Le livre noir des couleurs
de Menena Cottin, Rosana Faría

critiqué par Sahkti, le 6 novembre 2007
(Genève - 47 ans)


La note:  étoiles
Quand le noir raconte la couleur
C'est l'histoire d'un texte blanc qui se détache sur fond noir et dont la volonté est de raconter les couleurs. Pas simple! Et pourtant, Thomas, le jeune héros aveugle de ce bel ouvrage, y arrive.
Pour y parvenir, les auteurs ont utilisé diverses techniques. La narration bien sûr, mais aussi les caractères en braille et l'illustration en relief. Original, génial même, car ce procédé permet de réunir plusieurs catégories de lecteurs, particulièrement les enfants malvoyants, et de se livrer au jeu des devinettes. Belle idée que d'évoquer les couleurs par le toucher et beau mariage entre des doigts qui voient et des yeux qui racontent.
Percevoir les couleurs autrement 8 étoiles

Avec Thomas, on fait un très beau voyage dans le pays de la noirceur, mais ça ne veut pas dire qu’on ne voit rien.

« Thomas aime toutes les couleurs, parce qu’ils les entends, les touche, les savoure, les sens et les ressent. »

Un album que j’ai trouvé original, une lecture tactile, ce qui est une première pour moi. J’ai savouré chaque page, chaque émotion, on a vraiment l’impression de sentir les couleurs, les toucher. Sympathique, empathique, ça nous permet de prendre conscience de ce que doivent ressentir les non-voyants. Unique.

Nance - - - ans - 9 janvier 2011


Impressionnée 9 étoiles

Une superbe réalisation que celle-ci!
Ce livre va nous faire partager "l'idée" de la couleur ressentie par les aveugles, nous faire entrer quelques minutes dans leur monde.

Un livre que je joindrais volontiers à celui de Christian Merveille "Ce que Thomas voit"; d'autant plus que les héros des deux livres portent le même prénom!
A mettre dans toutes les bibliothèques!

Marvic - Normandie - 63 ans - 31 octobre 2010