Spirou et Fantasio, tome 50 : Aux sources du Z
de Jean David Morvan (Scénario), Yann (Scénario), José Luis Munuera (Dessin)

critiqué par Yanne, le 8 mai 2009
( - 30 ans)


La note:  étoiles
de la mélancolie, un peu de nostalgie et un véritable choc!
50 albums, c'est pas rien et quand on est l'auteur d'une série comme Spirou et Fantasio, ça mérite un album exceptionnel. Morvan et Munuera se sont plutôt bien débrouillés; ce n'est certainement pas la meilleure histoire de nos deux héros, mais c'est certainement une des plus étranges...

Le thème essentiel de cet album est le voyage dans le temps; voyage pour le moins curieux car Spirou, personnage qui traverse les époques (70 ans en 2008) sans pour autant prendre une ride se retrouve confronté à ses aventures précédentes.

Nous sommes en plein dans les années 2000. Spirou et Fantasio s'apprêtent à partir pour un reportage en Arabie Saoudite quand ils reçoivent un curieux appel de Zorglub, leur demandant de lui ramener les gants que Spirou portait lors de son match de boxe contre Poildur (tome 1, 4 aventures de Spirou et Fantasio) mais ceux-ci sont introuvables. A la place, c'est un costume de gorille (tome 11, le gorille a bonne mine) que Spirou amène au château de Champignac.

Là, une surprise attend le héros: il se retrouve contraint de remonter le temps pour sauver Miss Flanner alors en train d'agoniser d'un cancer en phase terminale.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore Miss Flanner, il s'agit de l'amour de jeunesse du comte de Champignac et de Zorglub.

Pour la sauver, il n'y a pas trente-six solutions. Le trio de scientifiques a, dans son jeune temps, bricolé deux engins qui permettaient de voyager dans le temps en se servant de différents objets d'époque. Le but est que, en voyageant de passé proche en passé plus lointain, Spirou finisse par arriver à une époque où il retrouvera ses anciens gants de boxe. Là, il pourra revenir au jour du combat contre Poildur en 1948, jour où Miss Flanner, par une fausse manipulation subissait une irradiation déclanchant le terrible cancer qui la tue aujourd'hui.


Cette aventure nous amène à revoir différentes escales de Spirou à travers le monde et les époques.


Et quand à la fin choisie par les auteurs, elle nous laisse plutôt perplexes. Il faut dire qu'elle est plutôt difficile à accepter dans un premier temps. L'album se conclut par une modification totale du continuum espace-temps. Rien ne laisse présager que cela sera réparé dans un album futur.

4/5, car le scénario est d'une originalité indéniable.

Attendez-vous à un choc!
Beurk 2 étoiles

Je n'ai pas vu l'intérêt de ce 50ème tome, logiquement le dernier du tandem Morvan/Munuera. On voyage dans les anciens Spirou, et l'histoire est assez morale et tragique (on parle de cancer, inhabituel), mais c'est décevant, pas assez fouillé, et les dessins, franchement...

Bookivore - MENUCOURT - 37 ans - 9 mai 2009