Seule de Lauren Bacall

Seule de Lauren Bacall
( By myself and then some)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Miss teigne, le 2 octobre 2009 (Inscrite le 6 mars 2008, 37 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 2 297 

Confidence pour confidence...

Enfant unique d’une mère roumaine et d’un père polonais, Betty Bacal était aussi d’origine juive. Lorsque ses parents divorcent, son père abandonne ses prérogatives paternelles et Betty reste seule avec sa mère, sa grand-mère et son oncle. Ceux-ci veilleront à bien entourer la petite fille qui vécut donc une jeunesse heureuse. Grande admiratrice de Bette Davis, elle se voit très tôt "en haut de l’affiche". La certitude que le théâtre est fait pour elle l’anime et elle passera un an à l’académie américaine d’art dramatique dans le but de réaliser son rêve. Toutefois, sa mère ne roule pas sur l’or et se voit bientôt incapable de payer les cours. A une époque où la bourse n’était pas accordée aux filles, Betty est contrainte d’abandonner et de trouver un emploi pour soulager la famille. Elle trouve bientôt un emploi de mannequin qu’elle garde peu longtemps, son "physique de limande", dit-elle, étant peu rentable. Ne renonçant pas à ses ambitions, elle trouve un emploi d’ouvreuse dans un théâtre où elle rencontrera du beau monde, au plus près des "dieux"…

C’est sa rencontre avec Howard Hawkes qui la projettera, à 20 ans, sur le devant de la scène avec un premier film, le Port de l’Angoisse, dans lequel Humphrey Bogart lui donne la réplique. D’autres suivront. Lauren Bacall est née et tait sa judéité pour perdurer. Commence alors sa plus belle histoire d’amour avec Bogie qui se terminera avec la mort de l’acteur onze ans plus tard. Il lui aura entre temps donné deux enfants.

Après la mort difficilement acceptée de Bogie, elle rejoint New-York pour se produire sur les planches de Broadway. De succès en désillusions, elle est toutefois déterminée à ce qu’on ne voie plus en elle seulement la femme de Bogart. Même si quelques moments de doute l’assaillent, notamment dans sa vie personnelle, sa détermination ne faiblira pas. Sa relation avortée avec Frank Sinatra, son divorce d’avec l’acteur Jason Robards,… ces échecs sentimentaux ne la démonteront pas. De toute façon, son cœur reste près de Bogie.

Lauren Bacall se décrit elle-même au fil des pages comme un être naïf, vulnérable, romantique et idéaliste. Peut-être bien. Parfois, à la lire, on pourrait croire à peu de choses près qu’Hollywood était le monde des Bisounours tant elle semblait en apprécier chaque acteur. Excepté pour Marylin Monroe et Ava Gardner, elle a un mot gentil pour chacun et surtout pour sa grande amie Katharine Hepburn. Vulnérable et influençable, elle l’était sans doute aussi. Mais heureusement Bogie veillait au grain tout en faisant son éducation au sujet du peuple versatile hollywoodien. Grâce à son entourage, Lauren Bacall a pu garder les pieds sur terre. Ce qu’on peut retenir c’est aussi l’humilité face à la vie de cette actrice à la voix si particulière. Dans une lettre destinée à sa mère alors décédée depuis peu, elle a écrit : "La vie est à la fois étrange et funeste. La compréhension de tant de choses me vient si tard. Les leçons sont trop amères. Toutes ces peines pour quelques moments de beauté, de joie, de découverte…". Et pourtant, sa vie, elle l’a vécue et aimée.

Debout sur le pas d’une porte, elle allume une cigarette et jette à Humphrey Bogart le regard resté célèbre qui lui valut d’être surnommée The Look (Le Regard). Cette scène tirée du Port de l’angoisse a propulsé Lauren Bacall parmi les vedettes hollywoodiennes les plus belles et les plus admirées. Pourtant, qui sait que ce regard brûlant de sensualité, la tête légèrement penchée, était en partie dû à son désir de contrôler les tremblements que lui conférait le trac ? Qui sait que l’une des plus belles femmes du cinéma des années 60 était une grande timide et une angoissée ? Et que le premier rôle qu’elle a endossé était à des lieues de sa personnalité ? Que cette créature qu’elle incarnait, experte sur le plan sexuel, indépendante et capable de faire face en toutes circonstances, lui était tout à fait étrangère ? Personne jusqu’à vous lecteur qui vous attacherez à lire les confidences de Lauren Bacall. Elle vous parlera de tout, sans fard, mais parfois avec quelques longueurs, de ses amis, de ses amours, de ses emmerdes, de ses engagements politiques et de choses moins avouables...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Seule

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Seule".