Piège pour un élu de Ian Rankin

Piège pour un élu de Ian Rankin
( Strip Jack)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Sahkti, le 27 décembre 2007 (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 45 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 4 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (23 612ème position).
Visites : 3 547 

L'amitié... à la vie, à la mort

Gregor Jack est député à Edimbourg. Il est pris en flagrant délit de présent dans un bordel huppé de la ville lors d'une descente de police. John Rebus trouve étonnant que toute la presse locale se soit trouvée à cet endroit à l'heure H et soupçonne un coup monté. Parallèlement, il enquête sur le vol de livres rares chez un professeur de la faculté de lettres. Quelques pièces du puzzle semblent se croiser sans que Rebus comprenne de suite comment et pourquoi. L'enquête sera longue et riche en rebondissements.

Beaucoup de plaisir en lisant ce titre de la série John Rebus. L'inspecteur, toujours aussi taciturne et désabusé, est attachant et mène une enquête dans le détail et l'exploration psychologique. La partie n'est pas simple car il y a pas mal d'interférences mais il s'en sort haut la main. J'ai trouvé l'intrigue bien ficelée, avec son lot de surprises et de personnages intéressants; je craignais un énième scandale politico-financier comme thème mais non, ce n'est pas ça, c'est beaucoup mieux.
De plus, Rankin dresse un portrait décapant du fonctionnement de la police à Edimbourg, des règles de hiérarchie et de copinage, ajoutant ainsi une touche de réalisme à son récit.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Inédit, trompeur...

5 étoiles

Critique de FranBlan (Montréal, Québec, Inscrite le 28 août 2004, 77 ans) - 7 février 2010

Malheureusement, ce récit est bâclé, on dirait une décevante imitation de Ian Rankin...
Tous les éléments familiers sont pourtant présents, l'inspecteur Rebus, ses collègues, Édimbourg..., mais le tout est banal, sans âme...
La raison est toute simple lorsqu'on comprend l'astuce, il s'agit d'une histoire inédite, ceci est d'ailleurs clairement indiqué sur la couverture, mais j'avoue y avoir peu prêté attention même si je l'avais remarqué.
Une démarche mercantile de l'éditeur, peu flatteuse pour l'auteur et fort trompeuse pour le lecteur.
Attention aux tactiques roublardes!

Sympa

7 étoiles

Critique de Cyrus (Courbevoie, Inscrit le 3 novembre 2008, 42 ans) - 14 février 2009

J'ai passé un bon moment grâce à une intrigue plutôt bien ficelée, même si je l'ai trouvée par moments trop prévisible et parfois trop linéaire, un héros effectivement sympathique à la psychologie assez complexe et intéressante et une ambiance générale prenante, notamment grâce à la description de la campagne écossaise. Une enquête de facture finalement assez classique qui devrait plaire aux amateurs du genre sans laisser pour autant leur laisser un souvenir impérissable...

Pas mal du tout !

8 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans) - 7 septembre 2008

Nouvelle étape dans ma connaissance de John Rebus le personnage fétiche de Ian Rankin, écrivain écossais de talent. Nouveau moment de lecture agréable, aussi, et plein de suspense avec ce roman, Piège pour un élu, que je viens de dévorer pendant mes vacances estivales en Bretagne, elle aussi, comme l’Ecosse de Rankin et de Rebus, terre celte à la douceur mélancolique…
Tout commence par une descente de la police d’Edimbourg dans un bouge de luxe. Tous les inspecteurs sont mobilisés, y compris notre ami John Rebus qui ne semble pas très convaincu de cette action pourtant menée de main de maitre par le superintendant Watson, dit le Paysan. C’est au cours de cette soirée mémorable que la police découvre dans le bordel un député respectable, Gregor Jack. Deuxième surprise, et non des moindres, la presse est déjà là sur place et se fait un plaisir de mitrailler le jeune représentant écossais qui fera, ainsi, la une des tabloïds dès le lendemain matin… N’est-ce pas un peu trop ? Tout cela n’est-il que le fruit d’un hasard malheureux ? L’élu, que John Rebus trouve plutôt sympathique, ne serait-il pas tomber dans un piège ? Et, si oui, qui pourrait bien être derrière cette manipulation ?
Les choses se compliquent considérablement quand un cadavre sera retrouvé et que l’on découvrira qu’il s’agit de la femme de notre cher élu…
Oui, la vie n’est pas toujours tranquille dans cette bonne ville d’Edimbourg que continue de nous faire visiter Ian Rankin au fil des enquêtes de l’inspecteur Rebus.
Notre héros, enfin, disons plutôt notre antihéros, est un homme confronté à ses préjugés, ses envies, sa conception de la vie et la réalité de l’Ecosse d’aujourd’hui. Dans ce volume, il doit prendre une décision fondamentale : doit-il aller s’installer chez son amie Patience de façon définitive ? Certains d’entre vous connaissent déjà cette femme médecin et savent qu’elle est réellement patiente avec John… Saura-t-elle attendre encore qu’il se décide ? Qu’il franchisse le pas ( de sa porte ) ? Qu’il se calme sur le whisky ?
C’est vrai que l’alcool joue un grand rôle chez Rebus. Il boit beaucoup plus que de raison, il prend de l’alcool pour oublier, pour ne pas à avoir à prendre de décision, mais aussi pour s’éclaircir les idées, pour améliorer sa vision de l’affaire…
L’affaire est fort complexe d’ailleurs et rien n’est fait pour l’aider. Il se retrouve face à une bande de figures locales et cela exige une délicatesse et une prudence dont il ne fait pas toujours preuve…
La dernière partie du roman m’a semblé un peu bâclée : en effet, certains éléments sont un peu tirés par les cheveux et d’autres trop prévisibles. Néanmoins, comme je l’ai déjà dit, j’aime les romans de Ian Rankin pour l’ambiance et, du coup, le sentiment général du lecteur est très positif…

Forums: Piège pour un élu

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Piège pour un élu".