Le pays d'Octobre de Ray Bradbury

Le pays d'Octobre de Ray Bradbury
(The October Country)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Littérature => Anglophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par CC.RIDER, le 12 octobre 2009 (Inscrit le 31 octobre 2005, 59 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (10 598ème position).
Visites : 1 619 

Du Bradbury fantastique et horrible...

Une personne de petite taille qui vient chaque jour s'admirer dans le miroir grandissant d'un stand de parc d'attraction. Un couple qui découvre qu'au Mexique des morts dont la famille n'a pas pu payer la redevance sont exhumés et transformés en momies par la sécheresse du climat. Un américain moyen ennuyeux comme un bonnet de nuit qui devient la coqueluche d'une bande de snobs avant-gardistes et branchés. Un hypochondriaque qui souffre de ses os et que son médecin ne prend pas au sérieux en arrive à s'adresser à un étrange charlatan. Un paysan qui achète à un forain un bocal contenant une « chose » ressemblant à une méduse ou à un cerveau conservé dans le formol se retrouve le centre d'intérêt de tout son village. Un petit malade qui se sert de son chien pour rester en contact avec le monde. Deux vieillards qui tentent de venir en aide à une femme particulièrement agressive. Une jeune mère qui s'imagine que son nouveau-né cherche à la tuer. Des badauds qui s'agglutinent sur le lieu d'un accident à une vitesse stupéfiante. Une vieille dame qui refuse de mourir et va jusqu'à récupérer son enveloppe corporelle à la morgue. Une réunion de vampires, sorciers et autres zombies. Un locataire qui a tout d'un tueur en série mais qui va se retrouver à la merci d'un enfant.
Toute une galerie de personnages étranges, fantastiques ou dangereux se retrouvent dans ce recueil de nouvelles de l'immense Ray Bradbury. Inutile de rappeler la qualité de l'écriture, du style et du récit. La plupart des textes relèvent du registre de l'étrange (on ne peut qu'y voir l'influence de Poe, Hawthorne ou Lovecraft). Ici, point de science-fiction. Nous ne sommes pas dans « Les chroniques martiennes », mais de l'étrange au quotidien, du fantastique et même de l'horreur comme dans « Le petit assassin », la meilleure nouvelle de ce recueil qui en comporte 19 presque toutes aussi bonnes les unes que les autres.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Perfection

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 34 ans) - 1 octobre 2012

15 des 19 nouvelles de ce recueil grandioses proviennent de "Dark Carnival", recueil de nouvelles jamais sorti en français (et à l'heure actuelle TRES TRES difficile à se procurer, et jamais à bas prix) et totalement culte, qui montrait un Bradbury plus jeune (le recueil date des années 40) et très influencé par Lovecraft, notamment. Comprendre, des nouvelles horrifiques.
Aucune des 19 nouvelles du "Pays D'Octobre", que ce soit les 15 issues de "Dark Carnival" ou les 4 qui n'en proviennent pas (et qui sont "Le jeton de poker d'Henri Matisse", "La grande réunion", "La merveilleuse mort de Dudley Stone" et "Le nain""), ne sont du genre SF. Ce sont des histoires fantastique ou d'horreur ("La faux", "Le petit assassin", "Le bocal", "La foule"), et toutes sont absolument grandioses. Un des meilleurs, parmi les meilleurs des meilleurs, de la part de Monsieur Ray, qui manque franchement depuis son décès il y a quelques mois.

Forums: Le pays d'Octobre

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le pays d'Octobre".