Dirk Gently, détective holistique, tome 1 : Un cheval dans la salle de bains
de Douglas Adams

critiqué par Nouillade, le 19 février 2009
( - 27 ans)


La note:  étoiles
Ou un Grand N'importe Quoi Organisé
Comme le dit si bien la 4ème de couverture de mon édition, il y a un genre particulier de détective privé : Sherlock Holmes, Philip Marlowe, Hercule Poirot... Tous ont fait leurs preuves. Hé bien, Dick Gently (plus connu sous le nom de Svlad Cjelli) n'en fait absolument pas partie. C'est un détective tout à fait hors norme, absurde, antipathique, et (malgré tout ...) assez intelligent. C'est un détective Holistique... Il croit en l'interconnexion fondamentale des choses. Oui, oui.
Richard MacDuff travaille dans une société d'ordinateurs. Un soir, il est invité à son ancien collège Saint Cedd, pour y revoir un vieux professeur. Après avoir croisé un cheval dans sa salle de bains, réfléchi intensément à son canapé, et assisté a quelques tours de passe-passe étranges, il se souvient d'un coup qu'il devait se rendre à ce dîner à Saint Cedd avec sa Fiancée, Susan (la soeur de son patron, Gordon Way, qui gît mort dans un fossé...) qu'il a totalement oublié de passer prendre.
Bref, le roman débute à peu près comme ça. On ne comprend pas grand chose, noyé sous des moines électriques, des fantômes, des chevaux, des choses visqueuses avec des jambes... Mais c'est génial ! Décidément, Douglas Adams EST génial. Ce roman semble moins abouti (ou trop ? J'arrive pas à voir la différence) que le 2ème tome, Beau Comme Un Aéroport. En tout cas, l'humour est toujours présent, les situations tout à fait anglaises (c'est à dire complètement absurdes) s'enchaînent sans discontinuer. Je trouve qu'Adams a une écriture très cinématographique : j'ai eu l'impression de voir les images se dérouler dans ma tête (rien d'anormal me direz-vous) mais la plupart des gags ou des péripéties pourraient parfaitement être tournés tellement ils sont détaillés.
J'ai pourtant préféré Beau Comme Un Aéroport. Ici, Dirk Gently est trop peu présent je trouve, et on ne s'y attache pas beaucoup. Et puis, comme d'habitude, on a encore une fois beaucoup de mal (parfois seulement) à suivre les délires de l'auteur. C'est dur à suivre, mais si on s'accroche, on adore.
Loufoque 8 étoiles

Dans cette série, on fait la rencontre de Dirk Gently, détective holistique :

« Je suis très heureux que vous m'ayez posé cette question, Mrs. Rawlinson. Le terme "holistique" vient de ma conviction que ce qui nous concerne ici, c'est l'interconnexion fondamentale de toutes choses. Je ne m'intéresse pas à des détails aussi mesquins que la poudre pour relever les empreintes digitales, des fragments de tissu révélateurs et des empreintes de pas stupides. Je considère que la solution de chaque problème est décelable dans la configuration et la texture de l'ensemble. Les liens entre les causes, et les effets sont souvent beaucoup plus subtils et complexes que nous ne pourrions le supposer naturellement avec notre compréhension rudimentaire du monde physique, Mrs. Rawlinson. »

Il aidera un ami soupçonné de meurtre, dont le patron a été tué mystérieusement.

Je préfère le tome suivant, mais celui-ci m’a bien fait rire. Les fans de Douglas Adams et d’humour absurde vont se régaler de cette série, certains même la préfèrent au Guide galactique.

Nance - - - ans - 23 avril 2010