Les femmes de mon père de José Eduardo Agualusa

Les femmes de mon père de José Eduardo Agualusa
( As mulheres do meu pai)

Catégorie(s) : Littérature => Africaine

Critiqué par Sahkti, le 20 mars 2009 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 744 

A la découverte de ses origines

Alors que Doroteia, sa mère, vit ses derniers instants, Laurentina apprend que ses parents ne sont pas qui elle pense. Sa mère, âgée de quinze ans, est morte en couches et l'hôpital a proposé à Doroteia, qui venait de perdre un bébé au même instant, de prendre en charge la gamine, dont le père avait pris la poudre d'escampette. C'est évidemment un bouleversement, d'autant plus que le père en question n'est autre que Faustino Manso, célèbre compositeur angolais.
"Avec combien de vérités fabrique-t-on un mensonge?" (page 17), c'est la question à laquelle va tenter de répondre Laurentina, documentariste de métier, apprenant parallèlement que son véritable père vient lui aussi de décéder. Un homme qu'elle n'a pas connu et sur les traces duquel elle décide partir, pour rencontrer ses veuves et ses nombreux enfants disséminés de par le monde.
C'est le début d'un voyage initiatique en Afrique; l'Angola, l'Afrique du sud et le Mozambique. Laurentina apprend à se connaître elle-même à travers ces nouvelles familles qu'elle découvre. Cela ne se fait pas sans mal et contribue à créer un fossé entre elle et son compagnon Mandumé, qui l'accompagne. Cette quête identitaire devient obsessionnelle, délicate à vivre.

L'écriture de José Eduardo Agualusa est poétique et chantante. Sa plume donne naissance à des personnages étonnants, presque surréalistes par moments, évoluant dans des paysages à leur hauteur, exceptionnels.
C'est un roman du souvenir mais aussi d'un futur à construire ou plutôt d'une vie à reconstruire. A la beauté des décors se mêlent la tristesse et la peur; la misère d'un continent trouve sa compensation dans la richesse de sa musique et de ses traditions. Agualusa alterne entre ces multiples facettes, tout comme il mêle fiction et réalité dans son roman. Il convient de suivre le fil conducteur pour ne pas perdre pied, mais les rondeurs de l'écriture rendent cela plutôt aisé, malgré la présence de nombreux personnages.
Ce livre découpé en scènes quasi cinématographiques offre au lecteur la possibilité de pleinement entrer dans le récit par le biais des multiples protagonistes se démarquant habilement les uns des autres.
Au final, c'est un voyage difficile mais somptueux qu'il est donné d'effectuer en compagnie d'êtres étonnants et attachants.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Les femmes de mon père

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les femmes de mon père".