également avec émotion des portraits biographiques de ses contemporains: son père bien sûr, Victor Hugo, Marie Dorval, Eugène Sue, Talma, Delacroix, …

Drôle : je ne sais pas quel passage choisir tant il y en a, quand il fait la fierté de son père en lui pissant par-dessus la tête, émouvant : toute la biographie de son père et quand il évoque les disparus au moment où il écrit les pages qui leur sont consacrés, admiratif : Quand il parle de ses contemporains, même de ses concurrents écrivains, critique : envers la critique voir la partie où il analyse et démolit l’argumentation la critique du « Roi s’amuse » de Victor Hugo. Ce qui fait de l'ouvrage quelque chose d'unique c'est que Dumas donne l'impression d'improviser: par exemple, il est au milieu d'un fait historique et parce qu'un nom apparait il fait une digression sur la personne avant de reprendre le cours de son récit et surtout dans certains cas il ne se souvient pas du nom de la personne (il demande la grâce d'un vendéen à Louis-Philippe, ce vendéen lui sert de guide et veille à ce que personne ne lui fasse du mal et il est incapable de se souvenir du nom) ou ne sait plus si un tel est encore vivant quand il écrit ses mémoires (1848-1850) et il avoue sans honte sans faire de recherches, ce manque de rigueur pourrait être un défaut, mais ça participe à la vivacité de l'ensemble, on a l'impression en lisant ces mémoires d'entendre un de nos grands-parents raconter sa vie lors d'une réception de famille, d'ailleurs le talent de conteur de Dumas n'est plus à prouver.

Le Quid Dumas fourni avec cette édition est une véritable mine d’informations, c’est vraiment une analyse de Dumas, l’homme, l’écrivain, ses proches, ses ennemis, ses maîtresses y sont (toutes ?) recensées ainsi que les collaborateurs et ce qu’ils ont fait comment se sont répartis les droits et pour conclure l’œuvre dumasienne avec une bibliographie intégrale de Dumas (ses romans, ses pièces, etc. et sur la dernière colonne le nom du ou des collaborateurs qui ont participé à l’œuvre à noter que bien des fois la colonne est vide ce qui prouve que Dumas a écrit certaines de ses œuvres seul. 5 étoiles le seul défaut que je pourrais trouver (et encore en faisant la fine bouche) c'est certains passages purement historiques, notamment sur Napoléon car on les retrouve dans certains de ses romans.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Mes mémoires

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Mes mémoires".