On ne vit que deux fois de Ian Fleming

On ne vit que deux fois de Ian Fleming
( You only live twice)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Anglophone

Critiqué par Bookivore, le 15 août 2008 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 913 

Atypique

Cet avant-dernier roman de la série 007 (de ceux de Ian Fleming, car d'autres auteurs ont fait des romans de '007' par la suite) est un des plus particuliers de la saga. Pas seulement à cause de sa conclusion - que je ne révèlerai évidemment pas, pour vous laisser la surprise si vous le lisez un jour.

Après la mort par assassinat de sa femme Tracy, tuée par Blofeld le jour même de leur mariage, James Bond est terrassé, anéanti. Il ne rêve que d'une chose, retrouver Blofeld et sa complice Irma Bunt, pour les tuer, pour se venger. En tant qu'agent secret, il ne vaut quasiment plus rien, ce qui pousse "M" à le destituer, pour lui offrir un poste plus élevé, et administratif. Mais, pour le remettre sur les rails, "M" donne à Bond une mission qu'il qualifie lui-même d'impossible : récupérer un appareil de codage, tenu par les services secrets japonais. 007 s'envole pour le Japon, où il fait la connaissance de Tigre Tanaka, patron des services secrets nippons. En échange de cet appareil de codage, du nom de Magic 44, Tanaka demande à 007 de faire quelque chose pour le Japon : mettre définitivement hors d'état de nuire un certain Shatterhand, scientifique suisse réfugié sur une île au large du Japon, dans une forteresse imprenable dans laquelle il fait pousser une grosse collection de plantes vénéneuses, mortelles. Un vrai Jardin de la Mort.
Le lieu étant devenu une attraction pour tous ceux qui, au Japon, désirent, pour une question d'honneur (très important au Japon), se suicider, Tanaka est très gêné de voir qu'un homme, un 'gaijin' (étranger) de surcroît, en fait plus ou moins bénéfice. 007 accepte, et se fait entraîner à la mode ninja, se nipponise pour paraître plus anodin. Il va aussi vite découvrir que sous le nom de Shatterhand se cache Ernst Stavro Blofeld, et très vite, sa mission va prendre une tournure nettement plus...personnelle.

Comme vous le voyez, rien à voir avec l'intrigue du film, dans lequel le SPECTRE dérobe des fusées russes et américaines pour provoquer une guerre mondiale, et dans lequel Blofeld se terre dans un volcan !

Sans atteindre la réussite totale de "Au Service Secret De Sa Majesté", de "Goldfinger", "Bons Baisers De Russie" ou "Vivre Et Laisser Mourir", "On Ne Vit Que Deux Fois" est cependant assez réussi dans son ensemble. La fin (affrontement Blofeld/007) est envoyée de manière assez expéditive, et la conclusion (deux derniers chapitres) est surprenante, et laisse un drôle de goût dans la bouche. On a tout de suite envie de savoir à quoi ressemble la roman suivant, "L'Homme Au Pistolet d'Or" (bientôt sur le site, ne vous inquiétez pas !), tout en se disant que quelque chose prend fin ici, avec ce 13ème livre de la série de Fleming.
De bons passages (Bond apprenant à vivre à la mode nipponne), pour un roman intéressant et atypique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  James Bond 007.

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: On ne vit que deux fois

Il n'y a pas encore de discussion autour de "On ne vit que deux fois".