Ecriture, mémoires d'un métier de Stephen King

Ecriture, mémoires d'un métier de Stephen King
( On writing : a memoir of the craft)

Catégorie(s) : Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Macréon, le 30 octobre 2001 (la hulpe, Inscrit le 7 mars 2001, 85 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 13 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 180ème position).
Visites : 4 388  (depuis Novembre 2007)

Les secrets de Stephen King

Pour éclairer ma religion, j'ai eu l'idée de consulter le présent site. Bravo ! Dix livres de ce prolifique auteur y sont déjà recensés par les excellents Sorcius et autres critiqueurs de talent. Je puis donc me faire une première impression sur Stephen King, sans en avoir lu un seul livre.
"Ecriture" a été rédigé juste après un très grave accident (l'auteur avait été renversé par une camionnette, en 1999). Ses loisirs forcés, sa longue rééducation lui ont donné du recul. Il a choisi de nous donner les recettes de son art, à l'usage de ses lecteurs qui rêvent de devenir romancier. Ce grand auteur est pourtant dédaigné par certains oracles de la littérature. King s'est prononcé à ce sujet: "le succès populaire a toujours paru suspect aux yeux des critiques et des universitaires, suspicion souvent justifiée, certes, mais trop souvent utilisée comme excuse pour ne pas penser. Il n'y a pas plus paresseux, sur le plan intellectuel, poursuit Stephen King, que les gens vraiment intelligents: laissez-leur la moindre occasion et ils rentrent les rames , laissent voguer le navire et s'en vont dans un doux sommeil jusqu'à Byzance." A lire en fin de livre la relation captivante de son accident et des séquelles, notre impression première est qu'il s'agit d'un grand écrivain populaire très américain, ennemi des phrases ciselées à la française, féru de droiture, très simple en apparence mais connaissant très bien son métier.
Stephen King ne se contente pas seulement de polémiquer. Les conseils pratiques, parfois surprenants, arrivent en seconde partie du livre. " Votre boîte à outils comprendra plusieurs compartiments: dans celui du haut, le vocabulaire. Soyez naturel, ne châtiez pas votre vocabulaire en y introduisant des mots longs ou rares. Autant habiller votre chien et votre chat en tenue de soirée. Autres éléments de cette boîte à outils: utilisez le premier mot qui vous vient à l'esprit et conservez-le s'il est approprié et expressif.
Quant à la grammaire, elle est le bâton sur lequel vous vous appuyez pour que vos pensées partent du bon pied et cheminent."
Pour devenir écrivain, il faut lire beaucoup et beaucoup écrire. Lire partout et en tous lieux, jour et nuit. Si vous n'avez pas le temps de lire, vous n'avez pas celui d'écrire. " Porte close, j'écris aussi vite que possible pour garder mon enthousiasme d'origine. Je laisse la première mouture reposer six semaines après en avoir relevé les incohérences. Je soumets mon texte à ma femme Tabby - c'est elle que je veux éblouir -pour l'envoyer finalement à quatre ou cinq personnes qui ont déjà critiqué mes travaux précédents. Importante,
la relecture pour resserrer. La bonne formule: version 2 = version 1 moins 10 %. Le résultat est souvent stupéfiant, un vrai Viagra littéraire."
"C'est à vous d'effectuer tout le travail de force pendant que votre Muse paresse, fume le cigare en faisant semblant de vous ignorer, " conclut Stéphen King.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Des conseils sans prétention !

9 étoiles

Critique de Keox (, Inscrit le 24 février 2010, 35 ans) - 13 avril 2011

J'ai bien aimé ce livre. Le King du fantastique-horreur nous donne un tas de conseils sur la façon d'écrire une histoire. C'est super intéressant pour les amateurs qui souhaitent se lancer dans l'écriture. En tous cas, il nous donne envie d'écrire et c'est l'essentiel. Il ne nous rebute pas et nous dit plutôt la vérité : le style de l'écriture s'affute avec la pratique et la lecture de la même manière qu'une compétence professionnelle. Il nous décrit ainsi une "boite à outils" dans laquelle toutes les compétences de base de l'écriture sont répertoriées : vocabulaire, grammaire, syntaxe etc... Il nous conseille d'utiliser le moins d'adverbes possible car il les considère comme un surplus "superficiel" dans la composition d'une phrase qui peut dénaturer le sens de celle-ci et aussi faire perdre le fil au Lecteur. Il nous dit que dans l'écriture ce qui compte, c'est d'être sincère et honnête avec soi-même... Il nous raconte des petites anecdotes biographiques assez intéressantes. Par exemple, son premier roman Carrie n'aurait pas vu le jour si sa femme n'avait pas récupéré les trois premières page que le King eut jeté dans la poubelle. Elle lui a dit qu'elle voulait connaitre le suite et c'est comme ça que Carrie est né! Je trouve ça très romantique ! Bref, ceux qui s'intéressent à savoir comment écrire une histoire, je vous conseille ce livre...

Passionnant

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 36 ans) - 15 avril 2009

Un essai passionnant sur la création artistique littéraire, de même que sur l'enfance et l'adolescence du King. Extra !

Pas besoin d'être un fan

10 étoiles

Critique de Grass (montréal, Inscrit le 29 août 2004, 41 ans) - 16 février 2007

Je ne suis même pas un fan de Stephen King et pourtant, je me suis attaché à ce livre comme si King ne parlait qu'à moi. Loin de donner des trucs et des recettes, King ne fait qu'être honnête avec le lecteur.

Si t'es mauvais, y'a des chances que tu deviennes un peu bon.
Si t'es bon, y'a des chances que tu deviennes pas pire.
Si t'es pas pire, y'a des chances que tu deviennes pas mal bon.
Mais pas de danger que tu deviennes un génie, parce que tu ne serais pas en train de lire ce livre.

King ne fait pas de cadeau. Pour écrire, il faut écrire, tout le temps, il faut lire, tout le temps, il faut être honnête avec soi, avec ses personnages, et c'est en forçant que ça devient facile. King croit en la muse. Mais il croit aussi qu'il faut lui donner rendez-vous. Qu'elle (qu'il) sache où vous trouver et à quelle heure. Et qu'à la longue, l'écrivain finira par avoir de la visite. Mais il faut travailler.

Pas prétentieux pour deux sous, King raconte simplement comment il voit l'écriture et quiconque n'est pas trop pédant et s'intéresse au sujet y trouvera son compte.

sans fioriture

8 étoiles

Critique de POOKIES (MONTPELLIER, Inscrit le 16 août 2006, 42 ans) - 28 août 2006

Je me suis tout d'abord dit que lire un livre sur l'écriture durant 350 pages allait être un peu rébarbatif.
Etant passionné de Stephen King, je me suis quand même lancé dans cette petite aventure.
Résultat: 1 dose d'autobiographie, 1 grosse pincée d'analyse sur l'écriture, 1 once d'explication sur la fabrication de ses livre et cerise sur le gâteau, de gros détails sur son accident de voiture en 1999.
On ne s'embête à aucun moment et on apprend pas mal d'astuces sur l'art de l'écriture.

Bref un très bon bouquin hors norme. Je le conseille réellement.

Un travail honnête et pas dénué d'intérêt

8 étoiles

Critique de FightingIntellectual (Montréal, Inscrit le 12 mars 2004, 36 ans) - 21 juillet 2006

J'ai acheté en même temps que "L'art du roman" de Milan Kundera, et, force est d'avouer que selon moi, l'oeuvre de King est beaucoup plus intéressante. D'abord écrite de façon beaucoup moins prétentieuse, au contraire de Kundera, King n'a aucune prétention de détenir LA manière d'écrire, il détient SA manière d'écrire et dans un élan de générosité hors du commun, il nous la donne en nous mettant en perspective face à sa propre vie, comment est-ce que réalité et fiction viennent à s'enclencher. Avec le récit de l'accident et de la rencontre de Bryan Smith, King touche selon moi à la genèse du littéraire, sur la réalité qui enclenche un processus ludique... qui lui-même, vient à baver sur la réalité, d'où le caractère surréaliste de la rencontre avec Smith.


Un autre point fort du bouquin de King est sa manière de puiser des exemples dans ses contemporains. Vantant les mérites de la lectures, King montre qu'il est bien un écrivain de son temps en se référant toujours à des auteurs du vingtième siècle de Trollope à Oates en passant par Faulkner et Steinbeck (de qui je me doutais bien qu'il s'était inspiré, juste à la lecture de Dreamcatcher)

Qu'on veuille le pendre pour être trop populaire soit, mais King a été trop populaire pour être oublié justement. Il y a eu Poe, Lovecraft et il y a maintenant King. Ce sont les mêmes bien pensants qui croient qu'il n'y a rien de bon d'écrit après Dostoïevski, qui dans cent ans diront la même chose de King.

Merci mr King !

8 étoiles

Critique de Yanice (, Inscrit le 11 septembre 2005, 33 ans) - 23 mars 2006

Pour l'écrivain en herbe que je suis, j'ai été enchanté de lire ce bouquin qui m'a été très instructif.
Et recevoir des conseils d'écriture d'un maitre en la matière avec en outre sa patte littéraire, que demander de plus ?

Ecrivaillons, écrivaillones....

9 étoiles

Critique de Cuné (, Inscrite le 16 février 2004, 51 ans) - 28 juin 2004

Voici un essai, dans lequel Stephen King se livre avec beaucoup d'honnêteté et de sincérité. Pas tant sur sa vie privée même si ça et là il nous distille quelques anecdotes, mais essentiellement sur l'acte d'écrire.
Et il ne se contente pas de conseils abscons, mais éclaire ses propos d'exercices, d'exemples, et pousse jusqu'à l'édition, les agents, ainsi que tout un tas de détails.
Aussi, si vous vous sentez une âme d'écrivain, foncez sur Ecriture, vous en sortirez muni de précieux enseignements sur les habitudes littéraires de Stephen King, mais surtout, vous serez gonflés à bloc et débordants d'envie de création.
Mais si, à mon exemple, vous êtes lecteur devant l'éternel, jetez-vous dessus quand même. Vous n'aurez plus jamais la même vision des adverbes, vous aimerez Stephen King encore plus, et vous aurez passé un très très bon moment.
La cerise sur le gâteau : Stephen aime lire, dévore même. D'ailleurs voici ce qu'il en dit :

"Se retrouver sans voix et paralysé, autrement dit ratatiné, devant la combinaison d'une grande histoire et d'une écriture magistrale est une expérience indispensable à la formation de tout écrivain. Vous ne pouvez espérer emporter quelqu'un aussi totalement par la force de votre texte si vous n'avez pas vécu la même chose comme lecteur."

et donc, dans son 2° "et qui plus est" (pas de PS pfff on a mieux ), il nous donne une liste de livres qu'il a lu et qui ont eu un effet sur lui dans les années 96-2000, et j'y retrouve pas mal de mes propres lectures, me confortant encore dans l'idée que Steevie et moi, ça roule....

un type honnête et généreux

6 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 65 ans) - 14 mars 2004

en connaissez-vous des écrivains à succès qui vont prendre la peine de décortiquer leur travail, de le mettre en pièces détachées pour essayer de donner (ou d'enlever) le goût d'écrire? Quel calvaire pour lui de faire ce livre... il en fait mention vers la fin!

À force de se faire harceler depuis des années avec toujours les même questions lors de ses apparitions publiques, ou dans son volumineux courrier qu'il n'arrive plus à traiter lui-même depuis une dizaines d'années, mais au moins chaque lettre apportant une remarque originale lui est remise en main propre. Et je le crois. À force donc, il a voulu donner un maximum de réponse et il a frappé un mur! Son mur.
Ce livre fut un véritable défi! Plus pour lui que pour le lecteur.

Ce gars me semble condamné, malgré lui, à écrire encore et toujours avec l'ambition de faire un roman qui va le satisfaire pleinement. Incroyable! King est un esclave! Incapable de prendre de vraies vacances.

Pour amateurs

9 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 50 ans) - 15 décembre 2003

Il faut être un peu amateur de King pour pouvoir apprécier le moindrement ce livre. Lorsqu'il relate la construction de son premier succès, Carrie, il est préférable de l'avoir lu ou vu pour comprendre son propos.
King est un auteur commercial et il ne s'en cache pas. En donnant ses conseils, il ne prétend pas être un grand écrivain, ni connaître les clés du succès. Il raconte ce qu'il a mis en pratique. Et on passe un bon moment avec lui.

ZERO POINTE

1 étoiles

Critique de Thomas Fors (Beloeil, Inscrit le 10 avril 2002, 83 ans) - 13 février 2003

Bon... je ne suis pas un exégète, ni un amateur de romans ; par contre, je m'intéresse à l'écriture : je me suis donc plongé dans "ECRITURE". et j'ai compris pourquoi les romans de Stephen King ne m'intéressent pas. Avec son CV et sa boîte à outils, il nous jette de la poudre aux yeux. Point à la ligne. Eviter l'adverbe. Oui ! C'est ronflant. Je me suis endormi. Non, je blague. Ma lecture a duré à peine une minute. Je suis de mauvaise foi. C'est vous qui le dites...

Pas une spécialiste

8 étoiles

Critique de Rosenblum Petit (Marcinelle, Inscrite le 22 novembre 2001, 45 ans) - 9 septembre 2002

N'ayant découvert Stephen King qu'il y a peu de temps (d'ailleurs grâce à ce site et en particulier à Pendragon), j'ai appris beaucoup de choses sur sa vie en lisant "Ecriture". La première partie est une suite d'anecdotes, d'instants de la vie du Maître de l'horreur. On se rend compte que cet homme n'est pas si différent de nous, mis à part qu'il a fait de sa passion un métier...
Et il nous livre ses tuyaux. Pour écrire un bon bouquin, il vaut mieux faire ceci et pas cela, etc... Une remarque d'ailleurs sur ses précieux conseils. J'ai eu la désagréable impression que c'était parfois "l'hôpital qui se moque de la charité" dans le sens où SK nous dit qu'il faut enlever et éviter tout mot inutile! C'est justement pour cette raison que j'ai eu énormément de mal à entamer un SK...
Mais Stephen est peut-être aussi un adepte de l'adage bien connu "Faites ce que je dis, pas ce que je fais" ? Ceci dit, ce livre vaut vraiment le détour, j'ai beaucoup aimé son ton humble et rassurant...

"A égalité" avec stephen King!

9 étoiles

Critique de Anonyme (, Inscrit(e) le ??? (date inconnue), - ans) - 9 décembre 2001

Stephen King est d'une grande générosité avec ses lecteurs puisqu'il les entraîne derrière le miroir...Ses conseils d'écriture nous appellent, nous interpellent et nous ouvrent les portes d'un monde qu'il entend partager avec nous. Stephen King nous tend la main! Puissions-nous le rejoindre...

Forums: Ecriture, mémoires d'un métier

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ecriture, mémoires d'un métier".