Ange Pitou de Alexandre Dumas

Ange Pitou de Alexandre Dumas

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques , Littérature => Francophone

Critiqué par Killeur.extreme, le 22 décembre 2008 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 36 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 955ème position).
Visites : 3 250 

La Révolution Française fait couler ses premiers litres de sang

"Ange Pitou" est le 3ème roman du cycle "Mémoires d'un médecin", à l'origine ce texte aurait dû faire partie de "La comtesse de Charny", mais pendant que Dumas l'écrivait, un impôt, mis en place par le pouvoir en place, destiné à décourager les journaux de publier des feuilletons a poussé Dumas à couper son roman, ce qui explique la fin abrupte du récit, qui trouvera sa conclusion dans le roman suivant.

Ce roman présente Ange Pitou, nom d'un personnage ayant réellement existé, mais Dumas réutilise le nom pour son héros fictif qui n'a absolument rien à voir avec son modèle, mais Dumas s'est inspiré de faits autobiographiques pour créer ce personnage (la bagarre avec les autres élèves, le côté braconnier de Pitou), on avait découvert Ange Pitou bébé dans "Joseph Balsamo" Quand Gilbert a confié son fils, Sébastien, issu du viol d'Andrée de Taverney, devenue comtesse de Charny dans "Le collier de la Reine" à la mère de Pitou, la première partie présente Ange Pitou, brave garçon, un peu naïf, mais sa gentillesse, son courage et sa droiture font de lui un personnage sympathique. Chassé par sa tante à cause de son échec à l'école, il est recueilli par le père Billot et sa famille, Amoureux de Catherine Billot, fille de Billot, qui elle aime Isidore de Charny, frère d'Olivier l'époux d'Andrée, Quand des hommes volent chez Billot une cassette appartenant à Gilbert, sauvé d'une mort certaine par Joseph Balsamo (voir le roman éponyme), Billot et Pitou vont prévenir celui-ci à Paris, mais ils apprennent que celui-ci a été jeté à la Bastille, ils arrivent à convaincre le peuple de prendre la Bastille....

Ce cycle consacré à la Révolution tourne autour de Marie-Antoinette, Dans "Joseph Balsamo" elle incarne l'avenir, mais elle est aussi le moyen que Balsamo utilisera pour perdre la royauté, Dans le "Collier de la Reine" Balsamo reste derrière les évènements et à la fin du roman, Marie-Antoinette est considérée comme seule coupable, alors qu'elle en est une des victimes. Dans "Ange Pitou" Dumas décrit Marie-Antoinette comme une reine qui pense plus à elle (ses amours contrarié avec Charny, sa jalousie envers Andrée) qu'à son peuple et la haine que le peuple éprouve pour elle n'est le reflet que de l'incompréhension d'une Reine pour celui-ci, alors que le roi Louis XVI tente de concilier sa royauté et son envie de rendre le peuple heureux, Gilbert devenu conseiller du roi doit lutter avec les principes de Marie-Antoinette, Olivier de Charny, qui n'a épousé Andrée que pour éviter le déshonneur à Marie-Antoinette, est abandonné par la Reine, car ses conseils sont similaires à ceux de Gilbert et commence à se rapprocher de sa femme, ce qui n'arrange pas les relation entre le comte, sa femme et la Reine.

Dumas livre un roman qui emmène le lecteur dans le tourbillon révolutionnaire, les deux précédents volets du cycle annonçaient la Révolution, et nous fait vivre la prise de la Bastille non pas comme si nous en étions simples spectateurs, mais acteurs, le sang coule, l’Homme y montre son meilleur côté (Billot s’exposant pour sauver la vie des gens que le peuple veut laminer) et son pire (le peuple faisant couler le sang). Ce roman est, comme tout le cycle, à lire absolument. Un livre d’histoire classique raconterait les évènements tels qu’ils se sont passés (ou du moins en essayant d'être aussi proche de la vérité que possible), mais des auteurs comme Dumas, Hugo ne se contentent pas de raconter, ils nous emmènent dans cette période troublée, à laquelle ils n'ont pas assisté en la mettant en scène comme s'ils étaient aux premières loges, et nous aident à mieux la comprendre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Mémoires d'un médecin [Texte imprimé] Alexandre Dumas éd. établie, documents réunis par Claude Schopp
    de Dumas, Alexandre Schopp, Claude (Editeur scientifique)
    R. Laffont / Bouquins (Paris)
    ISBN : 9782221064504 ; EUR 28,00 ; 26/11/1990 ; 1209 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Ange Pitou

10 étoiles

Critique de Exarkun1979 (Montréal, Inscrit le 8 septembre 2008, 38 ans) - 3 août 2012

Encore une fois, Alexandre Dumas nous a sorti un autre grand cru avec le roman Ange Pitou. Ce roman se passe en grande partie lors de la prise de la Bastille et des mois qui ont suivi. C'est le début de la fin pour la monarchie. Marie-Antoinette, que l'on avait appréciée dans les tomes précédents est maintenant devenue très désagréable et détestable. Elle devient tout au cours du roman une des principales raisons de la chute du roi par son attitude et son manque de clairvoyance.

J'ai beaucoup aimé l'aspect historique de ce roman qui prêtait beaucoup à l'action. Ceci fait que le roman a peu de moment mort. C'est vrai qu'il finit abruptement mais ce n'est pas si pire quand on sait que la suite est dans La Contesse de Charny.

Forums: Ange Pitou

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ange Pitou".