Le guide du buveur d'eau de Emmanuelle Evina

Le guide du buveur d'eau de Emmanuelle Evina

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Santé et sport

Critiqué par Septularisen, le 30 octobre 2007 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 51 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 4 262  (depuis Novembre 2007)

HISTOIRE D’EAU…

Présenté et commenté par un des grands spécialistes des questions de consommation voici donc un guide qui s’adresse à tous ceux que l’eau (minérale…) intéresse.

La première partie du livre est, elle, consacrée à divers aspects de l’eau minérale comme p. ex. l’eau et la santé, l’enfant et l’eau, l’eau et la femme enceinte, l’eau et la peau…

On nous explique aussi la méthode de dégustation et d’évaluation du goût d’une eau minérale utilisée dans ce livre : chaque dégustation s’effectue par comparaison et à l’aide d’une eau considérée sans goût, dite «eau de référence» (généralement de l’Evian à 25°C). Les dégustateurs diluent l’eau à goûter dans l’eau de référence. La dégustation de l’eau choisie s’effectue en débutant par les solutions les plus diluées. Le seuil de goût apparaît lorsque les dégustateurs arrivent à la perception de ce goût. Ils définissent alors le goût décelé : acide, amère, salé, chloré, métallique…

Dans la deuxième partie l’auteur nous présente 52 eaux minérales des plus connues (Contrex, Vittel, Volvic, Perrier, Badoit…) aux plus rares (Nessel, Placoët, Chambon…) mais aussi 28 eaux de sources (Carola, Lisbeth, Pampara, Saint-Léger…) ainsi que les principales eaux minérales étrangères vendues en France: Apollinaris, Gerolsteiner Sprudel (Allemagne), Ferrarelle, San Gemini (Italie), Bru, Spa Reine (Belgiue), Henniez (Suisse), ou encore Font Vella (Espagne).

Pour chaque eau ainsi présentée, l’auteur nous décrit une succinte histoire de la source (découverte, exploitation…), et de son évolution dans le temps, l’analyse physico-chimique (Calcium, Magnésium, Sulfates, Nitrates, Fluor…), ses effets sur la santé (diurétique, détoxicante…), vertu thérapeutiques, si elle peut être consomée par les enfants et utilisée pour la préparation des biberons, ainsi que le point de vue d’un pannel de dégustateurs qui donnent leur avis.

Le plus intéressant étant sans doute la foule de petits détails et autres anédoctes toujours passionantes que l’on peut découvrir au fil des pages… p. ex. on apprend ainsi que Spa Reine est l’eau la moins minéralisée d’Europe, (en France ce «titre» est détenu par la Charrier), que Nessel est l’eau minérale embouteillée la plus rare de France, que Chateldon est la première eau minérale à avoir été transportée en bonbonnes à la cour de Louis XIV, que l’Alet aurait soigné Charlemagne, que la Wattwiller ne comporte aucune trace de nitrate et de nitrite, la Salvetat est l’eau des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle, l’Aix aurait des vertus aphrodisiaques, qu’Apollinaris est devenue «The Queen of table waters», sous la plume du rédacteur en chef du British Medical Journal, Edward HART parce que cette eau minérale était bien plus connue au Royaume-Uni, et aux Etats-Unis d’Amérique qu’en Allemagne…

Pour tous les buveurs d’eau minérale pas de doute ce guide peut être très intéressant.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le guide du buveur d'eau [Texte imprimé], plus de 90 eaux minérales et eaux de sources testées et analysées, leur origine, leur goût et leur vertu thérapeutique Emmanuelle Evina
    de Evina, Emmanuelle
    Solar
    ISBN : 9782263024559 ; EUR 16,61 ; 12/09/1999 ; 263 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le guide du buveur d'eau

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le guide du buveur d'eau".