Je suis légion, tome 1 : Le faune dansant
de Fabien Nury (Scénario), John Cassaday (Dessin)

critiqué par Hexagone, le 17 novembre 2008
( - 48 ans)


La note:  étoiles
Etrange légion.
Bédé hors norme, âmes sensibles passez votre chemin. Ici pas de détours dans le dessin et le scénario. Cette série de 3 tomes, je ne commente que le premier, tient le haut du panier.
Des dessins saisissants, des perspectives hallucinantes, une ambiance froide comme une lame de rasoir glissant le long de la carotide. Un scénario mêlant histoire et surnaturel. En deux mots le croisement de la SS et de Dracula, ceci afin de faire naître une race de combatttants aux ordres d'une conscience capable de les diriger suite à une transfusion sanguine. Je m'arrête là, pas d'autres révélations.
Les atouts sont une histoire passionnante, quoiqu'un peu compliquée à saisir dans les détails, une seconde lecture s'imposera après la décantation de la première. Un dessin d'une grande maîtrise, les scènes d'assauts sont superbes. Un bémol, les personnages ont tendance à se ressembler parfois un peu trop. le découpage oblige à une attention permanente, générant la tension. Amateurs de bédés belges avec personnages au gros nez, et gags de potache, passez votre chemin les autres plongez sans regret.
Perdue 2 étoiles

Dans la série, on enquête sur le meurtre d’un riche industriel et la progression d’un projet nazi, Légion. J’ai trouvé ce tome ennuyant et pas assez centré sur Légion, pas assez d’Ana. Je me suis trop perdue dans les détails de l’histoire et des dessins, les personnages sont difficiles à différencier. Je ne reconnaissais plus des personnages et je ne savais plus où on en était. En général, j’aurais préféré que l’histoire soit axée sur le fantastique plutôt que l’espionnage. Ce n’est pas mon genre de bande dessiné.

Nance - - - ans - 19 juin 2009