Mr Vertigo de Paul Auster

Mr Vertigo de Paul Auster
( Mr Vertigo)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Jules, le 5 octobre 2001 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 27 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (91ème position).
Visites : 9 109  (depuis Novembre 2007)

Pour le moins étrange !

« J'avais douze ans la première fois que j’ai marché sur l’eau. L'homme aux habits noirs m’avait appris à le faire… » Voici la première phrase de ce livre ! Pour le moins étonnante, non ?. Mais la suite l’est plus encore !
Maître Yehudi en 1927, croise un gosse sale et dépenaillé. Il lui dit ceci : « Tu es moins qu'un animal. Si tu restes où tu es, tu seras mort avant la fin de l'hiver. Si tu viens avec moi, je t'apprendrai à voler. »
Maître Yehudi va acheter Walter Claireborne Rawley, dit Walt, à son oncle et sa tante qui l’élevaient, plus mal que bien, et le voilà parti avec son nouveau maître. Ils iront se planquer « in the middle of nowhere », dans une cabane pas trop loin quand même de la maison de la maîtresse de Maître Yehudi. Là commence pour l'enfant un apprentissage démentiel ! Il souffrira dans la moindre partie de son corps, se cassera à peu près chaque membre de son corps, subira un régime alimentaire des plus strict et une discipline de fer.
A plusieurs reprises, Walt tentera de s'enfuir pour se libérer de cet esclavage et de l'emprise de cet homme qu'il considère comme un fou. Il ira jusqu'à se laisser enterrer vif !. « Cet homme était celui qui m’avait promis de m’apprendre à voler et, sans jamais le croire, je le laissais me traiter comme si je l'avais cru. »
Monsieur Yehudi est-t-il vraiment fou ?. Walt volera-t-il un jour ?. Pour le moins invraisemblable…
Un merveilleux récit que nous donne ici Paul Auster ! Ces personnages valent la peine d’être connu et puis, quel enjeu !. Monsieur Yehudi n’a-t-il pas promis à l’enfant que, si à l'âge de treize ans, il ne volait pas, il pourrait lui couper la tête à la hache ?…
Lancez--vous dans cette aventure hors du commun !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un peu de magie

5 étoiles

Critique de Bishop (, Inscrite le 13 avril 2005, 45 ans) - 6 avril 2013

Dans Mr Vertigo nous suivons les tribulations de Walter. Le livre est plaisant à lire, la vie de ce jeune n'est pas facile, parfois on l'aide, parfois on lui met des bâtons dans les roues. Il connaîtra la gloire et la misère. Un livre initiatique, qui nous montre qu'il faut toujours croire en ce que l'on fait, savoir changer de voie ... mais ce n'est pas mon style de lecture.

Voyage funambule

10 étoiles

Critique de Manouche (, Inscrit le 29 avril 2012, 50 ans) - 1 novembre 2012

Un livre original dans l'oeuvre de Paul Auster de par le sujet traité, mais un livre formidable. Comme le dit "Chat pitre", un livre envoûtant. Comme lui, je l'ai lu il y a longtemps et en garde encore un souvenir très vif ! Merci M. Auster !

Une bonne surprise

6 étoiles

Critique de Stanhb (Paris, Inscrit le 17 juin 2010, 41 ans) - 9 mai 2012

Une amie m'a prêté ce livre sans me dire réellement de quoi il parlait. Je l'ai donc lu sans savoir à quoi m'attendre et je dois dire que j'ai été un peu dérouté au début.
Passé les 50 premières pages, j'ai commencé à m'attacher à ce petit bonhomme que l'on suit sans savoir où il nous emmène. D'ailleurs c'est à la fois la force et la faiblesse de ce livre : ne pas savoir où son auteur veut en venir. A plusieurs moment je me suis demandé où j'allais et pourquoi l'auteur nous racontait cela. Certains passages m'ont semblé plus longs même peu utiles mais les dernières pages du livre nous apportent finalement une réponse et l'on découvre la poésie du livre.
Je suis resté finalement assez ému par cette histoire touchante. De la poésie.

Auster, on sait quand on commence mais...

10 étoiles

Critique de Pats60 (, Inscrit le 22 juillet 2011, 57 ans) - 9 septembre 2011

...on ne sait pas quand on va arrêter. A chaque livre de Auster que je lis il m'est très difficile de passer sereinement à un autre auteur américain contemporain. Le style est brillant, l'histoire pour le moins singulière est celle d'un petit laissé pour compte qui va devenir un artiste brillant qui va rencontrer mille péripéties au cours de la crise de 29 aux Etas-Unis... Je pense que c'est un très bon "Auster" (Brooklyn Follies - l'est aussi) afin de commencer à se laisser envoûter par cet auteur incontournable... par contre commencer par la Trilogie New-Yorkaise ne donnera pas forcément envie de poursuivre à explorer l'oeuvre de Paul Auster (plus complexe, trouble, métaphysique...)

Petite douceur dans les airs...

8 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 38 ans) - 27 mai 2011

C'était mon premier Paul Auster et je ne suis pas déçu.
Grâce à une écriture simple sans être simpliste, P Auster nous entraîne dans une fable réaliste avec juste une touche de magie pour qu'elle reste incrustée dans notre mémoire.

Petite douceur que de se laisser bercer par la vie pleine de fantaisie de Walt Le Prodige...

4,5 étoiles!

9 étoiles

Critique de Js75 (, Inscrit le 14 septembre 2009, 34 ans) - 9 février 2011

Vertigo est un roman anglophone écrit par Paul Auster. Le style de l'auteur, très bon, mélange classicisme, baroquisme et argot. Le scénario, excellent, est consistant, original, riche en péripéties, d'une grande densité. Un grand livre, poétique, métaphysique, intense, qui dresse un portrait contrasté de l'Amérique. L'un des meilleurs livres de Auster. Je conseille vivement à quiconque de lire cette oeuvre riche en émotions.

Les romanciers américains racontent des histoires ( ... )

9 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 52 ans) - 8 janvier 2011

Celle de Walter Rawley ; un " scatman miniature à la langue bien pendue " ; orphelin vivant chez son oncle Slim à St Louis .
Walt aura la chance de croiser la route de Maître Yehudi " roi des Gypsies " qui en fera le Pape de la lévitation , " Walt le Prodige " !
Il passera une partie de son enfance à Wichita ( " Ploucville " ) avec Esope - jeune orphelin noir aux talents de conteur et à l'intelligence acérée - et Maman Sioux - petite fille de Sitting Bull -
Mrs Witherspoon - amante du Maître - lui apportera l'affectation d'une mère .

Un roman qui aborde les grandes blessures de l'Amérique du début du XX ième :
- l'esclavage des indiens et des noirs .
- Le Ku Klux Klan .
- La grande Crise de 1929 et l'effondrement de la Bourse de NY .
- La mafia du commerce de l'alcool , des jeux et de la prostitution .

L'histoire de Walter est celle d'un gamin qui gagne les sommets ( au propre et au figuré ) et trébuche pour encore rebondir.
Celle d'un homme qui a effectué tous les métiers au fil des opportunités , des rencontres et de l'Histoire de son pays.
Celle de Lindbergh ( l'Aigle solitaire ) à bord de son avion , le Spirit of St Louis. Un héros à qui il s'identifie .

J'ai ADORé ce roman qu'on ne parvient pas à lâcher.
Le jeune Walter ( un " poulbot américain " ) est très attachant ; ainsi que les personnages qui croiseront sa route.
L'histoire de Walter est celle des Etats-Unis...... un pays qui renait de ses cendres après chaque grand chaos.
Une oeuvre superbe !

Pas mal !

8 étoiles

Critique de Norway (Entre le Rhin, la Méditerranée et les Alpes !, Inscrite le 7 septembre 2004, 42 ans) - 17 novembre 2010

J'ai eu du mal à commencer sa lecture avant de me laisser emporter par le tumulte de la vie de ces saltimbanques !

J'ai une réserve quant à la partie qui se trouve juste avant la fin. J'ai eu l'impression d'une répétition mélodramatique un peu exagérée. Le fil du mélodrame me paraissait inutile à réexploiter, Paul Auster l'a à nouveau utilisé de façon moins excellente que les fois précédentes. J'ai plus senti que c'était une rallonge et cela m'a ennuyée.

En revanche, j'ai beaucoup apprécié la fin. Ce livre est un vrai bonheur à lire.

manuel de la lévitation

9 étoiles

Critique de Luange (, Inscrite le 25 novembre 2008, 36 ans) - 29 mai 2010

un roman dans lequel vous êtes prisonnier dès les premières pages ... ou comment découvrir que c'est une souffrance terrible et interminable qu'il faut endurer pour permettre à notre âme de s'élever ! avis à ceux qui rêvent de s'envoler...

Mr Vertigo

10 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 57 ans) - 18 mars 2010

J'ai beaucoup aimé Mr Vertigo d'autant que c'est ma première rencontre avec Monsieur Auster.
Toutefois je n'ai pas réussi à me laisser envoûter, sans doute un peu rétif au style un peu "cru" utilisé dans certaines situations.
Mais toute la symbolique de cette histoire est et restera un grand moment de lecture et d'après lecture.
Mr Vertigo est un de ces livres qui ne se termine pas avec la dernière page... il trotte encore dans la tête.

Sublime, du commencement à la fin

10 étoiles

Critique de Lasconi (pessac, Inscrit le 4 octobre 2009, 41 ans) - 22 octobre 2009

Ce roman m'a fait vivre une aventure extraordinaire, merci Mr Auster pour une si belle aventure

Mr Vertigo

10 étoiles

Critique de Pauline3340 (BORDEAUX, Inscrite le 2 août 2008, 49 ans) - 5 août 2008

Hé quel bonheur ce livre! Il y a dix ans une amie me l'a prêté. Je ne voulais pas le lire. Et devinez. Un soir je le prends. Et depuis même dix ans après, il est encore dans ma bibliothèque. Je l’ai encore dans ma tente. D’autres amis l’ont attrapé dans leurs mains. Et devinez quoi? Ils restent dans leur tente... à lire.

Bravo

8 étoiles

Critique de Pepe (, Inscrite le 18 février 2008, 36 ans) - 13 juillet 2008

J'abonde dans le sens des autres lecteurs!
Un beau livre, une belle écriture, un bon moment quoi!

Mes débuts avec Auster

7 étoiles

Critique de Valeriane (Seraing, Inscrite le 16 novembre 2005, 38 ans) - 17 août 2006

Ce roman, ou plutôt autobiographie, retrace l'histoire de Walter Rawley. Ce jeune garçon de neuf ans traînait dans les rues de Saint Louis, lorsqu'il fut abordé par un certain «Maître Yehudi», qui lui promit qu'il volerait avant ses treize ans s'il l'accompagnait!
L'enfant, qui vivait alors avec sa tante et son oncle, deux personnes hideuses et méchantes, partit avec le Maître, mais sans trop avoir confiance.
D'ailleurs il tenta à maintes reprises de s'échapper car il ne pouvait supporter les épreuves que le Maître lui infligeait, mais sans résultat: Yehudi le retrouvait toujours par on ne sait quel miracle! Finalement il resta avec le Maître, et se rendit compte que les premières épreuves n'étaient rien à côté de celles qui l'attendaient!
Après un parcours atroce et épuisant, il décolla du sol, alors qu'il était dans un état de délabrement mental, et de déprime!
Son ascension allait pouvoir commencer! Après une longue période d'entraînement, il débuta dans les petites fêtes foraines, se faisant huer... Mais un jour il devint Walt Le Prodige, l'enfant volant, et tout le monde s'émerveillait en le voyant s'élever dans les airs et accomplir son numéro.
Cette célébrité lui plaisait, mais signe du destin, il dut abandonner son art pour une raison sans réelle solution... Comment s'en est-il tiré????? Que lui est-il arrivé??????
Il vous suffira de le lire pour le savoir.

un des meilleurs

9 étoiles

Critique de Tchico2 (Labenne, Inscrit le 12 janvier 2006, 42 ans) - 22 mai 2006

Merci, Mr Auster, je viens de passer un moment formidable. C'est un des vos meilleurs livres que vous nous offrez la.
L'intrigue est extraordinaire, le style est incomparable, et ça coule tout seul.

Une merveille

10 étoiles

Critique de Jemangeleslivres (, Inscrite le 25 mai 2004, 44 ans) - 12 novembre 2005

Quelle merveille que ce" Mr Vertigo"! Je sors de cette lecture complètement éblouie! L'écriture de Paul Auster, mélange subtil de poésie et de langage de la rue, est tout simplement magnifique! Quant à l'histoire, celle d'un petit garçon qui apprend à voler sous la férule d'un maître exigeant mais aimant, elle est émouvante, palpitante de la première à la dernière ligne, au point qu'on ne peut lâcher le livre avant d'en connaître le dénouement. J'ai ri, pleuré, tremblé avec Walt, bref, "Mr Vertigo", c'est du bonheur et de l'émotion sur 300 pages!
Assurément, un chef-d'oeuvre à ne pas manquer.

Ascension et chute

8 étoiles

Critique de Dirlandaise (Québec, Inscrite le 28 août 2004, 62 ans) - 30 octobre 2005

Je suis vivement impressionnée par l'imagination débordante de Paul Auster. Où prend-t-il donc toutes ses idées ? Son personnage de Walt, capable de voler dans les airs grâce à un don de lévitation est pour le moins original. C'est toute l'histoire d'une vie qui est racontée dans ce livre. Walt est âgé de soixante-seize ans quand il décide d'écrire ses mémoires. Il débutera en 1925 alors qu'il n'a que neuf ans et réside à Saint-Louis à la Nouvelle Orléans. Il fait la rencontre de maître Yehudi qui l'emmènera vivre avec lui sur sa ferme de Cibola, dans le Kansas avec deux autres personnages pour le moins pittoresques: un noir bossu de quinze ans, Esope et une silencieuse indienne, ancienne écuyère dans les spectacles de Buffalo Bill.

Maître Yehudi enseignera à Walt l'art de la lévitation et après une série de tournées triomphale d'un bout à l'autre des États-Unis, Walt deviendra célèbre et adulé des foules. Ce n'est pas la richesse fabuleuse mais ils réussissent à amasser un beau petit magot. Mais, oncle Slim, avec qui Walt résidait à Saint-Louis, refait surface et veut sa part du magot. Les ennuis commencent et toute la vie de Walt ressemblera à un parcours en dents de scie, la gloire et la richesse alternant avec la dèche et la misère la plus noire.

Encore une fois, Paul Auster fait preuve d'une imagination hors du commun, usant de personnages symboliques et livrant un récit rempli de contradictions, d'optimisme débordant contrastant avec des situations ressemblant souvent à des descentes aux enfers. Une fois le livre refermé, il reste longtemps dans la mémoire et j'ai beaucoup aimé lire toutes les péripéties incroyables vécues par Walt Le Prodige, dont chaque succès fût inexorablement suivi de douleureuses chutes.

L'étrange destin de Walt le prodige

8 étoiles

Critique de Nothingman (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 37 ans) - 24 janvier 2005

Encore une fois, Paul Auster conte un destin hors du commun. Celui de Walt Rawley, jeune désoeuvré des rues de Saint-Louis qui vit dans la crainte d’un oncle violent. Survient alors Maître Yehudi, mi yogi, mi-gourou, qui lui propose un étrange marché : « Si tu restes là où tu es, tu seras mort avant la fin de l’hiver. Si tu viens avec moi, je t’apprendrai à voler ». Fort de cet engagement et désireux d’épouser une vie meilleure, il suit son nouveau mentor jusqu’à Kansas City où il effectuera son difficile apprentissage : les trente-trois degrés. Autant d’atroces épreuves et de tortures qui feront que Walt, un beau jour, décollera du sol. De foire en foire, de théâtre en théâtre, l’Amérique se bousculera alors pour assister aux lévitations incroyables de Walt le prodige…
Paul Auster nous livre avec ce roman une fable étrange, entre conte de fée et quête initiatique. « Mr Vertigo » est le troisième roman de l’écrivain américain que je lis, avec toujours le même plaisir. On se laisse toujours prendre face aux talents de conteur de Paul Auster. J’ai cependant légèrement préféré « Moon palace » et « Léviathan », tous les deux un peu plus aboutis selon moi.

Excellent !

9 étoiles

Critique de Le petit K.V.Q. (Paris, Inscrit le 8 juillet 2004, 24 ans) - 8 décembre 2004

Voilà, je viens de le terminer, et je suis déjà triste ! Quel beau roman ! Walt, p'tit morveux traînant dans les rues de Saint Louis, apprend à voler grâce à un certain maître Yehudi. Je résume. Des aventures trépidantes, un parler très argotique, des personnages hauts en couleurs dotés d'une profondeur extrême grâce à la fine psychologie d'Auster. Ce roman nous propulse dans l'Amérique des années 20-30, celle du Ku Klux Klan et des gangsters, du krach boursier et des années folles....
Le style d'Auster est très fluide, une parfaite mécanique narrative fait qu'on est tenu en haleine tout au long du roman. Auster, c'est le rêve américain, avec ce qu'il y a de bon et de mauvais. La magnifique scène de la mort de Yehudi nous transmet bien toute cette tristesse des canyons américains. Rêve américain aussi car ce roman est d'abord l'histoire d'un self made-man, d'un petit bout d'homme connaissant la gloire à la seule force de son poignet. Les côtés noirs des USA ne sont pas épargnés non plus, celle de l'argent, du racisme, etc. Mon premier Auster, et sûrement pas mon dernier. En un mot : magnifique. Quel style, quel régal, c'est savoureux !

Bravo à Bluewitch

8 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans) - 17 septembre 2003

Voilà une critque éclair superbement écrite qui complète à merveille celle que j'ai faite à l'époque !... On m'avait fait le reproche de les faire trop longues, j'avais donc raccourci. Pour le faire, je prenais les phrases clefs qui donnaient, à mes yeux, le sens du livre, sa dimension. Bluewitch, dans un style éblouissant, insiste sur son aspect poétique et allégorique. A deux, je crois que nous avons le tout !

Il est libre, Walt...

8 étoiles

Critique de Bluewitch (Quelque part sous les étoiles, entre Bruxelles et Charleroi, Inscrite le 20 février 2001, 38 ans) - 16 septembre 2003

Destinée incongrue, fantasmagorique, Mr Vertigo nous donne le vertige. S’il fallait la preuve qu’un roman ne peut être de qualité que lorsqu’il parvient à nous faire croire à ce qu’il recèle, je mettrais celui-ci dans le panier.
Oui, j'y ai cru, j'ai suivi pas à pas ces destinées si étranges et pourtant si cruellement vraies. Un sale gosse pouilleux, illettré et bon à rien, ça doit se trouver aisément dans les rues nauséabondes de Saint-Louis, surtout dans les années vingt. Quant à Maître Yehudi, l'espace d’un instant j'y voyais Grand Coquin, ce renard qui tente de détourner Pinocchio du droit chemin et l’utiliser afin de faire fortune. Mais je m’égarais et il fut bon d’y trouver des cœurs, des sentiments forts et de l’amour.
Finalement, dans son élan d'originalité, dans son excès de folie, ce roman offre la magie d'une amitié forte et tissée dans la plus dure des conditions. Celle d’âmes égarées à la merci des maux du siècle. Egarées mais fortes, capables de braver ce qui aura parfois laissé l'Amérique sur le flan.
Voler et monter au plus haut, prendre de la vie tous les rêves qu'elle peut offrir et finalement les mettre de côté pour les rudesses futures, pour les malheurs et les pertes incurables, s’en faire un manteau et glisser à travers le temps comme on peut…
Les allégories furent le propre des philosophes mais Mr Vertigo montre que certains auteurs peuvent encore en user avec respect et modernité, sensibilité et sourires. La tendresse peut se cacher dans la misère, la brutalité, comme la sagesse dans une erreur de parcours. Ce roman nous malmène, en bien comme en mal, parfois rude, sans être larmoyant, il ne se prive pas de déchirer les belles images qu'il nous amène à nous faire…

Quel écrivain!

9 étoiles

Critique de Féline (Binche, Inscrite le 27 juin 2002, 39 ans) - 24 juillet 2003

Je comprends que les éditeurs soulignent que les modèles de Paul Auster sont grimm et Andersen. Quel beau conte, ils nous offre.
Maître Yehudi sauve Walt d'un destin tragique, et même si il lui mène la vie dure au début, il lui offre un environnement aimant et une vie digne d'un rêve. Encore une fois, Paul Auster met en scène un destin hors du commun, un chemin semé d'embûches pour ce petit garçon. Un chemin qui alterne périodes noires et moments d'intenses bonheurs. Mais au bout du compte, l'espoir est toujours présent.
C'est le troisième roman de l'écrivain que je lis et mon admiration va croissante. J'ai légèrement préféré "Moon Palace" bien que celui m'ait tout autant captivé et passionné. Paul Auster est décidément un merveilleux conteur. Et il a l'art de creer des personnages hors normes, complètement loufoques mais si attachants.

Rêvez, à vot’ bon coeur, m'sieurs-dames…

10 étoiles

Critique de Saint-Germain-des-Prés (Liernu, Inscrite le 1 avril 2001, 49 ans) - 23 juillet 2003

Ce n’est peut-être pas un hasard si le héros de ce livre est prénommé Walt, comme celui qui fait rêver les enfants au cinéma…
Car il faut avoir gardé un regard candide comme celui d’un enfant peut l'être pour profiter pleinement de cette histoire où un homme prétend apprendre à voler dans les airs à un petit garçon de 9 ans.
L’auteur le sous-entend lui-même : l'entrée dans l'âge adulte couperait bien des ailes.
Poésie et symbolisme nous emportent au cœur de plusieurs amitiés improbables dont les protagonistes sont entiers, sans concession et croient l’un en l’autre d’une manière telle qu'à notre tour, nous nous mettons à croire en eux.
Walt, pour ne parler que de lui, est un petit garçon attachant et cette qualité ne le quittera jamais.
Pourtant, c'est toute sa vie qu'il raconte ici et il en a vu, des situations chaotiques, il en a traversé, des drames.
Quel parcours.
Tandis que l’essentiel du livre détaille chaque aventure du héros jusqu'à ses 26 ans, la fin brosse à gros traits les quelques cinquante années qui lui restent à vivre.
C'est ce qui en fait un récit abouti.
Et là encore, même lorsqu’il couvre cinquante ans en 17 pages, Paul Auster nous émerveille.

Une envolée qui nous emmène bien plus haut que nous ne pourrions le croire...

10 étoiles

Critique de Pendragon (Liernu, Inscrit le 26 janvier 2001, 47 ans) - 1 décembre 2002

Voici refermé ce fantastique roman de Paul Auster et je le regrette déjà ! Pourquoi diable ce roman n’aurait-il pas pu continuer encore et encore, pendant 600 pages, 1000 pages, 5000 pages !? « Mr. Vertigo » est le sixième Auster que je lis et c’est de loin le plus profond, le plus poignant, le plus vrai, le plus prenant, le plus émouvant qui soit.
Je ne raconterai pas l'histoire, si bien résumée par Jules, mais je me contenterai d'ajouter que si l’Amérique y est bien décrite, il s’agit d'abord et avant tout du contact privilégié entre un homme et un gamin. Un lien qui se tisse à mesure que les pages effeuillent les années, une relation qui grandit, en sens, en force, en véracité et en humanité.
L'envol de Walt, c’est l’envol de l'humanité, c'est l'espoir de celle-ci, c'est le rêve d'un monde meilleur, c’est la beauté pure de l’amitié, c’est la preuve que la densité, la dureté, le poids, la masse, la lourdeur, le quotidien, les lois, la force des choses et la vie même peuvent être surpassés et sublimés en quelque chose de supérieur, en pureté éthérée, vaporeuse, aérienne, céleste, divine.

Une histoire originale et profonde. Génial !

10 étoiles

Critique de Tophiv (Reignier (Fr), Inscrit le 13 juillet 2001, 42 ans) - 29 août 2002

Après Leviathan,la musique du hasard, je viens de terminer Mr Vertigo... plus je découvre Auster, plus j'aime ses livres. Un orphelin de 9 ans est recueilli par un homme étrange qui veut lui apprendre à voler! Au bout d'un apprentissage terrible, il y parviendra! Evidemment, résumé comme ça, l'histoire peut paraitre bizarre, mais Auster amène si bien son sujet que tout cela se déroule assez naturellement sous nos yeux. Mr Vertigo, c'est une histoire très originale par laquelle il faut se laisser emporter, c'est un rêve qui tourne parfois au cauchemar, c'est aussi un livre riche de réflexions... Les 100 dernières pages sont un peu moins réussies, mais le reste vous laissera un souvenir ineffaçable

Paul Auster au mieux de sa forme.

8 étoiles

Critique de Chat pitre (Linkebeek, Inscrite le 23 février 2001, 46 ans) - 5 octobre 2001

c'est un des meilleurs de P.A il dégage quelque chose de tout à fait étonnant et envoûtant. Je l'ai lu il y a longtemps et c'est un livre que je n'oublie pas.

Forums: Mr Vertigo

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Mr Vertigo".