La décimation de Rick Bass

La décimation de Rick Bass
( The diezmo)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Mmerliere, le 17 décembre 2007 (Inscrit le 15 décembre 2007, 57 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (34 713ème position).
Visites : 2 849 

Cruel dilemne

En se basant sur un fait historique- une aventure militaire aussi sanglante que grotesque – Rick Bass construit un récit d'une remarquable intensité.

Le Texas, en 1840, est une nation à part entière. Le différend frontalier permanent avec le Mexique amène une poignée d'hommes à provoquer le voisin du sud en traversant le rio grande. Provocation est un mot ici trop léger car, pour le coup, ces soldats agissent comme des véritables bandits assoiffés de sang. Les pillages et les tortures sont légions; encouragés qu'ils sont par des officiers peu scrupuleux et qui n'ont que faire d'une "guerre propre". Seuls certains hommes du rang, dont le narrateur, regrettent de s'être porté volontaires et ne veulent plus cautionner cette "boucherie".
Le livre est peu bavard. Les états d'âmes du narrateur prennent le pas sur les dialogues. Il se demande comment échapper à cette expédition mais son inaction, dont il se dit victime, l'empêche de concrétiser cette velléité. Il a pourtant conscience de faire le mauvais choix. Cette dualité, très bien dépeinte, permet à l'auteur d'éviter tout manichéisme.
Quand viendra l'heure pour le narrateur d'être prisonnier et traité comme les autres sans ménagement, il trouvera une astuce pour échapper à la mort.
Rick Bass campe les personnages tout en nuance et nous plonge au coeur d'un dilemme que tout être humain doit affronter au cours de son existence.
Les protagonistes de cette expédition militaire entrent dans la "poussière d'histoire", avec un petit h. Restent les paysages et les villages traversés fort bien décrits par l'auteur. Ces derniers semblent éternels à l'opposé de l'homme éphémère et futile, toujours capable du pire et parfois du meilleur.

Editions Christian Bourgeois - 19 euros

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pâle méridien

6 étoiles

Critique de Lejak (Metz, Inscrit le 24 septembre 2007, 44 ans) - 22 décembre 2013

Comment ne pas penser à "Méridien de sang" en lisant ce Rick Bass ? le scénario est proche : un jeune homme se trouve embarqué avec une bande de mercenaires dont les objectifs initiaux tournent vite à la piraterie, lieu et époque similaires.

Ici, il s'agit de deux paysans texans qui partent dans une aventure pleines de belles promesses. Tout en protégeant le Texas, leur mère patrie, notre héros et son ami partent à la guerre dans l'espoir de hauts faits d'armes, et pourquoi pas la gloire, la fortune et biens d'autres ?! ...
Bien sûr, tout va très vite tourner au vinaigre et au désespoir.

Le récit n'est pas inintéressant du point de vue historique (le Texas n'est pas encore un état américain et le Mexique n'a pas dit son dernier mot), mais l'intrigue manque franchement de peps et de passion.

Je n'ai pas été tellement transporté par cette histoire. Le destin du héros ne m'importait finalement que peu.

Trop long...

7 étoiles

Critique de Jules (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 75 ans) - 13 octobre 2010

La critique faite par Mmerlière est très détaillée et représente une bonne analyse.

Les Inrokuptibles ont qualifié ce livre "Un western politique dans la lignée des meilleurs Cormac McCarthy"

Je ne suis cependant pas d'accord avec cette qualification. Peu de choses sont communes aux deux livres. Celui de McCarthy qui me semble surtout concerné est "Le méridien de sang". Nous en sommes très loin ! La puissance n'y est pas, ici nous sommes davantage dans un simple récit.

Chez McCarthy nous sommes presque toujours confrontés au mal ou au bien et au mal. Ici c'est surtout la seconde solution qui domine puisque bien souvent les vainqueurs sympathisent avec les vaincus.

Au début j'ai été attiré par ce livre. Par la suite j'ai failli l'abandonner à deux reprises. C'est péniblement que je l'ai fini, désirant connaître la fin mais sans passion.

Il y a bien d'autres romans de Rick Bass que j'ai préféré à celui-ci.

Sans pouvoir dire qu'il n'est pas bon, il ne m'a pas emballé !

Forums: La décimation

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La décimation".