Bouncer, tome 3 : La justice des serpents de Alejandro Jodorowsky (Scénario), François Boucq (Dessin)

Bouncer, tome 3 : La justice des serpents de Alejandro Jodorowsky (Scénario), François Boucq (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 2 novembre 2007 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (18 241ème position).
Visites : 2 405 

Quand les serpents s'en mêlent...

Le premier cycle concernait, directement, c’est indiscutable, le personnage central de Bouncer. Les auteurs allaient-ils être capables de construire un second volet en gardant une même intensité ? C’était la question que se posait de très nombreux amateurs de cette nouvelle série western !
Nous retrouvons cette « charmante » petite ville de Baro-City, qui, nous le savons bien, maintenant, est peuplée de sauvages peu civilisés, racistes et misogynes. Néanmoins, c’est au moment de procéder à l’exécution d’un monstre dévoreur d’enfants, que l’on découvre que le bourreau de la ville est mort attaqué par un serpent excessivement dangereux, le fameux « coral verde ». Comme l’exécution doit avoir lieu, au moins pour éviter un lynchage populaire de l’assassin, un tirage au sort parmi les hommes « respectables » de la ville désigne Bouncer comme nouveau bourreau. Il n’y tient pas spécialement, mais il ne peut pas se dérober. Justice doit être exécutée…
Mais, Bouncer ne veut pas se laisser enfermer dans cette nouvelle fonction officielle. Il veut prendre en main son avenir et estime que le mieux serait de prendre femme… Noémie est bonne, humaine… même si c’est une prostituée… A deux, ils pourraient faire prospérer le saloon l’Infierno…
Les choses seront plus complexes que prévu pour ce pauvre Bouncer… Noémie ne dit pas non… Elle est obligée de dire… et, finalement, elle…
Bouncer n’aura pas le temps de se poser de trop nombreuses questions. La ville est l’enjeu d’un grand combat. Clarke Cooper cherche à prendre la possession de tout ce qui peut rapporter. Cela déclenchera le drame absolu qui poussera Bouncer dans une recherche démentielle de la vérité pour assouvir une haine qui sera plus que tenace.
Ce troisième album est très réussi mais ne prendra sa grandeur que dans la deuxième partie, d’où un léger bémol à mon appréciation générale. Bouncer reste une grande série western dont l’humanité est très bien mise en valeur et qui devrait rester comme une référence dans le genre…
La narration graphique est égale à celle des deux premiers albums et les dix dernières planches sont, tout simplement, somptueuses avec une exécution capitale qui ne peut, une fois encore, que nous tirer des larmes chaudes sur notre pauvre héros… Ayant bien pleuré avec lui, nous ne pouvons que l’accompagner dans sa nouvelle quête et soif de vérité, de justice et de connaissances sur ses origines…
Une des meilleures séries western de la bande dessinée !!!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Vengeance en trois actes

8 étoiles

Critique de PPG (Strasbourg, Inscrit le 14 septembre 2008, 41 ans) - 10 janvier 2013

Cet album constitue le premier d'un cycle de trois. C'est donc une introduction fort intéressante mais qui gagnera en puissance lors des tomes suivants.
La tension est énorme lors des premières planches : Bouncer, tout fraîchement désigné bourreau, doit pendre un coupable. Les habitants de Barro-City attendent avec une impatience frénétique cette mort imminente, telle une horde sauvage. Mais une fois la sentence rendue, beaucoup d'entre eux se retournent contre le nouveau bourreau, comme si l'acte libérateur accompli ne permettait pas d'affronter la réalité de leurs pulsions : Bouncer est donc conspué, c'est lui le mauvais, l'ordure.
Rien que pour ces "tranches" de vie à vif, cette série nous passionne.

Forums: Bouncer, tome 3 : La justice des serpents

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Bouncer, tome 3 : La justice des serpents".