L'Art au XXe siècle : Tome I. Les avant-gardes
de Federico Poletti

critiqué par Septularisen, le 19 novembre 2007
(Luxembourg - 51 ans)


La note:  étoiles
A LA DECOUVERTE DE L'ART...
Présentée dans la très bonne collection Guide des Arts chez Azan, traduite de l’italien (comme souvent d’ailleurs quand il s’agit de livres d’art) par Dominique FERAULT ce livre de Federico POLETTI nous présente l’art de la première partie du XXème Siècle (1900 – 1950).

Ce guide qui se veut avant tout une initiation à l’art, aborde les avants-gardes du siècle dernier (mais encore si présent en art…) à travers trois grands axes.
Tout d’abord dans le premier chapitre sont décrits les différents grands mouvements artistiques, on y retrouvera l’expressionnisme, l’art naïf, le cubisme, le futurisme, le dadaïsme, le surréalisme…
Chaque mouvement est décrit avec une présentation générale, et des «rubriques» récurrentes qui nous parlent des «petits détails» du mouvement présenté, p. ex. de sa durée, de l’idée fondamentale, des expositions, des livres, des galeristes, et bien sûr des grands artistes qui représentent ce mouvement.

La deuxième partie établit une sorte de «géographie de l’art», en mettant en avant les villes les plus «à la pointe», les plus dynamiques sur le plan artistique au cours de cette période, on retrouvera ainsi Paris, Barcelone, Milan, New York, Londres, Moscou, Bruxelles, Vienne, Saint-Pétersbourg…

La troisième partie enfin (de loin la plus intéressante), nous présente une séléction (forcément subjective, bien sûr…) de 59 «grands» artistes de la première moitié du XXème Siècle, on y retrouve des artistes très connus René MAGRITTE, Edward HOPPER, Salvador DALI, Pablo PICASSO, Amedeo MODIGLIANI… Des artistes qui mériteraient d’être encore «plus» reconnus à leur juste valeur, comme Alberto GIACOMETTI, Piet MONDRIAN, Egon SCHIELE, Giorgio DE CHIRICO, Chaïm SOUTINE… et enfin des artistes qui malgré leur «gloire» restent beaucoup trop méconnus, je pense p. ex. à Max BECKMANN, Tamara DE LEMPICKA, Paul DELVAUX, Emil NOLDE, Ernst Ludwig KIRCHNER…

Un très beau livre en définitive, une très bonne initiation à l’art s’adressant à «Monsieur tout le monde», dans un langage simple et abordable par tous, et enfin un très beau cadeau pour les fêtes de fin d’année à un prix très raisonnable…