Madame Sourdis et autres nouvelles
de Émile Zola

critiqué par Choyajator, le 20 décembre 2009
( - 49 ans)


La note:  étoiles
La simplicité d'un ouvrage au service de la morale .
Le style Zola : c'est comme pour Wilde , Voltaire, Molière ... un style indémodable , propre à l'écrivain . Derrière cette nouvelle , Zola arrive à nous décrire simplement mais efficacement le monde de la célébrité , et ceci d'une façon inédite mais pertinente . Finis les incessants clichés , place au renouveau (pour l'époque du moins) . L'histoire d'un couple "original" , n'ayant pas été fait pour vivre ensemble , l'homme qui vit la gloire , la femme qui se cache . Puis arrive le moment du réveil pour cette seconde , prenant petit à petit la place dominante du ménage , écrasant de jour en jour son mari . Zola évoque, dans cet ouvrage, ces hommes envahis par les femmes castratrices , n'ayant plus d'influence . L'histoire , simple au départ , s'évade dans un univers décrit avec complexité , chose rare vu les quelques 64 pages de l'ouvrage . On assiste , presque attristé au spectacle d'un homme sans personnalité tant il est envahi par son épouse , ne prenant plus de décisions , finissant avec un esprit enfantin . Nous sommes spectateurs à la manière d'un personnage du roman , lui même impuissant à la situation . On nous donne l'impression que chaque phrase est importante , chaque détail compte les longueurs n'ont pas leur place pour Zola . La chute est l'exemple même du style de l'écrivain , en une phrase il résume l'histoire en mettent l'accent sur sa morale . Emile Zola nous prouve simplement que le danger peut venir de là où on ne l'attend pas . Un excellent classique du genre .