Motel 007 de Ian Fleming

Motel 007 de Ian Fleming
( The Spy who loved me)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Anglophone

Critiqué par Bookivore, le 10 août 2008 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 34 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 124 

L'Espion qui m'aimait

Sous le titre français de "Motel 007" se cache un roman totalement particulier dans la saga bondienne, un roman que Fleming finira par désavouer totalement, regrettant de l'avoir fait : "The Spy Who Loved Me". Autant le dire tout de suite, le seul rapport entre le roman et le film du même nom ("L'Espion Qui M'Aimait" en VF, autre titre du roman depuis) réside uniquement dans son titre et le personnage de 007. Sinon, ça n'a absolument rien à voir (une novélisation du film est sortie en 1977, parallèlement au film).

"Motel 007" n'est généralement pas très apprécié des fans de la série de livres. Personnellement, je le trouve vraiment bon, mais totalement à part, assez peu comparable avec les autres. Pas comparable du tout, même. J'imagine sans peine ce que les lecteurs ont du en penser quand le livre est sorti en 1962...

L'histoire est racontée par une femme, Vivienne Michel, Canadienne (Québécoise) travaillant dans un motel américain de l'état de New York, le Motel des Sapins Rêveurs, en tant que réceptionniste. Ses patrons, un couple d'âge mûr un peu étrange (et salace, pour le mari), la laissent tenir les rênes du motel, qui doit fermer définitivement. Elle ne doit rester seule qu'une nuit dans le motel, un homme doit passer le lendemain prendre les clés...
Vivienne (dont la première des trois parties résume sa vie, passée en partie en Angleterre - une vie de déceptions amoureuses, et quand l'intrigue démarre, elle n'a que 23 ans !) reçoit, cette nuit, la visite de deux hommes menaçants et inquiétants, Sluggsy et 'Horreur', qui menacent de la violer, de lui faire beaucoup de mal, et qui semblent totalement malades - en plus de travailler pour l'homme qui, logiquement, devait passer prendre les clés, un gros ponte assez mafieux.
Maltraitée, prise en otage par les deux 'représentants de l'assurance du propriétaire du motel', Vivienne ne devra son salut qu'à l'arrivée, suite à une crevaison, d'un homme au motel : un Anglais, un certain James Bond...

Absolument pas un roman d'espionnage, donc (il est fait rapidement allusion à "Opération Tonnerre", car Bond, à un moment donné, explique à Vivienne - et aux lecteurs - la raison de sa présence ici : une mission s'achevant), mais un roman tenant à la fois du 'survival', de l'action et de la romance. Très réussi, mais à part, "Motel 007" est à lire en parvenant à se retirer de la tête le fait que ce livre fait bel et bien partie de la série des 007. On parvient mieux à l'apprécier si on fait abstraction des autres romans et des films...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Forums: Motel 007

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Motel 007".