Lettres à Mademoiselle Blumenfeld de David McNeil

Lettres à Mademoiselle Blumenfeld de David McNeil

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Septularisen, le 31 décembre 2007 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 701 

TOUCHANT!..

David Mc NEIL, est connu comme auteur compositeur de chansons qui ont été interprétées par les plus grands de Julien CLERC (Mélissa, Hélène…) à Yves MONTAND (Hollywood…), d’Alain SOUCHON (Casablanca…) à Jacques DUTRONC, en passant par Sylvie VARTAN, Sacha DISTEL, Robert CHARLEBOIS, mais aussi Mireille MATHIEU, RENAUD, Laurent VOULZY, Dick RIVERS, ou encore Catherine DENEUVE…

Il est aussi chanteur lui-même et a enregistré sept albums sous son propre nom, mais aussi acteur, compositeur et réalisateur de films. Il a d’abord commencé par écrire des livres pour enfants et aujourd’hui des romans. «Lettres à Mademoiselle Blumenfeld» est son premier récit.

Enfin, dans le livre «Quelques pas dans la vie d’un ange», (déjà critiqué par ailleurs sur CL) son sixième livre, il a révélé qu’il était le fils du grand peintre Marc Chagall.

Ce recit, ou plutôt devrais-je dire ce roman épistolaire, se compose d’une série de lettres de M. Arnold Rumpelmayer à sa voisine qui habite juste en face dans le même immeuble, une certaine Mademoiselle Blumenfeld…

Le récit sombre très vite dans le «fantastique», disons plutôt le bizarre… en effet la personne à qui Rumpelmayer écrit ses lettres semble changer au fur et à mesure du récit, et bien que les lettres s’adressent toujours à Mademoiselle Blumenfeld, celle-ci s’appelle tour à tour Sonia, Samantha, Sophie, Sylvia, Suzanne… et Rumpelmayer s’adresse d’abord à elle comme une simple voisine, puis une connaissance, puis comme à son amante, puis à sa fiancée, qu’il demande d’ailleurs à plusieurs reprises en mariage…
Il en va de même du contenu des lettres, qui bien que très banal au début, devient rapidement très imprécis, et de plus en plus irréaliste, voire carrément fantaisiste.

Ce n’est qu’à la lecture de la dernière lettre (qui est d’ailleurs la seule à ne pas avoir été écrite par M. Rumpelmayer) que le lecteur comprendra le fin mot de l’histoire, mais je laisse à tout un chacun le plaisir de découvrir cette fin très inattendue.

Reste bien sûr le style admirable à lire, inimitable de David Mc NEIL, tout en douceur, où chaque mot est plus «doux» que le précédent, où chaque phrase coule doucement et vient s’imbriquer parfaitement dans la précédente…un vrai régal à lire, le tout d’une grande beauté…

Un livre qui ravira certainement tous ceux qui ont aimé «Quelques pas dans la vie d’un ange», et qui pour tous les autres leur permettra de découvrir et de s’initier à l’œuvre d’un grand écrivain bien trop méconnu !..

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Lettres à mademoiselle Blumenfeld [Texte imprimé] David McNeil
    de McNeil, David
    Gallimard / Collection Folio.
    ISBN : 9782070386222 ; EUR 6,20 ; 02/04/1993 ; 144 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Lettres à Mademoiselle Blumenfeld

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Lettres à Mademoiselle Blumenfeld".