Bons baisers de Russie de Ian Fleming

Bons baisers de Russie de Ian Fleming
( From Russia with love)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Anglophone

Critiqué par Bookivore, le 3 août 2008 (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 34 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 1 415 

Formidable roman de Guerre Froide !

De même que le film de Terence Young (second de la série, 1963, très bien adapté du roman), "Bons Baisers De Russie" est incontestablement une des pièces maîtresses de l'oeuvre bondienne, un des meilleurs romans de la série de Ian Fleming. Accessoirement un des 10 livres préférés de John Fitzgerald Kennedy (l'anecdote est authentique), et un des romans abordant le mieux l'espionnage de Guerre Froide.
Ici, pas de gros méchant à la Dr No ou à la Scaramanga. Pas de plans machiavéliques pour dominer ou détruire le monde. Pas de gadgets. Juste une histoire de contre-espionnage haletante et originale.
Une jeune femme apaprtenant aux Services Secrets soviétiques, Tatiana Romanova, reçoit l'ordre de séduire et d'âppâter James Bond, agent secret britannique (comme si vous l'ignoriez encore...), afin qu'il la fasse passer, avec une machine à décoder russe, à l'Ouest. En fait, il s'agit tout simplement de tuer Bond, considéré partout (et aussi en URSS) comme le meilleur espion britannique.
Le SMERSH (organisation soviétique de contre-espionnage dont le nom signifie 'Mort aux Espions') décide de l'abattre, pour faire chanceler les Services Secrets anglais. Un homme, Red Grant, montagne de muscles irlandaise passée à l'Est, sera chargé de le tuer...
A 007 de déjouer ce complot terrible. Rencontrant Tatiana à Istanbul, il tentera de la faire passer à l'Ouest, via l'Orient-Express...

Un roman beaucoup plus long que d'habitude (170 pages en format serré dans l'intégrale, j'ignore le nombre de pages en poche, mais j'estime à 340 ou 350 pages environ), riche en suspense, très bien écrit. Les personnages cultes, n'apparaissant pourtant que dans cette histoire, abondent : Red Grant (Robert Shaw dans le film), Rosa Klebb, dirigeante de la section 'assassinat' du SMERSH (dans le film, on ne parle pas de SMERSH, mais de l'organisation terroriste SPECTRE, ce qui est la seule idiotie de l'adaptation, SPECTRE n'ayant rien à voir), Bruno Kerim, dirigeant les Services Secrets turcs, ami de 007...
Un immense roman d'espionnage, à lire de toute urgence !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Bons baisers de Russie

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Bons baisers de Russie".