Des jours et des nuits de Gilbert Sinoué

Des jours et des nuits de Gilbert Sinoué

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Francesco, le 6 octobre 2001 (Bruxelles, Inscrit le 16 février 2001, 74 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (41 993ème position).
Visites : 2 898  (depuis Novembre 2007)

Obsession d'un amour perdu

L' auteur nous raconte l'histoire tragique d'un amour maudit. Cela se passe en 1930 à Buenos Aires , en Argentine : le héros Ricardo Vacarezza rêve des nuits durant d'une femme qu'il aurait connue il y a plus de trois mille ans
Il imagine que cette femme existe quelque part dans le monde et cette obsession d'un amour perdu l'amène d'abord à consulter une psychanalyste , puis un voyant indien. Il parcourt la Grèce à la recherche éperdue de Sara car il a cru reconnaitre l'image sur une statuette imprimée sur une affiche touristique de ce pays. Il fréquente alors un archéologue qui le met sur une piste dans les Cyclades. Parviendra-t-il à rencontrer la femme réincarnée ? L'auteur nous fait tenir en haleine dans un style narratif non dépourvu de beauté et d'émotion.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Psychanalyse et réincarnation

6 étoiles

Critique de Falgo (Lauris, Inscrit(e) le 30 mai 2008, 79 ans) - 13 décembre 2009

Etrange roman que celui-ci. Ricardo Vacarezza, riche héritier argentin, est sujet à des rêves qui le perturbent grandement. Cela va jusqu'à le faire abandonner sa position sociale pour partir pour la Grèce (re)trouver une femme entrevue dans ses songes et qu'il aurait connue 3000 ans auparavant. Ce serait donc un cas de double réincarnation.
Déstabilisé, Ricardo est interpellé par diverses rencontres dont celle d'une psychanalyste conseillée par un médecin ami de son père décédé. Il cumule ainsi des expériences qui le conduisent sur la voie de cette quête.
De nombreuses discussions religieuses, mystiques, psychanalytiques ou ésotériques émaillent ce récit. Elles comportent des sortes de rappels de nombreuses notions. Si on suit le cours de l'intrigue avec un certain intérêt (l'auteur a un vrai talent littéraire), ces passages didactiques sont, à mon sens, un peu lourds. D'autant plus que j'éprouve toujours une réticence devant la présentation du paranormal comme réalité.
J'ai aimé par contre le début du livre où l'auteur fournit une peinture assez juste de l'Argentine des années 1920-30.

Avis complémentaire

4 étoiles

Critique de Marc Florian (, Inscrit le 9 mai 2007, 50 ans) - 9 mai 2007

Pour commencer, je dirai que ce livre est magnifique. L’écriture est riche, truffée d’images profondes et empreinte d’une culture considérable. ‘L’enfer, ce sont nos rendez-vous manqués’, ‘Il y a des victoires plus tristes que les défaites’,… ce genre de maximes revient fréquemment dans le roman, tout comme les descriptions à la limite de la poésie (‘Il passa machinalement la main sur son front tout en se demandant si là-bas le fleuve boueux, el mar dulce, trouvait encore la force d’avancer dans l’estuaire’).

Autrement dit, une écriture aussi veloutée et sensuelle qu’un déshabillé de soie.

Pourtant, j’ai vraiment dû me forcer à le terminer. Ou plutôt à traverser vaille que vaille la partie centrale. Pourquoi ? Parce que ce roman vous emmène plutôt dans un voyage intérieur que dans un périple aventureux entre l’Argentine et la Grèce. Ricardo, le principal protagoniste, apprend les rudiments de la psychanalyse naissante au fil de ses rencontres et discussions, et quitte pays, domaine et fiancée pour rejoindre un rêve. Mais pas n’importe quel rêve : la quête d’un amour immortel, d’un amour qui défie les dieux au risque de provoquer leur courroux.

En ce qui me concerne, l’histoire est trop lente, trop psychanalytique… Peut-être faudrait-il la lire couché dans un divan ??? De plus, il n’y a pas vraiment d’interventions du surnaturel, mais plutôt des délires oniriques. Je dirais que la différence entre ce roman et un vrai roman d’aventure sur le thème de la réincarnation, c’est la différence entre regarder et caresser une très belle femme nue et faire l’amour avec une femme ‘ordinaire’ mais ardente. Il manque l’action !!!

En résumé, je dirais qu’il s’agit d’un roman profondément psychologique et superbement écrit mais un peu trop statique et intérieur, au détriment de l’action.

Ma cote : 7/10

Arguments pour :

Superbe écriture, richesse des images, culture considérable. Pour les lecteurs qui aiment les romans psychologiques, les mots bien choisis, le style velouté.

Arguments contre :

Manque d'action, descriptif, intérieur, statique. Thèmes 'surnaturel' et 'aventure' pas assez exploités.

Recommanderais-je son achat ?

Non

Un étrange rêve

5 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans) - 15 juin 2004

Ricardo Vacarezza dort avec sa fiancée. Un étrange rêve le réveille. Et l'homme, troublé, révèle à sa promise qu'il était sur le point de faire l'amour en songe avec une autre femme qu'elle. Grondements, bruit assourdissant, colère de dieux dont il ne sait rien... Hanté par la belle qui habite son sommeil, Vacarezza se lance le jour sur la trace de ses nuits. Il court, d'Argentine en Grèce, après la femme de ses rêves.

La très belle histoire d'une obsession mêlant fantasme et quotidien. C'est rythmé et trépidant, avec la saveur de la passion qui ne peut se vivre qu'à toute vitesse, le souffle court et le coeur battant. Ce n'est pas un roman d'amour, c'est le portrait d'un amour imaginaire, le reflet de soi-même à travers la femme idéale, l'homme qui court après ses illusions pas encore ou pas tout à fait perdues. Et puis le temps qui passe et qui lui, ne se laisse jamais rattraper. Sauf en rêve.

Forums: Des jours et des nuits

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Des jours et des nuits".