Sîn, tome 1 : Le dernier poète de Noureddine Séoudi

Sîn, tome 1 : Le dernier poète de Noureddine Séoudi

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Littérature => Arabe

Critiqué par Orphé, le 4 décembre 2009 (Inscrit le 4 décembre 2009, 28 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 2 656 

Du nouveau sous le ciel de la fantasy

Dans la pléthore de romans de fantasy, il en est beaucoup dont l'intérêt réside uniquement dans la beauté d'une couverture soignée et leur intérêt s'arrête à cette page très souvent. Tel n'est pas le cas pour ce premier tome de cette trilogie qui nous plonge dans un univers déroutant peuplé de djinns, de tinnins (dragons), de sinéens (êtres de lune), de terrifiants Algols ou de Hinns. Des noms inconnus pour des oreilles habitués aux elfes, gobelins, orcs et consorts... Sîn est une trilogie ambitieuse qui tente de mettre à l'honneur le merveilleux et les mythes orientaux. Tentative heureuse car on est rapidement happé par le souffle épique de cette épopée qui se déroule dans une étrange contrée, mais pas si étrange pour qui connait les astres et les constellations. Car les Deux Terres ont été bâties à partir des noms des constellations et des étoiles. De même et dans la même logique de cohérence, l'auteur nous propose une langue principale dont l'alphabet reprend les symboles des constellations. Aucun manichéisme ou angélisme dans cette histoire dont la trame générale s'articule autour d'un arbre de la poésie garant de l'équilibre de ce monde. Equilibre naturellement rompu par un ténébreux poème qui fera vacillé les Deux Terres en proie alors à d'étranges événements. Mais un arbre renaît et un poème de lumière se révèle à l'un de ces compagnons. Ce dernier devra rejoindre l'Arbre dont il est le seul à connaître l'emplacement pour lui souffler le poème pour son éveil. Mais comme dans toute histoire prenante, les rebondissements sont nombreux et sont écrits dans une langue accessible et poétique. Le reproche que l'on peut faire à ce livre et à son auteur historien réside dans la complexité des noms des nombreux personnages qui nous assaillent durant les premiers chapitres. L'auteur pose son monde et mérite l'effort qu'il nous demande (listes des personnages à la fin de l'ouvrage, ainsi qu'une magnifique carte en parchemin).
En définitive, un livre a dévoré pour qui veut sortir des sentiers battus de la fantasy.
(il y a un site internet du roman www.sin-lemonde.com)

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Sîn

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Sîn, tome 1 : Le dernier poète

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sîn, tome 1 : Le dernier poète".