RG, tome 1 : Riyad-sur-Seine
de Pierre Dragon (Scénario), Frederik Peeters (Scénario et dessin)

critiqué par Le rat des champs, le 9 mars 2008
( - 69 ans)


La note:  étoiles
Vie de flic
Un gros succès bien mérité au dernier festival d'Angoulême, cette excellente bédé. Pourtant, le scénario n'est ni épique, ni humoristique, il est même, d'un certain point de vue, relativement banal, puisqu'il raconte tout simplement la vie d'un flic des Renseignements Généraux. Vu de l'intérieur, pourrait-on dire puisque Pierre Dragon en est à la fois le héros et le scénariste. Bien sûr, sa déontologie professionnelle lui interdit de raconter des affaires dont il a dû s'occuper dans la vie réelle, mais il ne lui est pas interdit de faire de la "poésie", comme il dit, c'est-à-dire d'inventer des histoires plausibles survenant en plein Paris, et de montrer comment il s'en serait occupé.

C'est donc du vécu sans l'être, des histoires inventées mais fascinantes à suivre parce qu'elles montrent comment un flic de terrain vit, travaille, les heures de planque à bord d'une voiture pourrie, ou d'un appartement miteux, par exemple. Plein de petites affaires, parfois banales, sordides, parfois liées au grand banditisme, aboutissant parfois à une arrestation, parfois au classement vertical de l'enquête suite à une intervention politique.

Profondément humain, donc, et très éloigné des super-flics qu'on voit à la télévision.

Et le dessin? Frédérik Peeters, un jeune dessinateur suisse, nous offre un dessin efficace, parfois plaisant, parfois glauque, souvent très beau et expressif, en un mot irréprochable. Un deuxième tome est déjà paru, et il y en aura encore de nombreux autres. Chaque album forme une histoire complète, un one shot comme on dit pour être à la mode.
Edvige, ma chère, souriez vous êtes fichée ! 9 étoiles

Au rayon BD, ce n'est pas Hergé mais RG.
Deux tomes sont parus : Riyad sur Seine et Bangkok-Belleville.
Tout un programme. Celui des RG, les Renseignements Généraux bien sûr.
C'est pas vraiment un corps constitué qu'on porte vraiment dans notre coeur (doivent bien avoir une vieille photo avec nos cheveux longs dans leurs fichiers ...) mais c'est quand même une excellente BD, reconnaissons-le.
Un scénario bien mis en valeur, un vrai texte étoffé (avec comme dans Le Tueur, pas mal de voix off ou intérieure), un dessin résolument moderne.
Comble de l'ironie (ou du marketing, mais ça fait rien l'idée est bonne), la série serait née de la rencontre «obligée» entre un vrai RG et les dessinateurs qui gravitaient autour de Charlie Hebdo lors de l'affaire des caricatures de qui vous savez !
Car derrière le pseudo de l'un des deux auteurs se cache un vrai RG dans la vraie vie. Un qui se met en scène lui-même : les planques, les filatures, les descentes de police, la paperasse aussi, ...
Sans trop de concessions, on joue pas au héros, juste au vrai flic.
Et puis les méchants sont pas de chez nous : rien que des étrangers politiquement incorrects, comme l'indiquent les titres des deux épisodes.
Ce qui nous vaut deux albums qui se dévorent en quelques minutes comme une série TV (et pour une fois c'est pas péjoratif).
Sous des apparences brouillonnes mais trompeuses, le dessin est vivant, toujours en mouvement, assez cinoche et on boucle donc avec le polar télé.
Bref, deux albums (le troisième est en préparation) qui valent le détour.

BMR & MAM - Paris - 59 ans - 7 octobre 2008