La conjuration de Dominique Baudis

La conjuration de Dominique Baudis

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Jules, le 9 septembre 2001 (Bruxelles, Inscrit le 1 décembre 2000, 73 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 311ème position).
Visites : 1 753  (depuis Novembre 2007)

Prix Evasion 2001: Passionnant ! Très intéressant...

Nous sommes à Jérusalem en l’an 1174. Le Roi Amaury Ier se meurt sous le regard plein de haine de sa première épouse, Agnès surnommée « La putain du royaume » Il n'y a pas cent ans que Jérusalem a été conquise par les chrétiens. C’était en juillet 1099.
Le fils qu'il a eu avec elle, le futur Roi, n’a pas quinze ans et a donc besoin d’un régent qui devra être nommé par la « Haute Cour » Or, Agnès compte bien régner par son intermédiaire et prendre ainsi sa revanche sur tous ces nobles qui l'ont tant insultée. Insultée, peut-être, mais son surnom n'était jamais que le reflet de la réalité et sa fille Sibylle, comme elle, sera dominée par le sexe.
Baudouin IV est un jeune garçon de quatorze ans, intelligent et capable, mais le malheur veut qu'il soit « mesel », c’est à dire atteint de la lèpre !. Il nommera Raimond, comte de Tripoli, régent du royaume pour une année, puisqu'il devenait majeur à quinze ans, et c'était le meilleur choix qu’il pouvait faire. Raimond, descendant des comtes de Toulouse, est un homme droit et habile. Il connaît bien les musulmans, et leur philosophie, pour avoir été prisonnier dans leurs cachots pendant six ans. Il aura profité de ce temps pour apprendre leur langue, leurs chiffres, le Coran et une bonne partie de leur philosophie. Tout cela l’aidera à les comprendre, à leur parler, et à gagner la confiance et le respect du redoutable Saladin.
Mais Agnès fera en sorte que tous les grands personnages de la cour, nommés par son fils, soient des créatures à elle. Dès la majorité de Baudouin, la cour ne sera plus composée que de gens corrompus, véreux, avides, débauchés ou incapables. Même le Grand Maître des redoutables et puissants Templiers sera à son service. Raimond se retirera dans ses terres et ne s'occupera plus que d'elles.
Entre-temps, Saladin monte en puissance, crée une véritable armée musulmane et a pour but suprême la reconquête de Jérusalem. C'est contre cet homme d’une grande intelligence que le royaume corrompu des chrétiens devra combattre pour tenter de survivre.
Tout au long de ce livre, très bien écrit, nous découvrirons qui étaient les Francs qui occupaient la Palestine et qui étaient les musulmans qui s'opposaient à eux. Les deux camps nous apparaissent divisés : chez les chrétiens c'est surtout par l'avidité, la jalousie, la soif de puissance qui règnent, alors que les musulmans sont davantage divisés par les problèmes de peuples et de sectes religieuses.
C’est un roman passionnant et très instructif, plein de ruses, de guerres, de couleurs, de cris, de meurtres et de violences. Un autre grand intérêt du livre, et je ne sais s'il était voulu, est de nous faire découvrir certains parallèles entre la situation de cette époque et celle qui sévit entre les Juifs et les Palestiniens aujourd'hui. Une différence quand-même, et de poids : les chrétiens de l’époque étaient de véritables envahisseurs, totalement étrangers à cette terre…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

J'oubliai...

8 étoiles

Critique de Patman (, Inscrit(e) le 5 septembre 2001, 55 ans) - 11 janvier 2002

...sur le même sujet, je te conseille "Les lances de Jérusalem" de Georges Bordonove. C'est excellent.

Merci Jules

8 étoiles

Critique de Patman (, Inscrit(e) le 5 septembre 2001, 55 ans) - 11 janvier 2002

Oui, vraiment merci. Ta critique m'avait mis en appétit et ce bouquin m'a beaucoup plu. J'avais un a priori négatif du fait que pour moi, Dominique Baudis est un politicien et pas un écrivain. Mais quel beau coup de plume.

Forums: La conjuration

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La conjuration".