Astérix le gaulois (Une aventure d'), tome 13: Astérix et le chaudron de René Goscinny (Scénario), Albert Uderzo (Dessin)

Astérix le gaulois (Une aventure d'), tome 13: Astérix et le chaudron de René Goscinny (Scénario), Albert Uderzo (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Humour

Critiqué par Nance, le 1 juillet 2009 (Inscrite le 4 octobre 2007, - ans)
La note : 4 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 861ème position).
Visites : 2 734 

Un épisode mineur ?

« Je reviendrai avec ce chaudron plein de sesterces, ou je ne reviendrai pas ! »

Un chef gaulois avaricieux vient au village de nos chers irréductibles héros pour mettre son argent (disposé dans un chaudron) en sécurité. Abraracourcix décide de le confier à son guerrier le plus sûr, Astérix. Horreur ! Le lendemain, le chaudron se retrouve vide et les lois du villages sont strictes, Astérix doit retrouver les sesterces volés ou il sera banni.

« - Retourne dans le village Obélix. Tu n’as pas à me suivre; je suis banni.
- Tu es banni ? Eh bien nous bannirons ensemble ! [...] Tu croyais vraiment que j’allais te laisser bannir tout seul ? Mais sans Idéfix et moi, tu ne bannirais pas loin ! »

Quelques bons moments, l’amitié entre Astérix et Obélix me touche vraiment dans ce tome-ci, mais j’ai trouvé qu’on voit trop les événements venir d’avance et ça ne m’a pas autant intéressé que d’habitude.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Astérix le gaulois (Une aventure d'), tome 13: Astérix et le chaudron de René Goscinny, Albert Uderzo
    de Uderzo, Albert (Illustrateur) Goscinny, René (Scénariste)
    Hachette / Astérix
    ISBN : 9782012101456 ; EUR 9,20 ; 14/03/2005 ; 48 p. ; Relié
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Astérix le gaulois

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Astérix et le chaudron

7 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 38 ans) - 24 septembre 2011

On ne parle pas ici du meilleur Astérix. L'histoire est bien mais les blagues sont plutôt ordinaires. Je ne me suis pas tordu de rire. J'ai souri à plusieurs reprises. Les seules bouts où j'ai vraiment ri sont ceux avec les pirates et lorsque Obélix a le trac car il doit faire du théâtre. Le reste est bon mais sans plus.

Une histoire d'argent

8 étoiles

Critique de Marcel11 (Paris, Inscrit le 23 juin 2011, 19 ans) - 31 août 2011

Moralélastix, chef vraiment avare, vient au village d' Asterix et Obélix avec le chaudron rempli de sesterces pour échapper aux impôts romains. Il le confie donc à Asterix. Mais le lendemain matin, au départ de leurs invités, il retrouve le chaudron vide. Il sera banni du village et fera l'impossible pour le remplir.
Un lecture divertissante ; ma partie préférée est celle des combats de gladiateurs. Une véritable rigolade.

Original !

8 étoiles

Critique de Ngc111 (, Inscrit le 9 mai 2008, 31 ans) - 8 février 2011

Un très bon tome avec un scénario un peu plus original qu'à l'accoutumée, et qui marque une étape supplémentaire dans la relation entre Astérix et Obélix. Entre disputes et réconciliations larmoyantes, le célèbre duo démontre tout son attachement et sa fraternité.

Cette union se renforce surtout suite au bannissement d'Astérix, évènement qui prouve la prépondérance du "clan" sous les ordres d'Abraracourcix aux individualités.
Bien entendu comme on est dans un Astérix cela reste léger et traité de façon bon enfant mais il est agréable de voir que les auteurs ont un peu plus creusé l'état d'esprit et les valeurs du village gaulois.

Ces valeurs reposent notamment sur l'honneur, et ce en opposition avec les villages soumis comme celui du détenteur du chaudron plein de sesterces (et de soupe à l'oignon avant cela !). Ce dernier est en effet corrompu et empli de traîtrise et de lâcheté ("on ne va pas se battre entre frères... surtout quand l'un des frères est plus fort que l'autre").

Un volume moins traditionnel mais qui n'en n'est que plus intéressant !

Fraude fiscale en Gaule Romaine

7 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 39 ans) - 30 décembre 2009

Ce chef de village voisin veut échapper au fisc de l'occupant romain, et le contenu du chaudron de sesterces qu'il dépose chez nos amis, sous la garde d'Astérix, disparaît. Ce dernier est banni, jusqu'à ce qu'il revienne avec le contenu adéquat, ce qu'il arrive à faire, et l'odeur des pièces trahit l'escroquerie qui l'a amené à cette cavalcade, suivi d'Obélix, bien sûr.
Moult petits épisodes se succèdent. Si certains font sourire, l'inventivité n'est pas au rendez-vous, comme dans les albums où les gags et incongruités burlesques se succèdent. Cet épisode reste assez convenu.

Forums: Astérix le gaulois (Une aventure d'), tome 13: Astérix et le chaudron

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Astérix le gaulois (Une aventure d'), tome 13: Astérix et le chaudron".