Spirou et Fantasio, tome 16 : L'Ombre du Z
de Greg (Scénario), André Franquin (Dessin), Jidéhem (Autre)

critiqué par Bookivore, le 18 mai 2008
(MENUCOURT - 37 ans)


La note:  étoiles
Magistrale suite
Si "Z Comme Zorglub" est un album grandiose, "L'ombre du Z", sa suite directe, est encore plus réussi !
L'action se passe immédiatement après la fin du tome précédent : Spirou, Fantasio, le comte de Champignac et le marsupilami (et Spip) sont de retour à Champignac. Pour découvrir que le zorglhomme restant, le brigadier Jérôme, a zorglondé toute la population du village. Tous sont paralysés, statufiés, dans les rues. Après avoir neutralisé pacifiquement Jérôme et l'avoir dézorglhommisé, les trois compères s'attèlent à la lourde tâche de guérir les villageois (ce qui est fait assez rapidement toutefois).

Quelques temps plus tard, une voiture arrive au château du comte. Dedans, Zorglub, qu'un dispositif de son invention rend totalement inconnu pour Spirou et les autres. Le stratagème sera de courte durée, Spirou et Fantasio finissent par le reconnaître. Zorglub s'enfuit, et alors qu'il s'attarde pour faire le plein, il paie le pompiste avec une monnaie étrangère, permettant à Spirou de le localiser : la Palombie...
Le trio se rend en Palombie, pour découvrir une population croûlant sous les effets d'une zorglonde massive les rendant esclaves de Zorglub. Mais derrière le Z de Zorglub se cache un autre Z...

"L'ombre du Z" est absolument génial (de même que "Z comme Zorglub"), et je le préfère au précédent tome. L'humour y est plus prononcé, et les scènes cultes abondent (la traque de Jérôme, dès le début, est super, de même que l'attaque de la zorglonde en Palombie). La fin, particulièrement, est magistrale. La fin de cet album laisse éventuellement présager une suite, qui sera effectivement faite (tome 19).
Un album mémorable !