Bouncer, tome 5 : La proie des Louves de Alejandro Jodorowsky (Scénario), François Boucq (Dessin)

Bouncer, tome 5 : La proie des Louves de Alejandro Jodorowsky (Scénario), François Boucq (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 2 novembre 2007 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 249ème position).
Visites : 2 363 

Histoire noire et très classe...

C’est la fin du second cycle de cette série passionnante qui allie western et humanité, secrets de famille et polar, aventures au grand air et scènes diaboliques dans des saloons infréquentables, haines tenaces et amours pour toujours… Je ne sais pas si cette série a connu le succès escompté par les éditeurs et auteurs, mais, en tant que lecteur, je reste sous le charme de cette histoire, de cette narration graphique, de ce rythme, de ces personnages que l’on aurait aimé rencontrer…
Bouncer va comprendre la source de la violence de cette ville de Baro-City, prendra connaissance de ce qui l’unit à cette histoire et découvrira, sur le tard, la réalité d’un personnage que l’on croisait depuis longtemps mais que l’on ne connaissait que fort peu, White Elk…
Bouncer ne va connaître bien son père qu’au moment de le quitter en lui faisant une promesse comme seul les personnages de ce genre d’histoires profondément humaines peuvent en faire…
Puis tout pourra reprendre son cours tranquille, Bouncer rentrera au saloon dont il est le videur depuis si longtemps et espérera que Yin Li vienne l’y rejoindre… qui sait, pour toujours !
Même si la fin hésite entre happy end et mystère, chacun pouvant interpréter les choses à sa façon, ce dernier album garde une intensité étonnante avec des scènes tragiques comme il en existe peu dans la bédé. Rencontre nocturne entre Antoine Grant et Bouncer, mort du juge de la ville, torture de la veuve Malone, mort d’un certain shérif et, pour clore l’album, une série de combats tous plus surprenants les uns que les autres où chaque personnage est obligé de choisir son camp de façon définitive…
Je ne peux donc que vous conseiller avec beaucoup d’énergie de lire cette série de François Boucq, dessinateur et coloriste, et Alessandro Jodorowsky, scénariste. Du très bon western, une grande histoire, une bédé hors norme, des personnages attachants… Bref, à lire !!!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Manchot et Mocho

9 étoiles

Critique de PPG (Strasbourg, Inscrit le 14 septembre 2008, 41 ans) - 11 janvier 2013

Plus de planches que dans les autres tomes, ce qui n'est pas pour nous déplaire ! On achève ici un cycle, et on va comprendre l'origine glauque de Barro-City, construite dans la violence par la spoliation de terres appartenant à...
Des rebondissements, des scènes d'anthologie, ses personnages détonnants... et Mocho, un chien à trois pattes fidèle et tenace : ça nous rappelle pas quelqu'un ça ?
Le final est grandiose et ouvre des perspectives scénaristiques quant à la psychologie du Bouncer, son identité, le chemin qu'il devra prendre. On bascule peut-être dans un apaisement du Bouncer, mais la violence et la vengeance affleurent toujours dans ces contrées là. Vite un prochain cycle.

Forums: Bouncer, tome 5 : La proie des Louves

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Bouncer, tome 5 : La proie des Louves".