Tombeau du Capricorne
de Guy Goffette

critiqué par Sahkti, le 25 juin 2009
(Genève - 47 ans)


La note:  étoiles
Souvenirs de Paul de Roux
Le Capricorne, c'est un petit resto à Paris, où se retrouvent souvent des amis, un quatuor d'inséparables sur lesquels le temps n'a pas de prise. Ou presque. Parce qu'un jour, l'un d'entre eux voit sa mémoire lui jouer des tours et son esprit prendre le large, pour un autre monde, celui du brouillard. Les points de repère ont disparu, les certitudes se sont envolées; la vie ne sera plus jamais comme avant. Les réunions n'ont plus lieu, parce qu'un seul être vous manque et...

Alors Guy Goffette rend hommage à son ami Paul de Roux, au poète et l'homme. Des textes empreints d'amitié et de sensibilité pour ouvrir la porte à un échange entre les deux hommes, un dialogue pour assurer à l'autre qu'on est toujours là, pour lui, envers et contre tout.
Le Tombeau du Capricorne, c'est l'enfouissement d'un passé révolu, mais les souvenirs restent, tout comme les images fortes, les regrets aussi évoqués par Guy Goffette avec énormément de pudeur.

Il y a beaucoup de mélancolie dans ce recueil, de la tristesse aussi, parce qu'on a perdu quelque chose et qu'on prend conscience du prix de ces minutes de bonheur qui ne reviendront jamais. Beaucoup de noblesse et de beauté aussi, parce que l'hommage est là, magnifique et subtil.
La plume de Guy Goffette expose une fois de plus la richesse de son talent, c'est un véritable plaisir.