Le petit garçon de Philippe Labro

Le petit garçon de Philippe Labro

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par PA57, le 19 janvier 2009 (Inscrite le 25 octobre 2006, 35 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (44 574ème position).
Visites : 1 886 

Un enfant pendant la seconde guerre mondiale

Ce roman raconte l'histoire d'un petit garçon et de sa famille qui vit dans le sud ouest de la France pendant la seconde guerre mondiale. Le père y a emmené sa femme et ses 7 enfants en voyant approcher la guerre, pensant que la région ne sera jamais occupée. L'histoire est vue à travers les yeux de l'enfant, qui ne comprend pas vraiment tout ce qui se passe. Il remarque que leur villa se peuple de personnes parlant allemand, jardiniers ou cuisiniers, bien qu'ils n'aient visiblement aucune connaissance dans ces domaines. Mais, dans son âme d'enfant, il ne cherche pas à comprendre.
La guerre n'est pas du tout présente dans ce roman, à peine quelques allusions y sont faites. La vie du petit garçon est tout à fait normale, avec ses joies, ses peines, ses jeux.
J'ai assez aimé le style et l'histoire. Ce roman montre la vision de la famille de l'auteur et dépeint la Provence.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Evocation d'une enfance pendant la guerre.

5 étoiles

Critique de Pacmann (Tamise, Inscrit le 2 février 2012, 53 ans) - 23 avril 2017

Reproduisant avec les yeux, les oreilles et l’innocence de son enfance, l’auteur évoque l’époque qu’il a vécu pendant la seconde guerre mondiale, essentiellement dans le sud de la France, en zone libre jusque fin 1942. Son père, en aidant ou cachant des juifs et autres personnes craignant les persécutions nazies , était un humaniste et par ailleurs opposé aux préceptes des dirigeants au pouvoir durant cette période sombre.

On ne peut pas dire que le livre aura marqué les mémoires mais il a le mérite de raconter la petite histoire au sein de la grande sans que le lecteur doive se sentir largué par des évocations spécifiques.

Le récit écrit dans un style très correct est cependant peu rythmé, et l’absence totale d’épisode particulièrement frappant empêche de s’emballer. L’auteur a sans doute souhaité se limiter à faire ressentir l’ambiance de l’époque, mais cela empêche de captiver le lecteur.

Cette lecture n’est donc pas une pierre à l’édifice indispensable à la construction de sa culture générale.

Forums: Le petit garçon

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le petit garçon".