Les Univers multiples, Tome 1 : Temps de Stephen Baxter

Les Univers multiples, Tome 1 : Temps de Stephen Baxter
( The manifold trilogy)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Marc Florian, le 10 mars 2008 (Inscrit le 9 mai 2007, 48 ans)
La note : 1 étoiles
Moyenne des notes : 4 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (44 903ème position).
Visites : 2 404 

Perte de... temps !

Synopsis de l'éditeur :

Reid Malenfant a été renvoyé de la NASA. Il est aujourd'hui un homme d'affaires très fortuné mais sa passion pour la conquête spatiale ne s'est jamais tarie. Il est bien décidé à convaincre le monde de'l'intérêt économique et scientifique de l'exploration de notre système.
Sa rencontre avec Cornelius Taine, mathématicien génial, sera décisive. Selon Taine, l'humanité devrait s'éteindre précisément dans deux cents ans. Mais un espoir subsiste : un message a été capté sur un astéroïde proche. Il n'en faut pas plus à Reid pour monter une expédition. Commence une extraordinaire aventure humaine et scientifique dont les conséquences sur Terre sont immédiates, et pour le moins mystérieuses.

Mon avis :

J'en ai vraiment eu marre et je l'ai arrêté après 200 pages !

Pourtant, la 4ème de couverture m'avait vraiment alléché et j'avais apprécié d'autres ouvrages de Stephen Baxter, comme Evolution ou Coalescence. Mais ici, non ! J'ai failli l'abandonner plusieurs fois en cours de lecture mais ma ténacité est souvent directement proportionnelle au prix que m'a coûté un bouquin. A plus de 20 euros, je fais montre d'une persévérance exemplaire ! Hélas, au fil des pages, j'ai senti renaître mon intérêt pour la TV et avant que la contamination ne soit totale, j'ai décidé d'arrêter.

D'accord, le début n'est pas dénué d'intérêt. Reid Malenfant (mais où a-t-il été pêcher un nom pareil ?) est un grand enfant (ah ! Peut-être ici) qui fait semblant d'utiliser de vieilles pièces de fusées mises au rebut par la NASA pour construire un site d'incinération. En vérité, il rêve d'atteindre les astéroïdes car ceux-ci recèlent des richesses de minerais insoupçonnées.

Mais... le 'mathématicien génial' susmentionné lui confie que d'après des formules statistiques à coucher dehors - faut presque être rédacteur chez Science et Vie pour comprendre ses justifications - le genre humain doit disparaître dans 200 ans au maximum. Juste ciel ! Ou plutôt injuste ciel ! Que faire ? Emigrer ? Mais comment ? Tenez-vous bien : si l'humanité a pu se sauver, elle a CERTAINEMENT envoyé un message à rebrousse-temps ! C'est simple, voyons : y a des particules qui avancent vers le futur et d'autres qui reculent vers le passé ! Nous pouvons capter celles qui reculent vers le passé ! Pourquoi personne n'y a-t-il jamais pensé ? Parce que tout le monde attendait le livre de Baxter !!! Et si vous ne croyez pas cette théorie, il suffit d'étudier la physique quantique pendant 74 ans et vous aurez vite compris les mécanismes éminemment simplistes qui expliquent le cheminement temporellement inversé des messages de nos descendants d'outre-Terre (répétez cette phrase 3 fois d'affilée à haute voix pour améliorer votre capacité pulmonaire).

Comme le dit la 4ème de couverture, il suffisait d'y penser pour le trouver : il y a bel et bien un message provenant de l'avenir ! Mais le répondeur n'est pas très clair alors comme la communication émane d'un astéroïde (ben tiens !), on va aller voir ! Mais qui va-t-on envoyer ? Bête question : un calmar, voyons ! Bob l'Eponge devait être très pris par ses tournages, je suppose ! Evidemment, c'est un calmar rendu plus intelligent. Brrr... j'en ai la chair de poulpe !

Trêve de plaisanteries, vous aurez compris que j'ai trouvé cette histoire totalement invraisemblable et ce qui m'irrite toujours quand je lis un roman, c'est le 'comme par hasard'. Nos descendants doivent avoir envoyé un message vers le passé... il suffisait d'y penser pour le capter !

L'écriture est en outre décousue car les chapitres sont répartis en fonction des personnages. Quelques pages vues sous l'angle de Reid, quelques pages sous l'angle de Maura, quelques pages sous l'angle du calmar, etc. A la fin, je ne savais même plus qui étaient les personnages, hormis le calmar (grâce au nuage d'encre :) ).

Enfin, cerise pourrie sur le gâteau rassis : les fautes !!! Ce bouquin est truffé de fautes d'orthographe, de grammaire et peut-être même de traduction. A tel point que j'ai fini par trouver cela insultant. L'éditeur n'a-t-il même pas pris la peine de relire ou de passer le correcteur orthographique ? Pourtant, c'est Fleuve Noir, ce n'est pas n'importe qui !

En résumé, je dirais que Temps est un roman extrêmement ennuyeux, difficile à comprendre et truffé de fautes d'orthographe, que j'ai arrêté à 2/5 de lecture.

Une fois encore, ceci n'est que mon avis personnel, exprimé à ma manière. J'ai adoré le livre Evolution du même auteur, que je vous recommande vivement.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les univers multiples
  • Les Univers multiples, Tome 1 : Temps

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Livre confus et difficile à suivre

4 étoiles

Critique de Autiwa (, Inscrit le 30 août 2017, 32 ans) - 30 août 2017

L'idée est agréable, la construction prenante. Mais à mesure que l'intrigue se construit, les éléments sont rajoutés les uns à la suite des autres sans forcément tout exploiter. C'est décevant. Avec autant de possibilités développées, je m'attendais à beaucoup plus haletant. Quand j'ai appris en plus que les autres tomes de la série ne se suivent même pas, ça a achevé mon opinion de l'œuvre.

C'est un univers qui aurait mérité plus de développement je trouve, je suis resté sur ma faim. Et il reste pour moi beaucoup de choses que je n'ai pas compris, soit parce que ce n'est pas clair, soit parce que ce n'est tout simplement pas expliqué.

L'avenir appartient aux céphalopodes.....

7 étoiles

Critique de Jam (, Inscrit le 2 novembre 2004, 40 ans) - 10 octobre 2012

Un livre dédié aux curieux, à ceux qui aiment comprendre le pourquoi du comment, l'auteur ne cache pas son désir d explorer un avenir possible en y mettant la forme et le fond en sortant des sentiers battus. D'ailleurs l'utilisation des céphalopodes peut déstabiliser mais au fond pourquoi pas.
Par moment dans ma lecture j'ai ressenti comme un aspect familier, l'utilisation des enfants aux capacités hors norme, l'impact de l'astre lunaire sur l'histoire, le dénouement, qui me font penser toute proportion gardée au manga d'Akira.
Donc un livre d'où l'on ressort, pas moins bête ou plus intelligent, mais juste repus d'évasion, de possibilités liées au futur, j'ai aussi ressenti comme un profond malaise ou désarroi mais pas par rapport au style de l auteur mais plus à l'effroyable vide qui s'empare des héros lors de leur voyage vers cruithne, savent-ils quel destin ils vont partager? ou est-ce dû à la vision d un horizon noir et sans vie qu'ils traversent? en tout cas une lecture intéressante avec un léger mou par moment mais rien d'insurmontable.

Forums: Les Univers multiples, Tome 1 : Temps

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Univers multiples, Tome 1 : Temps".