Le Voyage des pères, tome 1 : Jonas
de David Ratte (Scénario et dessin), Sylvie Sabater (Couleurs)

critiqué par Septularisen, le 27 décembre 2009
(Luxembourg - 53 ans)


La note:  étoiles
Le premier road-movie biblique de la BD
Au début de cette BD nous sommes à Capernaüm au bord de la mer de Galilée, au Ier siècle de notre ère. Un matin à l’aube, Jonas, un vieux pêcheur juif, rentre bredouille de la pêche accompagné ses deux fils Pierre et André, et de son associé Zébédée, lui aussi accompagné de ses deux garçons Jacques et Jean.

Tout à coup ils voient apparaître un homme, un certain Jésus de Nazareth, qui leur demande de l’emmener en mer et de jeter leurs filets là où il leur dira… la pêche est alors miraculeuse…
Jésus se met alors à parler aux jeunes hommes et quand il s’en va tous le suivent, Jonas voit avec une pointe d'ahurissement ses fils, Pierre et André, tout plaquer pour suivre ce Jésus.

Pensant que cette lubie leur passerait bientôt Jonas ne s’inquiète pas outre mesure, mais, lorsque après plusieurs jours ses fils ne sont pas revenus, il décide alors de tout faire pour retrouver sa progéniture et la ramener dans le «droit chemin».
Sur la route tracée par le Nazaréen, théâtre de miracles multiples, Jonas rencontre Alphée le père de Matthieu et Simon le père de Judas. Ces derniers se joignent à lui dans cette quête, car leurs fils ont aussi tout quitté du jour au lendemain pour suivre le «Messie »… Mais, très vite, les certitudes de chacun d’entre eux divergent et au fur et à mesure du périple, Alphée commence à se poser de plus en plus de questions sur ce «Roi des Juifs»…

David Ratte nous offre ici à la fois une vision très amusante et très libre de la Bible. Cet album n’est pas complexe, il n’y a pas de morale, ni vraiment de philosophie à en retirer, juste la «grande histoire» à découvrir à travers la «petite histoire», à savoir le prisme déformant de trois pères, inquiets pour leur progéniture. Il est toutefois utile ce connaître la Bible ne fut-ce que pour pouvoir mieux comprendre certains événements racontés ici. On rit beaucoup, et certaines situations où se retrouvent nos trois pères sont vraiment cocasses…

Les personnages sont drôles et attachants, surtout Jonas d’ailleurs. Les dialogues sont très simples et au service d’ une histoire tendre et savoureuse, avec il faut toutefois le noter un langage de notre époque. Les dessins sont simples et beaux mais efficaces malgré leur aspect parfois très minimaliste, avec un trait très clair et des couleurs toutes en nuances pastel bleues et vertes qui sont vraiment du plus bel effet. L’auteur a aussi le bon goût de nous rajouter parfois de très beaux paysages, prouvant, s’il le fallait encore, sa parfaite maîtrise du dessin…

Sur une question, vieille comme le monde, croire en Dieu ou pas, ce premier tome non dénué d’un certain charme, m’a, je dois l’avouer, beaucoup séduit et je n’hésiterai sans doute pas à en recommander la lecture, notamment aux jeunes qui veulent découvrir la Bible d’une façon différente…

Notons enfin que cet album a reçu le «Prix International de la BD Chrétienne» à Angoulême en 2008 et est repris parmi les finalistes du «Prix des lecteurs/lectrices Critiqueslibres.com 2010» dans la catégorie BD… bien sûr!..
Et la suite... 8 étoiles

David Ratte nous fait découvrir la Bible de façon humoristique.
Les dessins sont amusants aussi.
Il nous donne envie de lire la suite T2 et T3.

Koudoux - SART - 56 ans - 10 juin 2010


Humour biblique 8 étoiles

L’angle utilisé pour revisiter les Évangiles est original, par contre cela reste tout de même très proche de l’histoire. Il y’a avait là lieu à faire quelque chose de loufoque et éclaté. J’ai l’impression que l’auteur ne voulait pas froisser les croyants. Alors, parfois ça ressemble à un livre pour initier les enfants à la culture religieuse.

J’ai passé un bon moment mais comme toute série, la finale sans résolution ou 'cliffhanger' du tome 1 m’a laissé sur ma faim.

Aaro-Benjamin G. - Montréal - 51 ans - 13 avril 2010


La Bible revue 8 étoiles

David Ratte nous fait découvrir la partie cachée de la Bible. Qu'est-ce qu'ont fait les pères des disciples de Jésus quand leurs fils l'ont suivi ? Ils sont trois : Jonas, Simon et Alphée. Ils sont sceptiques sur cette histoire de Messie. Une BD sur les pères des apôtres, il fallait le faire. Mais cette histoire religieuse est abordée avec humour, ça se lit vraiment bien. Et puis, le trait de l'auteur est vraiment agréable, je ne vois pas pourquoi je me priverais de la suite...

Shan_Ze - Lyon - 37 ans - 17 mars 2010


Plusieurs bons gags 5 étoiles

« - Les garçons ne sont pas avec toi !?
- Z’avaient un truc à faire... rentreront plus tard. Enfin... je crois. »

Après avoir assisté à un miracle de Jésus, les fils de Jonas, Pierre et André, décident de le suivre. Jonas, étant sceptique, partira à leur recherche pour les ramener. Les pères de Judas et Matthieu vont aussi l’accompagner.

C’est ludique, avec quelques clins d’oeil, c’est une bande dessinée dont j’aurais sûrement plus profité si je n’étais pas si profondément réticente par rapport à tout ce qui touche la religion. Dans ce tome-ci, j’ai trouvé que c’est bien dosé, de l’humour et même, d’intensité dramatique. Comme le dit l’endos de la bande dessinée, l’action est très cinématique.

Nance - - - ans - 10 février 2010


Suivre ou ne pas suivre ? 9 étoiles

On pourrait penser que l'histoire est connue. Jésus rencontre une partie de ses futurs apôtres, de jeunes hommes qui n'hésitent pas à tout planter pour le suivre.
Oui mais ça ne s'arrête pas là et heureusement, ai-je envie de dire, tant la suite est tordante. Les pères des jeunes gens décident de partir à leur recherche et sur les traces de leur reconquête. La Bible vue autrement en quelque sorte.

David Ratte s'en donne à coeur joie et c'est tant mieux; liberté totale, rire garanti, rien de tel pour passer un bon moment et rapidement entrer dans la peau de ces bonhommes qui ne demandent qu'à récupérer leurs fils. On les comprend tout de même un peu parce que bon, maintenant, ça peut avoir l'air évident de suivre Jésus (et encore, ça dépend pour qui), mais à l'époque, ça passait pour pure folie et c'est bien d'envisager les choses sous cet angle-là, en toute simplicité, sans morale à deux francs ni aucun message religieux là-derrière.
Le sujet n'est pourtant pas si drôle à la base quand on y pense bien, il est tout de même question dans tout ça de la question de croire ou pas. Chacun y trouvera l'interprétation qui lui convient mais reste au-dessus de tout ça l'énigme de savoir ce que nous aurions fait à la place de Pierre ou André. Suivre ou pas suivre ? That's the question ! A défaut d'y répondre, David Ratte nous invite en tout cas à y réfléchir en nous amusant, avec des dessins vraiment drôles et réussis, et rien que ça, c'est déjà pas mal du tout.

Sahkti - Genève - 46 ans - 6 février 2010