Le testament de John Grisham

Le testament de John Grisham
( The testament)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Maya, le 18 novembre 2001 (Eghezée, Inscrite le 18 octobre 2001, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (22 984ème position).
Visites : 4 033  (depuis Novembre 2007)

Un avocat en Amazonie

Le multimilliardaire Troy Phelan déshérite sa famille au profit de sa fille illégitime Rachel Lane, une missionnaire perdue en Amazonie. L’exécuteur testamentaire envoie à sa recherche Nate O'Riley, un ancien ténor du barreau qui a sombré dans l'alcoolisme.
D’abord réticent, O’Riley accepte de partir pour trouver Rachel, et peut-être sa rédemption…
Ancien avocat, John Grisham est un spécialiste du roman « juridique ». Néanmoins, ce ne sont pas ici les scènes de tribunal qui se taillent la part du lion. Le livre se base plutôt sur une confrontation entre deux êtres que tout oppose. L'avocat américain, avec tout ce que ça implique comme argent, ambition et rivalité, et la pure missionnaire qui renoncé à tout pour aller vivre sa foi au milieu des Indiens, chacun représentant deux mondes : la jungle de la haute-finance et la forêt amazonienne. On ne sait lequel est le plus redoutable. L'homme de loi a été presque détruit par le premier, résistera-t-il mieux au second ? Et la missionnaire croira-t-elle assez à son idéal pour renoncer à la fabuleuse fortune qui s'offre à elle ?
John Grisham nous livre là une histoire très humaine, avec ses doutes et ses faiblesses, une aventure passionnante dans un univers sauvage et redoutable. Un régal.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un Grisham sans grande envergure …

3 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 45 ans) - 28 mai 2012

Je n'ai malheureusement pas réussi à rentrer dans l'intrigue, que j’ai trouvée relativement médiocre.
Cette course à l’héritage nous présente des personnages tous assez antipathiques, une belle brochette d’enfants pourris gâtés et sans une once d’humanité.
Puis nous voilà entraîné aux confins de l’Amazonie pour mettre la main sur la fameuse héritière et là, que de longueurs et d’ennuis … C’est tellement mou du genou que j’ai bien failli m’assoupir à de nombreuses reprises …
Dommage car je m’attendais à passer un bon moment, il n’était pas au rendez-vous.

Le dernier Testament

6 étoiles

Critique de Max_Zen (MARGUERITTES, Inscrit le 30 mai 2004, 43 ans) - 29 janvier 2012

Ce livre contrairement aux autres fois. Je ne l'avais pas depuis longtemps dans ma bibliothèque. J'en ai d'autres qui attendent. Mais celui là je l'ai acheté très récemment dans le centre commercial au coin de la rue.

Prendre un livre au hasard c'est mon truc du moment. c'est mon premier livre de John GRISHAM et je ne suis pas déçu.

Pour ne pas paraphraser mes prédécesseurs dans la critique de ce livre, j'irai droit sur mon avis.
Ce livre fait essentiellement le focus sur la rencontre de deux êtres au beau milieu d'une tribu dans le pantanal dans la région de MATO GROSSO DEL SUL au Brésil (et donc pas du tout en Amazonie comme le dit la critique). D'un côté Nate O'RILEY, avocat sortant d'une cure de désintoxication et de l'autre une missionnaire Rachel LANE PORTER au milieu d'une tribu IPICA.
L'auteur a séjourné deux fois dans le Pantanal (il nous le dit à la fin du livre) et ça se voit. Il nous donne suffisamment de détails. A tel point que si vous prenez GOOGLE EARTH vous arrivez à vous faire une idée précise des lieux. En fait tout l'intérêt du livre se porte sur cet histoire.

A certains moments, l'histoire judiciaire (contestation du dernier testament) est trop simpliste, du genre l'homme à tout faire de TROY, SNEAD qui avoue rapidement que les avocats des héritiers l'ont payé pour son témoignage alors qu'ils l'ont entraîné pendant des jours à répondre à des questions délicates.

Le côté étonnant aussi, c'est le manque total de journaliste dans cette histoire !

Enfin personne ne se soucie le moins du monde de l'avenir des sociétés du groupe PELHAN !

Laissez nous tout ça de côté.

c'est un bon livre de road trip au fin fond du PANTANAL. lisez le, vous ne serez pas déçu.

L'avocat et la missionnaire

8 étoiles

Critique de Gilou (Belgique, Inscrite le 1 juillet 2001, 70 ans) - 20 juillet 2007

J’avais moi aussi ce livre sur une étagère, en attente.
Les bonnes critiques m’ont incité à le lire.
Je ne suis pas déçue. C’est le premier roman de John GRISHAM que je lis.

Cette histoire nous montre à quel point l’argent ne fait pas nécessairement le bonheur !
Quitter l’univers bien aseptisé des Etats-Unis et s’envoler pour un pays inconnu, voilà un nouveau plongeon pour Nate , avocat alcoolique sortant de plusieurs cures de désintoxication.

En fait, son associé et ami Josh, lui demande de rechercher l’unique héritière d’un homme d’affaires richissime.
Pas une affaire facile vu que Rachel est médecin et missionnaire dans la jungle brésilienne. Sans adresse connue, juste des indices.

Après bien des péripéties et maladie, il réussira à la retrouver et, paradoxe de l’histoire, à se retrouver lui-même. La douceur et la foi de Rachel lui donnent la marche à suivre vers une nouvelle vie.

John GRISHAM écrit bien. Il réussit à faire passer les émotions et les états d’âme de ses personnages.
Je lirai certainement d’autres livres de cet auteur.

Pas mal mais...

6 étoiles

Critique de BONNEAU Brice (Paris, Inscrit le 21 mars 2006, 34 ans) - 5 juillet 2007

Le livre est dans ma bibliothèque depuis facile six ans, et j’avais commencé à le lire l’été de ma terminale, c’est pour dire un peu le côté “how far” de l’achat. Mais là, j’étais décidé, j’avais envie de lire un peu d’anglais (ça m’arrive de temps en temps, pour entretenir la mécanique) et Grisham faisait un bestseller tout à fait convenable pour me faire plaisir. Le fait est que bon, vous savez, la conjoncture, gna gna gna, j’ai mis un mois à le finir. Enfin, un mois à lire la première moitié, deux jours à lire la fin. Comme d’hab.

Que dire du bouquin ? Déjà vous n’aurez pas une critique en anglais, n’allez pas rêver. Je sais lire anglais, baragouiner l’anglais avec des pakistanais bourrés, mais hein, that’s all, comme dirait Meryl Streep. Grisham, donc, c’est quand même toujours pareil. Il est avocat, il écrit super bien, mais les histoires sont toujours un peu les mêmes, even if (vous noterez quand même que je place ça et là quelques subtilités linguistiques anglo-saxonnes !) les titres changent d’un coup sur l’autre : The Testament, The Rainmaker, The Runaway Jury, The Client, The Brethren, The Firm, The Partner, The Chamber, etc. Au moins il s’emmerde pas pour les titres, remarquez ! C’est moins torturé qu’Amélie Nothomb !

L’histoire, c’est un avocat qui sort de rehab (il parait qu’il était voisin de chambre avec Amy Winehouse) et qui est envoyé par sa firm pour trouver la fille illégitime d’un milliardaire américain qui a hérité de tout le pactole ! Donc on le suit jusqu’au Pantanal (sachez que pendant tout le bouquin, je lisais Penthotal à la place de Pantanal, kind of déformation professionnelle) où il la trouve, etc. Quelle aventure. La fin se finit un peu merdiquement, on s’attend à de grandes plaidoiries, à un procès extraordinaire pour le partage des thunes, à une love story, etc.

Et que dalle.

What a shame !

le testament

8 étoiles

Critique de Lecktése (, Inscrite le 5 avril 2006, 46 ans) - 10 avril 2006

Grisham nous fait vivre encore dans un univers passionnant où se bousculent les valeurs fondamentales de la vie .
C'en est presqu'un sujet de philo : l'argent fait-il le bonheur de l'homme? Nous voyons comment la missionnaire , toute détachée qu'elle soit des valeurs matérielles de la vie moderne, finit par accepter son héritage .
Un autre thème philosophique, face à l'attitude du père et de ses enfants serait : l'homme est-il un loup pour l'homme ?
Mais " le testament " c'est avant tout un roman amusant , avec des personnages attachants .

Aventure plaisante

6 étoiles

Critique de Usdyc (Bruxelles, Inscrit le 27 août 2004, 62 ans) - 29 août 2004

Je ne peux pas qualifier ce roman de vraiment policier. Il est selon moi plus près du roman d'aventure mettant en scène les classiques stéréotypes du bien et du mal, du riche et du pauvre.....
Un bon bouquin de détente avec juste la petite dose de suspense adéquat.

Forums: Le testament

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le testament".