Faire voir : l'art à l'épreuve de ses médiations de Nathalie Heinich

Faire voir : l'art à l'épreuve de ses médiations de Nathalie Heinich

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Economie, politique, sociologie et actualités , Arts, loisir, vie pratique => Arts (peinture, sculpture, etc...)

Critiqué par Sahkti, le 28 avril 2009 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 47 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 3 062 

De l'oeuvre au regard

Il y a l'œuvre d'art, objet ou non d'exposition, pièce qui existe, œuvre d'un créateur.
Il y a le spectateur, celui qui va admirer (ou détester) l'œuvre d'art ci-dessus.
Il y a enfin ce que l'on pourrait appeler l'intermédiaire, à savoir une personne, une institution, bref un moyen de faire entrer le premier en contact avec le second. Que cela soit un commissaire d'exposition, un conservateur de musée, un expert, un journaliste, un photographe, un galériste ou un enseignant. Parmi tant d'autres.
En mettant des œuvres en lumière, en leur donnant une place au sein de la vitrine artistique, ces acteurs jouent un rôle et créent, en quelque sorte, une bonne partie du monde de l'art. Grâce à eux, des pièces inconnues ou oubliées le seraient à jamais et peuvent croiser notre regard.
A cause d'eux, aussi, des pièces inconnues ou oubliées ne le croiseront jamais.
Choix arbitraire, exercice d'un pouvoir? Pas si simple! Ce serait ne pas tenir compte de nombreux facteurs tels que la politique d'achat, le subventionnement de la culture publique, le réel pouvoir d'un conservateur de musée ou la valeur attribuée à une œuvre. Entre autres.


Dans cet intéressant recueil, Nathalie Heinich, sociologue, se penche sur la question et explique au lecteur l'importance et l'existence de diverses fonctions intervenant dans le processus qui rend l'œuvre accessible au spectateur.
Que l'intervenant soit de nature privée ou publique, il est utile, indispensable même, de comprendre comment chacun fonctionne, qui dirige quoi, comment les différents niveaux de décision peuvent interagir. Vaste travail d'observation qui permet de mettre en lumière non seulement les organigrammes de décision mais aussi les premiers couacs dans les choix à opérer.
C'est également un moyen de se pencher sur les multiples professions qui interviennent dans les dossiers, à quel titre et de quelle manière. Quelles sont les formations, les motivations, les envergures des uns et des autres; comment abordent-ils l'œuvre? Autant de questions dont les indispensables réponses aident à y voir plus clair. Sans oublier les nombreux organes officiels et autres commissions qui décident de la valeur des choses, de l'opportunité ou non de les acheter, des subventions à accorder, etc.
En ne laissant pas de côté non plus, bien entendu, les artistes et le mot qu'ils ont, éventuellement, à dire.
En décortiquant de la sorte les mécanismes d'acquisition et de présentation d'une œuvre d'art, Nathalie Heinich permet au lecteur de mieux comprendre le fonctionnement de certains organismes, musées et galeries et de réaliser à quel point le monde artistique est complexe à envisager dès lors qu'on lui adjoint des notions dites matérielles. Sans juger ou jouer la carte de la morale, l'auteur nous guide dans les méandres institutionnels et dresse un vaste portrait sociologique de l'art dans tout ce qu'il a de passionnant et de subjectif. Instructif au possible !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Faire voir : l'art à l'épreuve de ses médiations

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Faire voir : l'art à l'épreuve de ses médiations".