L'esprit de Warren: La dix-neuvième victime
de Luc Brunschwig (Scénario), Servain (Dessin), Claude Guth (Couleurs)

critiqué par Jean Loup, le 12 décembre 2001
(Vaulx en Velin - 46 ans)


La note:  étoiles
Polar fantastique
Avec cette collection "Sang Froid", les éditions Delcourt se sont engagées sur un chemin qu'elles avaient peu exploré auparavant - celui du polar noir, du thriller sale ambiance, de la petite goutte de sueur qui coule le long du dos.
Sur un scénario de Luc Brunschwig, Servain livre un dessin relativement passe-partout. On aurait pu s'attendre à un trait plus sombre, mais non. On serait presque déçu. Un peu plus d'originalité aurait à mon avis donné du punch à l'album.
Côté scénario, ça n'est pas mal fichu. Les événements nous sont dévoilés selon une logique bien réfléchie et plutôt efficace. Mais bon, il n'y a pas de trouvaille majeure. Cette histoire de tueur qui se réincarne pour assassiner les responsables de sa précédente mort n'est pas révolutionnaire. On se demande d'ailleurs combien d'albums verront le jour, le thème appelant une sorte de cercle vicieux (je tue-je suis tué-réincarné, je tue pour me venger-je suis tué-etc).
L'esprit de Warren est donc une lecture agréable mais pas essentielle. Cette collection a tout de même le mérite de proposer un genre relativement peu exploré en bande dessinée par rapport à la littérature ou au cinéma. Jetez-y un coup d'oeil.